Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La vie de Sarah

« La vie de Sarah dura cent vingt-sept ans,

telles furent les années de Sarah. »

(Genèse 23.1)

La vie de Sarah

Depuis Eve, Sarah est la première femme dont la vie soit décrite dans la Bible.

Et c'est aussi la première dont la durée de vie est évoquée : cent vingt-sept ans.

Toutes les Sarah qui ont vécu depuis 4000 ans n'ont pas eu le bonheur de vivre aussi longtemps ...

Jusqu'à présent, le calendrier biblique pouvait se décompter en fonction des années de la durée de vie des patriarches (Adam > Sem > Abram).

La mention des années de Sarah ne viendra pas influer sur ce calendrier, mais du chapitre 11 à ce chapitre 23, nous avons pu découvrir la personnalité de la première matriarche de la Bible.

Nous apprenons d'abord, et ce sera déterminant pour la suite du récit, qu'elle était stérile.

« La femme d'Abram se nommait Saraï.

Saraï était stérile, car elle n'avait pas d'enfant. » (Genèse 11.29-30)

Nous découvrirons plus tard qu'elle était la demi-sœur de son époux (Genèse 20.12).

Elle va suivre Abram, son époux, au cours de tous ses déplacements : depuis Ur en Chaldée jusqu'à Canaan, puis en Egypte, avant de revenir vers Canaan.

En Egypte, Abram s'inquiète à cause de la beauté de sa femme ...

« Je sais que tu es une femme de belle apparence. » (Genèse 12.11)

Ce qui conduit Abram, pour sauver sa vie, à demander à son épouse de dire qu'elle est sa sœur ... exposant ainsi celle-ci à être enlevée.

Saraï accepte de se sacrifier pour sauver son mari !

Elle se comporte ainsi avec l'âme charitable d'une princesse, ce qui correspond à la signification de son prénom en hébreu.

Mais JHVH ne pouvait accepter cette situation : il fit sortir Saraï du harem de Pharaon.

« JHVH frappa Pharaon de grands maux, ainsi que sa maison, du fait de Saraï, la femme d'Abram. » (Genèse 12.17)

Pour remédier à sa stérilité, Saraï propose à Abram de concevoir un enfant avec Hagar, la servante égyptienne.

Cette initiative va déstabiliser la maison d'Abram et conduire au départ de Hagar, enceinte d'Ishmaël.

Nous découvrons dans cette épisode un trait de la personnalité de Saraï : elle devient très dure envers Hagar.

« Alors Saraï l'humilia, et elle s'enfuit loin de sa face. » (Genèse 16.6)

Saraï ne pardonnera pas à Hagar ... ni à son fils Ishmaël, ce qui la conduira plus tard à dire :

« Chasse cette servante et son fils ! Car le fils de cette servante n'héritera pas avec mon fils, avec Isaac. » (Genèse 21.10)

Tout comme Abram a changé de nom pour s'appeler Abraham (Genèse 17.5), le même jour Saraï est devenue Sarah ! (Genèse 17.15).

Cette décision de JHVH symbolise la fertilité à venir de ce couple humain qui deviendra père et mère d'une multitude de nations (Genèse 17.5 & 16).

Mais Sarah, tout comme Abraham (Genèse 17.17), va douter de la parole de JHVH et en rire (Genèse 18.12).

JHVH n'a pas apprécié le rire de Sarah :

« Qu'y aurait-il d'extraordinaire pour JHVH ? En temps voulu, je reviendrai vers toi, à la saison vivante, et Sarah aura un fils. » (Genèse 18.14)

Mais JHVH n'en tiendra pas rigueur pour autant à Sarah ... ni à Abraham.

L'un comme l'autre étaient humains ... et quel être humain n'a pas douté dans sa vie et fait preuve de quelques faiblesses ?

Et puis Isaac est né (Genèse 21.2) conformément au plan de Dieu ... dans le sein d'une femme âgée de plus de quatre-vingt-dix ans !

La vie merveilleuse de Saraï-Sarah touche alors à sa fin et la naissance de celle qui va lui succéder, Rebecca, future épouse d'Isaac est annoncée en Genèse 22.23, juste avant ce chapitre 23 consacré au départ de Sarah.

Nous parlons de départ ... et non de décès.

Car pour nous, ce n'est qu'un au revoir.

A bientôt Sarah !

< < < Retour au sommaire < < < 169-GEN 23.1 > > > Le deuil d'Abraham > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 23 ~ Versets 23.1 à 23.20
1. La vie de Sarah dura cent vingt-sept ans, telles furent les années de Sarah.

2. Sarah mourut à Kiriath Arba, c'est-à-dire Hébron, en terre de Canaan, et Abraham vint se lamenter pour Sarah et la pleurer.

3. Abraham se releva au-dessus de sa défunte puis alla parler aux fils de Heth pour leur dire :

4. « Je séjourne en visiteur parmi vous. Donnez-moi une propriété funéraire parmi vous et j'enterrerai ma défunte près de moi. »

5. Les fils de Heth répondirent à Abraham en lui disant :

6. « Ecoute-nous ! Mon Adonaï, prince d'Elohim au milieu de nous, enterre ta défunte dans une de nos tombes selon ton choix ! Aucun homme parmi nous ne refusera son tombeau pour que toi tu enterres ta défunte. »

7. Abraham se leva et s'inclina devant le peuple de ce territoire : les fils de Heth.

8. Alors il leur parla en leur disant : « Si vous avez à l'esprit que j'enterre ma défunte près de moi, écoutez-moi ! Et intercédez pour moi auprès d'Ephron, fils de Zohar !

9. Et il me donnera la caverne de Macpéla qui est à lui, qui se trouve à l'extrémité de son champ, contre sa pleine valeur en argent. Il me la donnera au milieu de vous comme propriété funéraire. »

10. Ephron était assis parmi les fils de Heth. Ephron le Hittite répondit à Abraham. Les fils de Heth, et tous ceux qui avaient franchi la porte de sa ville, l'entendirent qui disait :

11. « Non, mon Adonaï, écoute-moi ! Le champ, je te le donne. Et la caverne qui s'y trouve, je te la donne. Aux yeux des fils de mon peuple, je te la donne. Enterre ta défunte ! »

12. Abraham s'inclina face au peuple de ce territoire.

13. Puis il s'adressa à Ephron, et le peuple de cette terre l'entendit qui disait : « Si tu voulais bien m'écouter. Je te donne l'argent du champ, accepte-le de moi ! Ensuite, j'enterrerai ma défunte. »

14. Ephron répondit à Abraham en lui disant :

15. « Mon Adonaï, écoute-moi ! Qu'est-ce qu'une terre de quatre cents pièces d'argent entre toi et moi ? Enterre-la ta défunte ! »

16. Abraham comprit Ephron, aussi Abraham pesa pour Ephron l'argent que celui-ci avait évoqué aux oreilles des fils d'Heth : quatre cent pièces d'argent au cours du marché.

17. Il fut ainsi conclu que le champ d'Ephron qui est à Macpéla, en face de Mamré, le champ et la caverne qui s'y trouve, ainsi que tout arbre du champ et en limite tout autour,

18. soit acquis par Abraham aux yeux des fils d'Heth et de tous ceux qui avaient franchi la porte de sa ville.

19. Après ceci, Abraham enterra Sarah son épouse dans la caverne du champ de Macpéla, face à Mamré, c'est-à-dire Hébron, en terre de Canaan.

20. C'est ainsi qu'il fut confirmé devant les fils d'Heth que le champ, et la caverne qui s'y trouve, sont possession funéraire d'Abraham.