Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



L'alliance de Beér Shèba

« Voici, nous voyons que JHVH est venu à toi.

Aussi nous disons :

S'il te plait, qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi,

et nous couperons l'alliance avec toi. »

(Genèse 26.28)

L'alliance

Voici de nouveau Abimélek et ses Philistins, à la grande surprise d'Isaac qui les accueille en ces termes :

« Pour quelle raison venir à moi puisque vous, vous me haïssez, et vous m'avez renvoyé loin de vous ? » (verset 27 ci-contre)

La raison qui anime Abimélek porte un nom : l'opportunisme !

L'opportunisme se définit comme un comportement qui consiste à tirer le meilleur parti des circonstances, parfois en le faisant à l'encontre des principes moraux.

Des principes moraux ... les Philistins en avaient peu.

Leur attitude envers Isaac qu'ils ont envié, qu'ils ont chassé, dont ils ont rebouché les puits et revendiqué les nouveaux puits qu'il trouvait, démontre que leur échelle de valeurs consistait avant tout à survire sur cette terre sans se soucier des autres.

Leur démarche en direction d'Isaac est similaire à celle qui fut entreprise auparavant envers Abraham auquel ils avaient déclaré :

« Elohim est avec toi en tout ce que tu fais. » (Genèse 21.22)

Abraham passera une alliance de paix avec Abimélek à Beér Shèba :

« Aussi on appela cet endroit Beér Shèba car c'est là qu'ils jurèrent tous deux. » (Genèse 21.31)

Isaac, à l'image de son père, va renouveler cette alliance (verset 31 ci-contre).

Même cause ... mêmes effets : Elohim était avec Abraham, et JHVH est venu à Isaac aux yeux des Philistins.

Ceux-ci espéraient qu'Isaac ne bénéficie pas des mêmes bénédictions divines qu'Abraham.

Ceci explique cette formule : « Nous voyons que JHVH est venu à toi. »

Seulement voilà, Dieu est fidèle dans ses promesses, et à cause d'Abraham, Isaac hérite de la promesse (versets 2 à 5 ci-contre).

Isaac est l'homme du renouvellement, de la répétition.

JHVH lui renouvelle sa promesse et Isaac renouvelle l'alliance avec les Philistins à Beér Shèba.

La vie d'Isaac ne fait pas l'objet dans la Bible de nombreux chapitres comme ce fut le cas pour Abraham (chapitres 12 à 25).

Ce sera comme un interlude entre la vie d'Abraham et celle de Jacob.

En effet, un interlude consiste en une courte pièce musicale exécutée entre deux autres plus importantes.

La vie d'Isaac n'est pas une pièce musicale, mais une répétition d'actes symboliques accomplis par son père.

C'est une période transitoire qui prépare la suivante : celle de Jacob qui deviendra Israël.

Quels enseignements retirer de cette période intermédiaire et notamment du renouvellement de l'alliance avec les Philistins à Beér Shèba ?

Abraham vécut longuement en paix sur le territoire des Philistins après l'alliance de Beér Shèba (Genèse 21.34).

Isaac va aussi garantir sa tranquillité.

Mais les alliances humaines, à la différence de celle que l'on passe avec le Dieu éternel, ne sont que passagères.

Le temps d'une vie, d'une génération ... et parfois seulement quelques heures avant la rupture ... parfois la trahison.

« Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? Ou que peuvent partager un croyant et un incroyant ? » (2 Corinthiens 6.15)

Fort de ce qu'il a pu constater, et de sa connaissance de l'histoire, l'apôtre Paul mettait les chrétiens en garde sur les dangers des alliances entre croyants et incroyants.

Cela ne signifie pas pour autant qu'Abraham comme Isaac eurent tort de passer un serment de paix avec les Philistins.

Une alliance est souvent un compromis ... mais pas nécessairement une compromission !

Comment faire la différence entre ce qui est acceptable ... et ce qui ne l'est pas ?

Passer une alliance en ce monde est acceptable dans la mesure où ceci ne remet pas en cause vos convictions de foi.

« Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. » (Actes des Apôtres 5.29)

Tel fut le compromis passé entre Abraham, Isaac et Abimélek : chacun conservait ses valeurs spirituelles indépendamment de l'accord matériel qui avait été conclu.

Abraham comme Isaac ont continué d'obéir à Dieu !

La Bible relate bon nombre de situations où les Israélites tombèrent dans la compromission en capitulant notamment sur le plan spirituel devant l'attrait de l'idolâtrie.

Et les chrétiens furent dès le début exposés à ce même risque de compromission.

C'est pourquoi Paul leur rappelle cette parole du prophère Esaïe (52.11) :

« Sortez du milieu d’eux et séparez-vous ! Dit le Seigneur. Ne touchez à rien d'impur et je vous accueillerai. » (2 Corinthiens 6.17)

Ce qui est impur, ce qu'il ne faut pas toucher, n'est pas nécessairement matériel ... mais spirituel.

Et si vous restez sans compromission sur le plan spirituel, vous saurez identifier les pièges à éviter dans le domaine matériel et rejeter les alliances qui vont à l'encontre de la volonté de Dieu.

< < < Retour au sommaire < < < 202-GEN 26.28 > > > Les femmes d'Ésaü > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 26 ~ Versets 26.1 à 26.35
1. Une famine survint sur le territoire, distincte de la précédente qui fut aux jours d'Abraham. Isaac alla vers Abimélek, roi des Philistins, à Guérar.

2. Alors JHVH lui apparut et lui dit : « Tu ne dois pas descendre en Egypte. Installe-toi sur la terre que je te dirai !

3. Séjourne sur cette terre et je serai avec toi. Je te bénirai. C'est à toi et ta semence que je donnerai toutes ces terres. J'accomplirai le serment que j'ai fait à ton père, Abraham.

4. Je multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux et je donnerai toutes ces terres à ta semence. Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence.

5. Parce qu'Abraham a écouté ma voix, gardé mes recommandations, mes enseignements, mes règles et mes lois. »

6. Et Isaac demeura à Guérar.

7. Quand les gens du lieu posaient des questions au sujet de sa femme, il répondait : « C'est ma sœur ». Il craignait de dire « ma femme », de peur d'être tué par les gens du lieu à cause de Rebecca qui avait belle allure.

8. Et il arriva, alors que les jours s'écoulaient là, que le roi des Philistins, Abimélek, regarda par la fenêtre. Alors il vit Isaac qui batifolait avec sa femme Rebecca.

9. Abimélek appela Isaac et dit : « Eh, tiens ! C'est ta femme ? Tu disais c'est ma sœur ». Isaac lui répondit : « Je le disais de peur de mourir pour elle. »

10. Abimélek dit : « Que nous as-tu fait là ? Il s'est fallu de peu qu'un homme du peuple couche avec ta femme et tu nous aurais apporté la culpabilité. »

11. Abimélek donna des instructions à tout le peuple en disant : « Que quiconque touche cet homme ou sa femme soit mis à mort. Il sera mis à mort. »

12. Isaac sema sur cette terre et il trouva, cette année-là, cent mesures d'orge et JHVH le bénit.

13. Et l'homme grandit, et il continua de grandir jusqu'à devenir extrêmement grand.

14. Il fit l'acquisition d'un cheptel, de bétail, de nombreux serviteurs, et les Philistins devinrent envieux.

15. Tous les puits qui furent creusés par les serviteurs de son père, aux jours d'Abraham, son père, les Philistins les comblèrent, les remplirent de terre.

16. Abimélek dit à Isaac : « Va-t-en de chez nous. Car tu es beaucoup trop puissant pour nous. »

17. Isaac partit de là pour s'établir près du torrent de Guérar et il s'y installa.

18. Isaac revint fouiller les puits d'eau qui avaient été creusés aux jours d'Abraham, son père, qui avaient été comblés par les Philistins après la mort d'Abraham. Et il leur donna pour noms les mêmes noms par lesquels son père les avaient appelés.

19. Les serviteurs d'Isaac fouillèrent le torrent et trouvèrent là un puits d'eaux vives.

20. Les bergers de Guérar se disputèrent avec les bergers d'Isaac en disant : « Les eaux sont à nous. » Et il donna pour nom à ce puits "Esek" parce qu'ils s'étaient montrés intraitables avec lui.

21. Ils creusèrent un autre puits, qui leur fut aussi disputé, et il lui donna pour nom "Sitnah".

22. Il se déplaça de là et creusa un autre puits, qui ne fut pas contesté, et il lui donna pour nom "Rehoboth". Il dit : « Maintenant JHVH nous a mis au large et nous allons fructifier sur cette terre. »

23. Et il monta de là vers Beér Shèba.

24. Cette nuit-là, JHVH lui apparut et il dit : « C'est moi, l'Elohim d'Abraham, ton père. Tu ne dois pas avoir peur car Moi, je suis avec toi. Je te bénis et ferai croître ta semence à cause d'Abraham, mon serviteur. »

25. Et là, il édifia un autel, il invoqua JHVH par son nom. Puis il y installa sa tente et les serviteurs d'Isaac creusèrent un puits.

26. Abimélek vint à lui depuis Guérar, avec Ahuzath son allié, et Phikol, le chef de son armée.

27. Isaac leur dit : « Pour quelle raison venir à moi puisque vous, vous me haïssez, et vous m'avez renvoyé loin de vous ? »

28. Ils répondirent : « Voici, nous voyons que JHVH est venu à toi. Aussi nous disons : S'il te plait, qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et nous couperons l'alliance avec toi.

29. Tu ne devrais nous faire aucun mal puisque nous ne t'avons pas touché, et nous ne t'avons fait que du bien en te laissant partir en paix. Tu es maintenant béni de JHVH. »

30. Alors il leur prépara un festin. Ils mangèrent et ils burent.

31. Le matin, ils se levèrent tôt. Ils jurèrent, comme l'homme à son frère. Isaac les laissa partir et ils le quittèrent en paix.

32. Ce même jour, il advint que les serviteurs d'Isaac vinrent l'informer à propos d'un puits qu'ils avaient creusé et ils lui dirent : « Nous avons trouvé de l'eau. »

33. Et il l'appela "Shèba". C'est pourquoi la ville de Beér Shèba porte ce nom jusqu'à ce jour.

34. Ésaü, âgé de quarante ans, prit Judith pour femme, fille de Beéri le Hittite, ainsi que Basmath, fille d'Élon le Hittite.

35. Elles furent une source d'amertume pour Isaac et Rebecca.