Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La dîme de Jacob


« Cette pierre que j'ai posée en stèle sera la maison d'Elohim.

Et de tout ce que tu me donneras, je t'en donnerai la dîme. »

(Genèse 28.22)

La dîme

La première mention de la dîme résulte de l'apparition de Melchisédek qui s'adresse à Abram en ces termes :

« Béni soit Abram par le Dieu suprême, maître des cieux et de la terre.

Béni soit le Dieu suprême qui a livré tes adversaires entre tes mains. » (Genèse 14.19-20)

Alors Abram donna à Melchisédek la dîme de tous les biens qu'il avait pris à ses adversaires.

Jacob s'engage à donner la dîme à Elohim ... mais l'étude du personnage de Melchisédek (Genèse 14.19-20) démontre que ce personnage venu de nulle part n'est autre qu'une préfiguration de Jésus Christ

De ce fait, Jacob veut donner à Elohim, Abram a donné à Jésus ... donc l'un comme l'autre ont destiné leur dîme au Seigneur.

Ce qui fait la différence entre la dîme d'Abram et celle de Jacob, ce n'est donc pas le destinataire de cette dîme, donc du dixième des biens, mais les conditions dans lesquelles cela s'est déroulé.

Pour Abram, la dîme donnée est consécutive à la bénédiction reçue.

Nous pouvons considérer qu'il en est de même pour un chrétien qui verse librement sa dîme, lui-même étant béni du fait du sacrifice de Jésus Christ qui lui enlève ses péchés.

Il n'y a dans cette relation aucune tractation, aucune condition, aucune transaction.

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » (Evangile selon Matthieu 10.8)

Lorsque Jésus s'adressait ainsi aux apôtres, il les invitait à donner sans rien attendre en retour car eux-mêmes avaient reçu le don gratuit de la grâce de Dieu et les dons du Saint Esprit.

Il devrait en être de même pour tous les disciples du Christ : la dîme n'est pas un marchandage avec Dieu.

Ce n'est pas la même position pour Jacob.

Car avant de dresser une stèle en l'honneur d'Elohim, et de s'engager à lui donner la dîme de tout ce qu'il recevra de Dieu, Jacob pose des conditions :

« Puisse Elohim être avec moi et me garder sur cette voie où je vais. Qu'il me donne le pain à manger, le vêtement à porter.

Que je retourne en paix à la maison de mon père et JHVH deviendra mon Elohim. » (versets 20 et 21 ci-contre)

Jacob propose un contrat à JHVH : si tout se passe bien, tu seras mon Dieu.

Mais qu'adviendrait-il si tout ne se passait pas bien ?

Jacob devrait-il alors envisager de se détourner de JHVH pour s'adresser aux dieux des païens et pratiquer des croyances idolâtres ?

Jacob a été visité par JHVH en songe et il a reçu une promesse puissante que bien des croyants pourraient lui envier :

« Voici ! Je suis avec toi, et je te garde partout où tu vas. Je te ramènerai sur cette terre et ne t'abandonnerai point tant que je n'aurai fait ce que j'ai dit. » (verset 15 ci-contre)

Mais non, ce n'est pas suffisant pour Jacob qui doute, émet des réserves, et veut conditionner sa croyance à la parole de Dieu.

Jacob est loin d'être animé par la foi de son grand-père, Abraham, surnommé à juste titre "le père des croyants".

Jacob avait des qualités ... mais il aimait marchander.

Et sa foi s'en trouve fragilisée.

C'est ainsi qu'il a privé son frère Ésaü de son droit d'aînesse : en l'échangeant contre un plat de lentilles.

Puis il va se déguiser pour obtenir la bénédiction de son père Isaac à la place d'Ésaü ... la vie de Jacob, le futur Israël sera ainsi animée de comportements propres au genre humain.

Il ne s'agit pas de juger Jacob ... mais peut-être de ne pas s'en inspirer à tous points de vue.

Avez-vous l'âme d'un marchand ?

Ce n'est pas un problème : pratiquez votre métier, ayez des relations en conformité avec les lois du marché ... sur terre !

Mais ces lois qui visent à encadrer les comportements humains n'ont pas cours dans les cieux, dans le Royaume de Dieu.

Nul besoin de marchander avec le Seigneur.

Si sa grâce vous est acquise, soyez reconnaissant, donnez de bon cœur pour l'œuvre de Dieu : son Eglise.

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »

< < < Retour au sommaire < < < 217-GEN 28.22 > > > Le puits de Jacob > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 28 ~ Versets 28.1 à 28.22
1. Isaac appela Jacob et le bénit. Il lui donna des instructions en lui disant : « Tu ne prendras pas de femme parmi les filles de Canaan.

2. Lève-toi ! Va à Padan-Aram, dans la maison de Bethuel, le père de ta mère, et prends-toi là-bas une femme parmi les filles de Laban, le frère de ta mère.

3. El Shadaï te bénira, il te rendra fécond et te fera croître pour que tu deviennes l'assemblée des peuples.

4. Il te donnera la bénédiction d'Abraham, pour toi, et pour ta semence, afin que tu habites la terre où tu as séjourné, celle qu'Elohim donna à Abraham. »

5. Isaac congédia Jacob qui s'en alla à Padan-Aram chez Laban, fils de Bethuel l'araméen, et frère de Rebecca, la mère de Jacob et Ésaü.

6. Ésaü vit qu'Isaac avait béni Jacob, qu'il l'envoyait à Padan-Aram pour y prendre une femme, qu'il le bénissait en lui donnant pour instruction : « Tu ne prendras pas de femme parmi les filles de Canaan. »

7. Jacob écouta son père et sa mère et partit pour Padan-Aram.

8. Ésaü vit que les filles de Canaan étaient mauvaises aux yeux d'Isaac, son père.

9. Ésaü s'en alla vers Ishmaël et prit Mahalath, fille d'Ishmaël, le fils d'Abraham, sœur de Nebajoth, comme femme parmi ses femmes.

10. Jacob était parti de Beér Shèba pour se rendre vers Hâran.

11. Il arriva en un lieu où il s'installa car le soleil était couché. Il prit une pierre à cet endroit et la plaça comme oreiller. Il se reposa à cet endroit.

12. Voici quel fut son rêve : un escalier s'élevait de la terre et son sommet touchait les cieux. Et voici ! Des messagers d'Elohim montaient, d'autres le descendaient.

13. C'est alors que JHVH se posta dessus et dit : « Je suis JHVH, Elohim d'Abraham, ton père, Elohim d'Isaac. La terre où tu te reposes, je te la donnerai ainsi qu'à ta semence.

14. Et ta semence deviendra comme la poussière de la terre. Tu te propageras depuis la mer vers l'est, du nord au Négueb, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et ta semence.

15. Voici ! Je suis avec toi, et je te garde partout où tu vas. Je te ramènerai sur cette terre et ne t'abandonnerai point tant que je n'aurai fait ce que j'ai dit. »

16. Jacob s'éveilla de son sommeil et dit : « Assurément, JHVH est en ce lieu, et je ne le savais pas. »

17. Il fut effrayé et dit : « Comme ce lieu est effrayant ! Celui-ci n'est rien moins que la maison d'Elohim et ceci, la porte des cieux. »

18. Jacob se leva tôt le matin, il prit la pierre qui lui avait servi d'oreiller et en fit une stèle. Il versa de l'huile à son sommet.

19. Il donna à cet endroit le nom de "Bethel", bien que la ville s'appelle auparavant "Luz".

20. Alors Jacob émit un vœu. Il dit : « Puisse Elohim être avec moi et me garder sur cette voie où je vais. Qu'il me donne le pain à manger, le vêtement à porter.

21. Que je retourne en paix à la maison de mon père et JHVH deviendra mon Elohim.

22. Cette pierre que j'ai posée en stèle sera la maison d'Elohim. Et de tout ce que tu me donneras, je t'en donnerai la dîme. »