Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Melchisédek


« Béni soit Abram par le Dieu suprême,

maître des cieux et de la terre.

Béni soit le Dieu suprême

qui a livré tes adversaires entre tes mains. »

(Genèse 14.19-20)

Melchisédek

Au terme des combats qui ont opposé Abram à ses adversaires, qui avaient capturé Loth et les siens, surgit un personnage qui n'a rien à voir avec ce conflit.

Melchisédek est à la foi un roi et un prêtre du Dieu suprême.

Cette formule est plusieurs fois répétée afin de bien distinguer ce Dieu suprême des divinités païennes que la plupart des peuples de cette époque honoraient.

Abram et Melchisédek ont en commun d'honorer le Dieu unique : JHVH

De ce fait, Melchisédek bénit à la fois Abram et le Dieu suprême qui a donné la victoire à Abram.

Puis Melchisédek disparaît ... tout comme il était apparu.

Il disparaît de la Genèse pour faire une courte apparition dans le livre des Psaumes dans des termes surprenants, lorsque JHVH dit à son interlocuteur :

« Tu es prêtre pour toujours, à la manière de Melchisédek. » (Psaume 110.4)

Est-ce à un homme que JHVH s'adresse ?

Comment un humain pourrait-il être prêtre pour toujours ... pour l'éternité ?

Certes, la croyance en la vie éternelle après la résurrection permet de valider cette hypothèse ... mais pourquoi à la manière de Melchisédek ?

Ce Psaume 110 est cité plusieurs fois dans le Nouveau Testament, du fait de son premier verset énigmatique :

« Proclamation de JHVH à l'intention de mon Adonaï :

Siège à ma droite jusqu’à ce que j'ai fait de tes ennemis un escabeau pour tes pieds. »

En hébreu, JHVH comme Adonaï sont deux termes permettant de désigner le Seigneur.

Dieu parle ... à Dieu !

Aussi, le fait que le Seigneur se parle à Lui-même dans ce verset a été interprêté par Jésus et les apôtres comme un dialogue entre le Père et le Fils de Dieu.

Et c'est Lui, le Fils de Dieu, qui s'entend dire par JHVH : « Tu es prêtre pour toujours, à la manière de Melchisédek. »

C'est ce qui va permettre ultérieurement à l'auteur de l'Epître aux Hébreux d'écrire à propos de Melchisédek :

« Sans père, sans mère, sans généalogie, ni commencement pour ses jours, ni fin pour sa vie, il est assimilé au Fils de Dieu et demeure prêtre à perpétuité. » (Hébreux 7.3)

Melchisédek est donc une préfiguration de Jésus.

Après les Psaumes, Melchisédek disparaît donc de l'Ancien Testament pour ressurgir dans l'Epître aux Hébreux.

Mais le Psaume 110 permet de considérer que Melchisédek était déjà une référence spirituelle dans le Judaïsme, un personnage investi de qualités surprenantes qui annonçait l'incarnation du Christ.

« En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, prêtre du Dieu Très-Haut, est allé au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait du combat contre les rois, et il le bénit.

Abraham lui remit la dîme de tout.

D’abord, son nom se traduit "roi de justice", et il est ensuite "roi de Salem", c’est-à-dire roi de paix. » (Hébreux 7.1-2)

Roi de justice et de paix ... qui, sinon notre Roi, Jésus Christ, pouvait mériter une telle distinction ?

< < < Retour au sommaire < < < 109-GEN 14.19 > > > La dîme > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 14 ~ Versets 14.1 à 14.24
1. En ces jours-là, Amraphel, roi de Shinéar ; Ariok, roi d'Ellasar ; Kedorlaomer, roi d'Elam ; et Tidal, roi des Goyim ;

2. firent la guerre à Bera, roi de Sodome, allié de Birsha, roi de Gomorrhe ; de Shinab, roi d'Adma ; de Shemeber, roi de Tzeboïm ; et du roi de Bèla, c'est-à-dire Zoar.

3. Tous ceux-là firent jonction dans la vallée des Sidim, c'est-à-dire la Mer du sel.

4. Ils avaient servi Kedorlaomer pendant douze ans et il se révoltèrent la treizième année.

5. Au cours de la quatorzième année, Kedorlaomer vint avec les rois qui étaient avec lui. Ils frappèrent les Rephaïm à Ashteroth-Karnaïm, les Zouzim à Ham, les Emim à Shaveh Kiriataïm,

6. et les Horites dans leur montagne de Séïr jusqu'à El-Paran, près du désert.

7. Ils s'en retournèrent et allèrent vers En-Mishpat, c'est-à-dire Kadesh, et frappèrent le territoire de l'Amalécite, puis de l'Amorite résidant à Hazezon-Tamar.

8. Le roi de Sodome s'avança, ainsi que le roi de Gomorrhe, le roi d'Adma, le roi de Tzeboïm et le roi de Bèla, c'est-à-dire Zoar, et ils se mirent en ordre pour se battre contre eux dans la vallée des Sidim,

9. contre Kedorlaomer, roi d'Elam ; Tidal, roi des Goyim ; Amraphel, roi de Shinéar ; et Ariok, roi d'Ellasar ; quatre rois contre cinq.

10. Il y avait des puits dans la vallée des Sidim, des puits de bitume. Le roi de Sodome et celui de Gomorrhe s'enfuirent et y tombèrent. Ceux qui restaient s'enfuirent dans la montagne.

11. Alors ils prirent tous les biens de Sodome et Gomorrhe, et toute leur nourriture, puis s'en allèrent.

12. Ils prirent Loth, le fils du frère d'Abram qui habitait Sodome, avec tous ses biens, et partirent.

13. L'un des fuyards vint le dire à Abram, l'Hébreu, qui campait aux chênes de Mamré, l'Amorite, frère d’Echkol et frère d’Aner, qui avaient passé un accord avec Abram.

14. Quand Abram entendit que son frère avait été capturé, il équipa ceux qui lui étaient dévoués, nés dans sa maison, trois cent dix-huit, et lança la poursuite jusqu'à Dan.

15. Il se glissa sur eux avec ses serviteurs, de nuit. Il les battit et les poursuivit jusqu'à Hoba, qui est à gauche de Damas.

16. Il récupéra tous les biens, ainsi que Loth, son frère, qui récupéra ses biens, les femmes et le peuple.

17. A son retour, le roi de Sodome sortit pour le rencontrer dans la vallée de Shavé, c'est-à-dire la Vallée du roi, alors qu'il venait de battre Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui.

18. Melchisédek, roi de Salem, apporta du pain et du vin. Il était prêtre du Dieu suprême.

19. Il le bénit en disant : « Béni soit Abram par le Dieu suprême, maître des cieux et de la terre.

20. Béni soit le Dieu suprême qui a livré tes adversaires entre tes mains. » Alors il lui donna la dîme de tout.

21. Le roi de Sodome dit à Abram : « Donne-moi ce qui est vivant, et les biens, prends-les pour toi ! »

22. Abram répondit au roi de Sodome : « Je lève la main vers JHVH, Dieu suprême, maître des cieux et de la terre.

23. Depuis le fil jusqu'au lacet de sandale, je ne prendrai rien qui soit à toi. Ainsi, tu ne pourras dire : "J'ai enrichi Abram."

24. Rien pour moi. Seulement ce que les garçons ont mangé, et la part des hommes qui étaient avec moi, Aner, Echkol et Mamré, eux, ils prendront leur part. »