Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Les deux nations


« Deux nations parmi les nations sont dans ton ventre.

Et deux peuples issus de tes entrailles se sépareront, l'un de l'autre.

Il s'en suivra que le grand servira le moindre. »

(Genèse 25.23)

Les deux nations

Qui sont ces deux nations symbolisées par les jumeaux Ésaü et Jacob ?

Il est aisé d'identifier au travers de Jacob le futur peuple d'Israël puisque Jacob sera lui-même nommé Israël en Genèse 32.28

Concernant Ésaü, le verset 30 ci-contre nous enseigne : « C'est ainsi qu'on l'appela du nom d'Édom. »

Mais ce peuple, les Edomites, a disparu depuis longtemps.

Le petit royaume situé au sud d'Israël, qui exista pendant quelques siècles avant l'ère chrétienne, a été absorbé par ses voisins au gré des conquêtes successives.

Il est précisé au verset 23 : « Il s'en suivra que le grand servira le moindre. »

Cette formule est souvent interprétée comme suit, notamment dans la Bible du Rabbinat où il est écrit :

« L’aîné obéira au plus jeune. »

Et c'est dans des termes similaires que cet épisode de la Genèse est cité en Romains 9.12 par l'apôtre Paul :

« L'aîné sera asservi au cadet. »

Cependant, lorsque Paul évoque cette situation dans son Epître aux Romains, ce n'est pas pour en tirer un quelconque enseignement sur la nature des deux nations mais sur le fait que Dieu a choisi de favoriser le cadet, Jacob, plutôt que l'aîné, Ésaü.

« Ainsi donc, cela ne dépend ni de la volonté, ni des actes, mais de Dieu qui fait miséricorde. » (Romains 9.16)

Dieu choisit qui Il veut ... et donne à chacun des prédispositions comme Il l'entend.

Si nous n'avançons guère ainsi dans l'identification de la nation représentée par Ésaü, il peut être plus pertinent de s'intéresser aux personnages et à leurs comportements.

Ésaü est un homme d’action qui vit dehors, un chasseur, donc potentiellement violent.

Jacob au contraire est un homme de l’intérieur, il reste sous la tente, il a le profil du "méditant" et il est écrit à son sujet qu'il était sans défaut (verset 27).

Peut-on être sans défaut ?

Quoi qu'il en soit, cette appréciation nous permet de comprendre pourquoi Jacob pourrait être un homme de Dieu, studieux, attentif aux enseignements.

Quand à Ésaü, le chasseur, nous avons déjà dans la Bible une référence avec Nemrod, au chapitre 10 de la Genèse.

Nemrod était un brillant chasseur (Genèse 10.9) ... mais pour quel type de chasse s'est-il illustré ?

Chasse au gibier ? Chasse au territoire ? Chasse au pouvoir et à la notoriété ?

Nemrod est un conquérant. Selon la Bible, il va fonder en Mésopotamie plusieurs cités qui deviendront célèbres.

La première n'est pas des moindres : c'est la légendaire Babel (Genèse 10.10), ancêtre probable de Babylone.

Ainsi, Nemrod comme Ésaü, sont des hommes de pouvoir qui ont vécu selon les lois de la chair.

Jacob, pour sa part, va vivre selon les lois de l'Esprit.

On peut certes s'interroger sur le fait qu'il ait manipulé son frère pour acheter son droit d'aînesse contre un plat de lentilles (versets 29 à 34).

Est-ce digne d'un homme sans défaut de profiter ainsi du fait que son frère est fatigué pour négocier ?

N'est-ce pas un abus de faiblesse ?

Ou tout simplement de l'intelligence dans un monde impitoyable ... ?

« Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc avisés comme les serpents et ingénus comme les colombes. » (Matthieu 10.16)

Jacob était un homme avisé ... peut-être pas ingénu ... mais ingénieux !

C'est en méditant qu'il a compris que ce droit d'aînesse méprisé par Ésaü (verset 34) était ce qui ferait de lui le père d'une grande nation : Israël.

Or, l'avenir d'une nation ne repose pas sur les lois de la chair mais sur celles de l'Esprit.

Car si la chair est périssable ... l'Esprit est éternel.

Israël allait connaître les lois de l'Esprit au travers de la Torah, et préparer ainsi le salut de l'humanité puisque « le salut vient des Juifs. » (Jean 4.22)

C'est ainsi que la nation Edomite issue d'Ésaü s'est éteinte ... comme toute chair appelée à disparaître.

Par contre, la nation Israélite issue de Jacob est toujours bien vivante !

< < < Retour au sommaire < < < 192-GEN 25.23 > > > Ésaü > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 25 ~ Versets 25.1 à 25.34
1. Abraham prit encore une femme du nom de Ketura.

2. Pour lui, elle donna naissance à Zimran, Jokshan, Medan, Madian, Ishbak et Schuah.

3. Jokshan engendra Sheba et Dedan. Les fils de Dedan donnèrent les Aschurim, les Letuschim et les Leummim.

4. Les fils de Madian sont Épha, Épher, Hénoc, Abida et Eldaah. Tels sont les fils de Ketura.

5. Abraham donna tout ce qu'il avait à Isaac.

6. Aux fils des concubines d'Abraham, Abraham fit des dons puis, tant qu'il était encore en vie, il les envoya loin d'Isaac, son fils, vers l'est, en terre orientale.

7. Et voici les jours des années de la vie d'Abraham : il vécut cent soixante quinze ans.

8. Abraham expira et mourut après une bonne vieillesse, âgé et satisfait, devant les siens rassemblés.

9. Isaac et Ishmaël, ses fils, le mirent en terre dans la caverne de Macpéla, dans le champ d'Ephron, fils de Zohar le Hittite, face à Mamré.

10. C'est le champ qu'Abraham acheta aux fils de Heth, là furent enterrés Abraham et Sarah sa femme.

11. Après la mort d'Abraham, il advint qu'Elohim bénit Isaac, son fils. Puis Isaac résida près du puits du « Vivant qui me voit ».

12. Voici la généalogie d'Ishmaël, fils d'Abraham, que Hagar, la servante égyptienne de Sarah, donna à Abraham.

13. Voici les noms des fils d'Ishmaël, par leurs noms et leurs généalogies : Nebajoth premier-né d'Ishmaël, puis Kédar, Adbeel, Mibsam,

14. Mishma, Duma, Massa,

15. Hadad, Tèma, Yetour, Nafich et Kédma.

16. Ce sont là les fils d'Ishmaël, selon leurs douars et leurs résidences, les douze princes de leurs tribus.

17. Et voici les années de la vie d'Ishmaël : cent trente-sept ans. Il expira et mourut devant les siens rassemblés.

18. Ils campent de Havila jusqu'à Shour, qui est face à l'Egypte, vont jusqu'à l'Assyrie, chacun tombant sur les faces de tous ses frères.

19. Voici la généalogie d'Isaac, fils d'Abraham. Abraham engendra Isaac.

20. Et ce fut Isaac, âgé de quarante ans, qui prit Rebecca pour femme, la fille de Bethuel, l'Araméen de Padan-Aram, sœur de Laban, l'Araméen.

21. Isaac intercéda auprès de JHVH à propos de sa femme qui était stérile, et JHVH intercéda pour lui. Rebecca, sa femme devint enceinte.

22. Les fils se heurtaient à l'intérieur. Alors elle dit : « S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte ? » Et elle alla consulter JHVH.

23. JHVH lui dit : « Deux nations parmi les nations sont dans ton ventre. Et deux peuples issus de tes entrailles se sépareront, l'un de l'autre. Il s'en suivra que le grand servira le moindre. »

24. Puis les jours où elle donna naissance furent accomplis et voici : des jumeaux dans son ventre !

25. Le premier sortit, entièrement roux, comme une fourrure. Et ils l'appelèrent du nom d'Ésaü.

26. Ensuite, son frère sortit. Sa main tenait le talon d'Ésaü. Ils l'appelèrent du nom de Jacob. Isaac était âgé de soixante ans à leur naissance.

27. Les garçons grandirent. Ésaü devint un homme connaisseur en gibier, un homme de terrain, et Jacob un homme sans défaut restant sous les tentes.

28. Isaac aimait Ésaü parce qu'il mettait du gibier dans sa bouche ; et Rebecca aimait Jacob.

29. Jacob faisait cuire un potage quand Ésaü arriva du terrain, exténué.

30. Ésaü dit à Jacob : « S'il te plaît ! Fais-moi donc manger de ce roux ! De ce roux-là, car je suis exténué. » C'est ainsi qu'on l'appela du nom d'Édom.

31. Jacob dit : « Vends-moi aujourd'hui ton droit d'aînesse ! »

32. Ésaü répondit : « Vois ! Je suis sur le point de mourir. A quoi bon ce droit d'aînesse pour moi ? »

33. Jacob dit : « Jure-le moi aujourd'hui ! » Il le lui jura, et il vendit son droit d'aînesse à Jacob.

34. Alors Jacob donna à Ésaü du pain et un potage de lentilles. Il mangea et but, se leva et partit. Ésaü méprisa le droit d'aînesse.