Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Des Philistins envieux

« Il fit l'acquisition d'un cheptel, de bétail,

de nombreux serviteurs, et les Philistins devinrent envieux. »

(Genèse 26.14)

L'envie

"La réussite des uns provoque la jalousie des autres."

Cette citation illustre bien le vécu quotidien d'un monde où règne le désir de posséder ce que les autres ont ... ou pourraient avoir.

Relevons cependant qu'il convient de distinguer l'envie de la jalousie.

L'envie est le désir d'obtenir quelque chose que l'on n'a pas et que quelqu'un d'autre possède.

La jalousie se réfère plutôt à quelque chose (ou quelqu'un) que l'on a et que l'on a peur de perdre.

Quel est le problème pour les Philistins ?

Il est écrit dans ce verset : « les Philistins devinrent envieux. ».

Ce qui signifie que la réussite d'Isaac ne provenait pas de biens qui auraient été usurpés aux Philistins mais du travail accompli par Isaac et les siens :

« Isaac sema sur cette terre et il trouva, cette année-là, cent mesures d'orge et JHVH le bénit. » (verset 12 ci-contre)

Isaac sème ... JHVH bénit ... Isaac récolte.

Car sans cette bénédiction, il est peu probable qu'une mesure d'orge semée rapporte cent fois plus !

Si les Philistins avaient eu conscience que la réussite d'Isaac résultait de la bénédiction divine, ils n'auraient peut-être pas eu cette réaction négative.

Ou du moins, ils se seraient efforcés de trouver une solution amiable qui leur permettre de vivre en paix aux côtés de ce voisin prolifique.

Ce sera d'ailleurs le choix d'Abimélek ultérieurement qui nous est relaté vers la fin de ce chapitre (versets 26 à 31).

Mais dans l'immédiat, les Philistins se montrent bien ignorants de cette relation entre Isaac et JHVH ce qui explique cette réaction très primitive :

L'envie !

Bien que les Philistins soient souvent cités dans la Bible, comme dans d'autres sources écrites de l'Antiquité, la langue des Philistins reste inconnue.

On ne leur connaît aucune production textuelle.

De nos jours, dans le langage courant, le qualificatif de philistin est associé à une personne de goût vulgaire, fermée aux arts et aux lettres, aux nouveautés.

L'ignorance des Philistins, leur niveau de développement, ne pouvait donc que générer un sentiment d'envie à l'égard d'Isaac qui affichait une brillante réussite.

Mais les Philistins ne se contentent pas d'être envieux. Ils deviennent agressifs :

« Tous les puits qui furent creusés par les serviteurs de son père, aux jours d'Abraham, son père, les Philistins les comblèrent, les remplirent de terre. » (verset 15)

Et pour en finir, Abimélek, le roi des Philistins décide de chasser Isaac et son clan (verset 16).

La Bible atteste de bien d'autres situations comparables où l'envie eut des conséquences dommageables ... à commencer par la première chute de l'humanité.

Tout commence en l'an un de la Création lorsque le serpent dit à l'homme et à la femme de manger de l'arbre qu'Elohim avait déconseillé de manger :

« Elohim sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous deviendrez comme Elohim, en connaissant le bien et le mal. » (Genèse 3.5)

Vous deviendrez comme Elohim ... vous aurez la puissance de Dieu ... quel beau rêve !

Certaines traductions de la Bible mentionnent "comme des dieux" mais le terme hébreu est Elohim, d'ordinaire traduit par Dieu.

La promesse du serpent sous-entend bien qu'il s'agit de faire miroiter au couple du jardin d'Eden l'illusion de devenir "comme des dieux".

Satan venait d'activer le processus de l'envie dans le cœur du premier couple humain qui était ignorant ... donc facile à séduire.

Satan qui enviait depuis toujours de prendre la place du Dieu Créateur de l'univers ne pouvait que contaminer l'humanité.

L’envie fait partie des sept péchés capitaux définis par Thomas d'Aquin dans le cadre de la tradition chrétienne.

La notion de péchés capitaux n'est pas explicite dans la Bible et l'on ne peut donc s'en satisfaire ... tant il y a multiplicité des péchés dans l'histoire de l'humanité.

Citons pour mémoire l'énumération de Paul ... qui est loin d'être exhaustive :

« Les œuvres de la chair sont bien connues.

Ce sont la fornication, l’impureté, la débauche, l’idolâtrie, la sorcellerie, les rivalités, la discorde, la jalousie, la colère, les disputes, les divisions, les factions, l’envie, les beuveries, les orgies et autres choses semblables. » (Galates 5.19-21)

Dans cette citation, l'envie semble noyée parmi d'autres dérives du comportement humain.

Mais il est intéressant de noter que l'énumération est précédée d'une formule globale qui nous met en garde en ces termes ...

« Car les convoitises de la chair vont à l'encontre de l’Esprit, et l’Esprit va à l'encontre de la chair. » (Galates 5.17)

L'envie, celle des Philistins, d'Adam et Eve, comme de tant d'autres âmes manipulées par Satan depuis l'aube de l'humanité, s'inscrit donc dans le registre immense des convoitises.

Hier, aujourd'hui, demain ... la convoitise a frappé ou peut frapper à notre porte d'une façon ou d'une autre pour nous distiller le venin du serpent.

La tentation est grande de réagir comme les Philistins ... mais ce n'est pas ce que le Seigneur attend de nous.

Et si vous avez succombé à cette tentation, considérez que cet état passager n'est pas pour autant un état définitif.

Face au règne du péché, vous avez le Royaume de Dieu à votre portée.

C'est Lui qui doit régner en nous !

« Aussi, que le péché ne règne pas dans vos corps mortels pour obéir à ses convoitises. » (Epître aux Romains 6.12)

< < < Retour au sommaire < < < 200-GEN 26.14 > > > Rehoboth > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 26 ~ Versets 26.1 à 26.35
1. Une famine survint sur le territoire, distincte de la précédente qui fut aux jours d'Abraham. Isaac alla vers Abimélek, roi des Philistins, à Guérar.

2. Alors JHVH lui apparut et lui dit : « Tu ne dois pas descendre en Egypte. Installe-toi sur la terre que je te dirai !

3. Séjourne sur cette terre et je serai avec toi. Je te bénirai. C'est à toi et ta semence que je donnerai toutes ces terres. J'accomplirai le serment que j'ai fait à ton père, Abraham.

4. Je multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux et je donnerai toutes ces terres à ta semence. Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence.

5. Parce qu'Abraham a écouté ma voix, gardé mes recommandations, mes enseignements, mes règles et mes lois. »

6. Et Isaac demeura à Guérar.

7. Quand les gens du lieu posaient des questions au sujet de sa femme, il répondait : « C'est ma sœur ». Il craignait de dire « ma femme », de peur d'être tué par les gens du lieu à cause de Rebecca qui avait belle allure.

8. Et il arriva, alors que les jours s'écoulaient là, que le roi des Philistins, Abimélek, regarda par la fenêtre. Alors il vit Isaac qui batifolait avec sa femme Rebecca.

9. Abimélek appela Isaac et dit : « Eh, tiens ! C'est ta femme ? Tu disais c'est ma sœur ». Isaac lui répondit : « Je le disais de peur de mourir pour elle. »

10. Abimélek dit : « Que nous as-tu fait là ? Il s'est fallu de peu qu'un homme du peuple couche avec ta femme et tu nous aurais apporté la culpabilité. »

11. Abimélek donna des instructions à tout le peuple en disant : « Que quiconque touche cet homme ou sa femme soit mis à mort. Il sera mis à mort. »

12. Isaac sema sur cette terre et il trouva, cette année-là, cent mesures d'orge et JHVH le bénit.

13. Et l'homme grandit, et il continua de grandir jusqu'à devenir extrêmement grand.

14. Il fit l'acquisition d'un cheptel, de bétail, de nombreux serviteurs, et les Philistins devinrent envieux.

15. Tous les puits qui furent creusés par les serviteurs de son père, aux jours d'Abraham, son père, les Philistins les comblèrent, les remplirent de terre.

16. Abimélek dit à Isaac : « Va-t-en de chez nous. Car tu es beaucoup trop puissant pour nous. »

17. Isaac partit de là pour s'établir près du torrent de Guérar et il s'y installa.

18. Isaac revint fouiller les puits d'eau qui avaient été creusés aux jours d'Abraham, son père, qui avaient été comblés par les Philistins après la mort d'Abraham. Et il leur donna pour noms les mêmes noms par lesquels son père les avaient appelés.

19. Les serviteurs d'Isaac fouillèrent le torrent et trouvèrent là un puits d'eaux vives.

20. Les bergers de Guérar se disputèrent avec les bergers d'Isaac en disant : « Les eaux sont à nous. » Et il donna pour nom à ce puits "Esek" parce qu'ils s'étaient montrés intraitables avec lui.

21. Ils creusèrent un autre puits, qui leur fut aussi disputé, et il lui donna pour nom "Sitnah".

22. Il se déplaça de là et creusa un autre puits, qui ne fut pas contesté, et il lui donna pour nom "Rehoboth". Il dit : « Maintenant JHVH nous a mis au large et nous allons fructifier sur cette terre. »

23. Et il monta de là vers Beér Shèba.

24. Cette nuit-là, JHVH lui apparut et il dit : « C'est moi, l'Elohim d'Abraham, ton père. Tu ne dois pas avoir peur car Moi, je suis avec toi. Je te bénis et ferai croître ta semence à cause d'Abraham, mon serviteur. »

25. Et là, il édifia un autel, il invoqua JHVH par son nom. Puis il y installa sa tente et les serviteurs d'Isaac creusèrent un puits.

26. Abimélek vint à lui depuis Guérar, avec Ahuzath son allié, et Phikol, le chef de son armée.

27. Isaac leur dit : « Pour quelle raison venir à moi puisque vous, vous me haïssez, et vous m'avez renvoyé loin de vous ? »

28. Ils répondirent : « Voici, nous voyons que JHVH est venu à toi. Aussi nous disons : S'il te plait, qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et nous couperons l'alliance avec toi.

29. Tu ne devrais nous faire aucun mal puisque nous ne t'avons pas touché, et nous ne t'avons fait que du bien en te laissant partir en paix. Tu es maintenant béni de JHVH. »

30. Alors il leur prépara un festin. Ils mangèrent et ils burent.

31. Le matin, ils se levèrent tôt. Ils jurèrent, comme l'homme à son frère. Isaac les laissa partir et ils le quittèrent en paix.

32. Ce même jour, il advint que les serviteurs d'Isaac vinrent l'informer à propos d'un puits qu'ils avaient creusé et ils lui dirent : « Nous avons trouvé de l'eau. »

33. Et il l'appela "Shèba". C'est pourquoi la ville de Beér Shèba porte ce nom jusqu'à ce jour.

34. Ésaü, âgé de quarante ans, prit Judith pour femme, fille de Beéri le Hittite, ainsi que Basmath, fille d'Élon le Hittite.

35. Elles furent une source d'amertume pour Isaac et Rebecca.