Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Isaac à Guérar

« Et Isaac demeura à Guérar. »

(Genèse 26.6)

Guérar

Guérar est mentionné pour la première fois dans la Bible en Genèse 10.19 lors de la description des limites territoriales de la terre de Canaan.

Guérar se trouve donc au sud de Canaan. Isaac s'arrête là.

Abraham s'était déjà installé dans ce secteur aux temps d'un roi qui se nommait Abimélek.

Celui-ci convoita Sarah, l'épouse d'Abraham :

« Abraham disait de sa femme Sarah : "C'est ma sœur".

Et Abimélek, roi de Guérar envoya prendre Sarah. » (Genèse 20.2)

Cette mésaventure d'Abimélek est commentée dans "Le songe d'Abimélek".

A l'image de son père, Isaac dit de son épouse, Rebecca : "C'est ma sœur".

Isaac agit ainsi, comme Abraham, de crainte que les Philistins le tuent pour s'emparer de sa femme (verset 7 ci-contre).

Le roi Abimélek va s'apercevoir que Rebecca n'est pas la sœur mais l'épouse d'Isaac et décréter des mesures appropriées pour éviter que Rebecca ne soit enlevée comme le fut Sarah (verset 11).

Est-ce le même Abimélek qui enleva Sarah ?

Plusieurs décennies se sont écoulées depuis le séjour d'Abraham à Guérar.

Selon une interprétation des textes, cet Abimélek qui intervient à propos de Rebecca serait le fils de celui qui enleva Sarah.

Des midrashim (études bibliques dans le cadre du Judaïsme) associent le second Abimélek à Benmélek, qui serait un fils d'Abimélek.

Quoi qu'il en soit, père ou fils, la tradition se perpétue au royaume des Philistins !

La femme n'est qu'un objet de convoitise que l'on enlève et dont on abuse sans se soucier de sa volonté.

Tel était le genre de territoires où Abraham comme Isaac devaient séjourner ... faute de mieux !

Si l'on s'attarde sur le sens du mot Guérar, qui signifie "lieu de logement", et au vu des pratiques locales, on peut songer à un lieu de débauche.

L'exemple de Sodome et Gomorrhe (Genèse 19) n'était pas bien loin ...

Mais le temps d'assainir l'ensemble de la terre de Canaan n'était pas encore venu.

La perversion des Cananéens n'était pas arrivée à son comble, comme cela fut annoncé par JHVH à Abram :

« Sache ce que tu dois savoir : ta semence ira séjourner sur une terre qui n'est pas la vôtre. Ils y seront asservis, ils seront humiliés pendant quatre cent ans. (...)

A la quatrième génération, ils reviendront ici, car la perversion des Amorites n'aura pas été payée de retour avant cela. » (Genèse 15 : versets 13 & 16)

Le terme employé, Amorites, désigne parfois l'ensemble des peuples cananéens.

Quant à l'échéance de 400 ans, elle se convertit en Genèse 15.16 en quatre générations.

Il s'est écoulé bien plus de 400 ans entre la promesse de Dieu envers Abram et le retour d'Egypte sous la conduite de Moïse, et de multiples générations se sont succédées au sens usuel du terme.

Mais les quatre générations ciblées ci-dessus par la Parole de Dieu correspondent en fait à quatre personnages : Abraham, Isaac, Jacob et Moïse.

Dans la Parole de Dieu, ce n'est pas le temps qui compte mais les individus qui transmettent la Parole !

Mais qu'est devenue la cité de Guérar selon la Bible ?

Isaac sera chassé de Guérar par Abimélek (verset 16 ci-contre) ... et il n'est ensuite plus question de Guérar dans le Livre de la Genèse.

Ce lieu refait surface dans le Livre des Chroniques une dernière fois :

« Ils frappèrent toutes les villes des environs de Guérar, car la terreur de JHVH s'était emparée d'elles, et ils pillèrent toutes les villes, dont les dépouilles furent considérables. » (Chroniques 14.14)

Une ville est rayée de la carte, une page de l'histoire sainte est tournée.

Sodome, Gomorrhe, Guérar et tant d'autres émergent puis disparaissent dans la Bible au gré de la volonté de Dieu ... ou des rivalités humaines.

S'il est parfois clairement établi que la volonté de Dieu s'est exprimée, ce n'est pas toujours aussi simple.

Ce sont parfois des armées qui dévastent au Nom de Dieu ... et ce sont souvent des armées qui se sont servies de Dieu pour justifier leurs abominations en prétendant agir en son Nom.

Mais un temps viendra où une seule cité subsistera dans un monde assaini :

« Alors je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre. Car le premier ciel et la première terre avaient disparu et il n'y avait plus de mer.

Je vis la cité sainte, la nouvelle Jérusalem, qui descendait du ciel, conçue près de Dieu comme une fiancée qui se pare pour son époux. » (Apocalypse 21.1-2)

Mais que serai-je, où serai-je alors ?

Quelle place aurez-vous dans cette cité ?

« Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement.

Ta justice marchera devant toi, et la gloire de JHVH t'accompagnera. » (Esaïe 48.8)

< < < Retour au sommaire < < < 199-GEN 26.6 > > > Des Philistins envieux > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 26 ~ Versets 26.1 à 26.35
1. Une famine survint sur le territoire, distincte de la précédente qui fut aux jours d'Abraham. Isaac alla vers Abimélek, roi des Philistins, à Guérar.

2. Alors JHVH lui apparut et lui dit : « Tu ne dois pas descendre en Egypte. Installe-toi sur la terre que je te dirai !

3. Séjourne sur cette terre et je serai avec toi. Je te bénirai. C'est à toi et ta semence que je donnerai toutes ces terres. J'accomplirai le serment que j'ai fait à ton père, Abraham.

4. Je multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux et je donnerai toutes ces terres à ta semence. Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence.

5. Parce qu'Abraham a écouté ma voix, gardé mes recommandations, mes enseignements, mes règles et mes lois. »

6. Et Isaac demeura à Guérar.

7. Quand les gens du lieu posaient des questions au sujet de sa femme, il répondait : « C'est ma sœur ». Il craignait de dire « ma femme », de peur d'être tué par les gens du lieu à cause de Rebecca qui avait belle allure.

8. Et il arriva, alors que les jours s'écoulaient là, que le roi des Philistins, Abimélek, regarda par la fenêtre. Alors il vit Isaac qui batifolait avec sa femme Rebecca.

9. Abimélek appela Isaac et dit : « Eh, tiens ! C'est ta femme ? Tu disais c'est ma sœur ». Isaac lui répondit : « Je le disais de peur de mourir pour elle. »

10. Abimélek dit : « Que nous as-tu fait là ? Il s'est fallu de peu qu'un homme du peuple couche avec ta femme et tu nous aurais apporté la culpabilité. »

11. Abimélek donna des instructions à tout le peuple en disant : « Que quiconque touche cet homme ou sa femme soit mis à mort. Il sera mis à mort. »

12. Isaac sema sur cette terre et il trouva, cette année-là, cent mesures d'orge et JHVH le bénit.

13. Et l'homme grandit, et il continua de grandir jusqu'à devenir extrêmement grand.

14. Il fit l'acquisition d'un cheptel, de bétail, de nombreux serviteurs, et les Philistins devinrent envieux.

15. Tous les puits qui furent creusés par les serviteurs de son père, aux jours d'Abraham, son père, les Philistins les comblèrent, les remplirent de terre.

16. Abimélek dit à Isaac : « Va-t-en de chez nous. Car tu es beaucoup trop puissant pour nous. »

17. Isaac partit de là pour s'établir près du torrent de Guérar et il s'y installa.

18. Isaac revint fouiller les puits d'eau qui avaient été creusés aux jours d'Abraham, son père, qui avaient été comblés par les Philistins après la mort d'Abraham. Et il leur donna pour noms les mêmes noms par lesquels son père les avaient appelés.

19. Les serviteurs d'Isaac fouillèrent le torrent et trouvèrent là un puits d'eaux vives.

20. Les bergers de Guérar se disputèrent avec les bergers d'Isaac en disant : « Les eaux sont à nous. » Et il donna pour nom à ce puits "Esek" parce qu'ils s'étaient montrés intraitables avec lui.

21. Ils creusèrent un autre puits, qui leur fut aussi disputé, et il lui donna pour nom "Sitnah".

22. Il se déplaça de là et creusa un autre puits, qui ne fut pas contesté, et il lui donna pour nom "Rehoboth". Il dit : « Maintenant JHVH nous a mis au large et nous allons fructifier sur cette terre. »

23. Et il monta de là vers Beér Shèba.

24. Cette nuit-là, JHVH lui apparut et il dit : « C'est moi, l'Elohim d'Abraham, ton père. Tu ne dois pas avoir peur car Moi, je suis avec toi. Je te bénis et ferai croître ta semence à cause d'Abraham, mon serviteur. »

25. Et là, il édifia un autel, il invoqua JHVH par son nom. Puis il y installa sa tente et les serviteurs d'Isaac creusèrent un puits.

26. Abimélek vint à lui depuis Guérar, avec Ahuzath son allié, et Phikol, le chef de son armée.

27. Isaac leur dit : « Pour quelle raison venir à moi puisque vous, vous me haïssez, et vous m'avez renvoyé loin de vous ? »

28. Ils répondirent : « Voici, nous voyons que JHVH est venu à toi. Aussi nous disons : S'il te plait, qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et nous couperons l'alliance avec toi.

29. Tu ne devrais nous faire aucun mal puisque nous ne t'avons pas touché, et nous ne t'avons fait que du bien en te laissant partir en paix. Tu es maintenant béni de JHVH. »

30. Alors il leur prépara un festin. Ils mangèrent et ils burent.

31. Le matin, ils se levèrent tôt. Ils jurèrent, comme l'homme à son frère. Isaac les laissa partir et ils le quittèrent en paix.

32. Ce même jour, il advint que les serviteurs d'Isaac vinrent l'informer à propos d'un puits qu'ils avaient creusé et ils lui dirent : « Nous avons trouvé de l'eau. »

33. Et il l'appela "Shèba". C'est pourquoi la ville de Beér Shèba porte ce nom jusqu'à ce jour.

34. Ésaü, âgé de quarante ans, prit Judith pour femme, fille de Beéri le Hittite, ainsi que Basmath, fille d'Élon le Hittite.

35. Elles furent une source d'amertume pour Isaac et Rebecca.