Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Le départ de Jacob


« Lève-toi ! Va à Padan-Aram, dans la maison de Bethuel,

le père de ta mère, et prends-toi là-bas une femme

parmi les filles de Laban, le frère de ta mère. »

(Genèse 28.2)

La terre promise

Bethuel, c'est tout à la fois un homme et une habitation.

C'est un homme, car Bethuel était le fils de Nachor (Genèse 22.20-23), lui-même frère d'Abraham.

Abraham étant le grand-père de Jacob, il est clair qu'Isaac l'envoie se choisir une épouse dans la maison familiale.

Dans le clan des Hébreux, on se marie en famille, tout comme l'avait fait Isaac sur injonction de son père, Abraham (Genèse 24.4).

Les questions de consanguinité ne se posent pas.

Au contraire, pour Abraham comme pour Isaac il faut fuir les mariages mixtes qui associeraient le peuple élu à des peuples païens, comme ceux de Canaan.

Cette position trouve des prologements ultérieurs dans de nombreux passages bibliques.

Il faudra parfois en arriver à des ruptures, des mises à l'écart, pour empêcher les mariages mixtes.

Le Livre de Néhémie (13.23-31) atteste de la volonté de mettre un terme à ce genre de pratiques entre les Juifs et les autres peuples.

Concernant Salomon, il est écrit que ses épouses multiples, issues de toutes sortes de nations, le détournèrent de Dieu vers des cultes idolâtres (1 Rois 11.4).

Il est encore fréquent de nos jours que les Juifs se marient entre eux, donnant ainsi l'impression de vouloir préserver une quelconque pureté raciale.

Mais cette approche n'a pas de sens car ce qui doit être préservé c'est l'identité de culture du peuple Juif.

Et, même si pour beaucoup il ne s'agit plus d'une question de foi mais de traditions, il faut avoir en mémoire que ce principe trouve son origine avec Abraham et sa volonté de préserver son peuple des influences païennes qui pouvaient l'écarter des voies du Seigneur.

Ne pas respecter ce principe aurait conduit les Juifs à se dissoudre dans le monde païen environnant ... et nous n'aurions peut-être jamais connu ainsi les textes bibliques de l'Ancien Testament.

Bethuel, c'est donc un homme, dont le nom peut d'ailleurs se traduire par "homme de Dieu", mais qui peut aussi être traduit par "demeure de Dieu".

Il s'agit donc d'un lieu, d'une habitation, mais pas n'importe laquelle : c'est l'habitation où Dieu peut résider parce que l'on y trouve des hommes de Dieu.

C'est cette approche qui a conduit les patriarches à s'orienter vers ce lieu pour y trouver une épouse qui pourra partager la foi en un Dieu unique : JHVH, Elohim d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.

Bethuel peut aussi se traduire par "Dieu détruit".

Ces multiples interprétations d'un mot peuvent sembler surprenantes, voire contradictoires.

Mais Dieu ne détruit pas sans raison.

Et ce qu'il va détruire dans le cas présent, c'est l'homme Jacob qui est appelé à devenir plus tard l'homme Israël.

Ce changement de nom sera porteur de la destinée d'un peuple.

Mais avant d'en arriver là, Jacob va devoir connaître les épreuves d'un parcours initiatique.

Et la première étape va se situer entre Canaan et Bethuel en ce lieu qu'il va appeler : Bethel (verset 19 ci-contre).

Ainsi, "Dieu détruit" pour construire un nouvel homme, un homme de Dieu, sur le chemin qui mène à Bethuel, la demeure de Dieu, en passant par Bethel, qui a la même signification.

< < < Retour au sommaire < < < 211-GEN 28.2 > > > L'assemblée des peuples > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 28 ~ Versets 28.1 à 28.22
1. Isaac appela Jacob et le bénit. Il lui donna des instructions en lui disant : « Tu ne prendras pas de femme parmi les filles de Canaan.

2. Lève-toi ! Va à Padan-Aram, dans la maison de Bethuel, le père de ta mère, et prends-toi là-bas une femme parmi les filles de Laban, le frère de ta mère.

3. El Shadaï te bénira, il te rendra fécond et te fera croître pour que tu deviennes l'assemblée des peuples.

4. Il te donnera la bénédiction d'Abraham, pour toi, et pour ta semence, afin que tu habites la terre où tu as séjourné, celle qu'Elohim donna à Abraham. »

5. Isaac congédia Jacob qui s'en alla à Padan-Aram chez Laban, fils de Bethuel l'araméen, et frère de Rebecca, la mère de Jacob et Ésaü.

6. Ésaü vit qu'Isaac avait béni Jacob, qu'il l'envoyait à Padan-Aram pour y prendre une femme, qu'il le bénissait en lui donnant pour instruction : « Tu ne prendras pas de femme parmi les filles de Canaan. »

7. Jacob écouta son père et sa mère et partit pour Padan-Aram.

8. Ésaü vit que les filles de Canaan étaient mauvaises aux yeux d'Isaac, son père.

9. Ésaü s'en alla vers Ishmaël et prit Mahalath, fille d'Ishmaël, le fils d'Abraham, sœur de Nebajoth, comme femme parmi ses femmes.

10. Jacob était parti de Beér Shèba pour se rendre vers Hâran.

11. Il arriva en un lieu où il s'installa car le soleil était couché. Il prit une pierre à cet endroit et la plaça comme oreiller. Il se reposa à cet endroit.

12. Voici quel fut son rêve : un escalier s'élevait de la terre et son sommet touchait les cieux. Et voici ! Des messagers d'Elohim montaient, d'autres le descendaient.

13. C'est alors que JHVH se posta dessus et dit : « Je suis JHVH, Elohim d'Abraham, ton père, Elohim d'Isaac. La terre où tu te reposes, je te la donnerai ainsi qu'à ta semence.

14. Et ta semence deviendra comme la poussière de la terre. Tu te propageras depuis la mer vers l'est, du nord au Négueb, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et ta semence.

15. Voici ! Je suis avec toi, et je te garde partout où tu vas. Je te ramènerai sur cette terre et ne t'abandonnerai point tant que je n'aurai fait ce que j'ai dit. »

16. Jacob s'éveilla de son sommeil et dit : « Assurément, JHVH est en ce lieu, et je ne le savais pas. »

17. Il fut effrayé et dit : « Comme ce lieu est effrayant ! Celui-ci n'est rien moins que la maison d'Elohim et ceci, la porte des cieux. »

18. Jacob se leva tôt le matin, il prit la pierre qui lui avait servi d'oreiller et en fit une stèle. Il versa de l'huile à son sommet.

19. Il donna à cet endroit le nom de "Bethel", bien que la ville s'appelle auparavant "Luz".

20. Alors Jacob émit un vœu. Il dit : « Puisse Elohim être avec moi et me garder sur cette voie où je vais. Qu'il me donne le pain à manger, le vêtement à porter.

21. Que je retourne en paix à la maison de mon père et JHVH deviendra mon Elohim.

22. Cette pierre que j'ai posée en stèle sera la maison d'Elohim. Et de tout ce que tu me donneras, je t'en donnerai la dîme. »