Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Une vie de bénédictions

« Abraham était âgé.

Son temps était venu et JHVH avait béni Abraham en tout. »

(Genèse 24.1)

Une vie de bénédictions

La vie d'Abraham va durer 175 ans (Genèse 25.7).

Il va s'en aller au terme d'une heureuse vieillesse, comme cela lui fut promis par JHVH.

« Quant à toi, tu rejoindras tes pères en paix, tu seras enterré après une bonne vieillesse. » (Genèse 15.15)

La vie d'Abraham fut une succession de bénédictions et ceux qui le rencontraient pouvaient lui dire comme le fit Abimélek :

« Elohim est avec toi en tout ce que tu fais. » (Genèse 21.22)

Abraham a bénéficié des bénédictions divines parce qu'il a respecté les injonctions de Dieu.

La bénédiction qui se posait sur lui touchait aussi son entourage :

« Je bénirai ceux qui te béniront. Celui qui te portera ombrage, je le maudirai. » (Genèse 12.3)

Abraham était un "ami" de Dieu ... et Dieu protège ses amis.

Avant lui, Hénok et Noé en ont fait l'expérience.

On ne sait pas grand-chose de la vie d'Hénok si l'on s'en tient aux textes de la Bible canonique.

Car "Le livre d'Hénok" a été écarté pour sa part du canon biblique, sauf celui de l'Église éthiopienne orthodoxe.

Le texte de la Bible canonique, même s'il est peu explicite à ce sujet, résume la relation d'amitié entre Hénok et Dieu en ces termes :

« Hénok marcha trois cents ans avec Elohim ... » (Genèse 5.22)

Hénok marcha avec Dieu ... c'est presque pas à pas.

Sa relation d'amitié était peut-être encore plus profonde que celle d'Abraham avec Elohim.

Et la bénédiction suprême de la vie d'Hénok ... c'est qu'il ne connut pas la mort !

« Hénok marcha avec Elohim puis il ne fut plus car Elohim l'a pris. » (Genèse 5.24)

Pris ... comme dans un enlèvement ...

Qu'en est-il de Noé ?

Pour lui, comme pour Abraham, il est écrit qu'il connut la mort :

« Tous les jours de la vie de Noah furent ainsi portés à neuf cent cinquante ans puis il mourut. » (Genèse 9.29)

Une vie longue ... mais qui ne fut pas de tout repos pour celui qui passa des années à construire son Arche pour y passer plus d'un an pendant que les eaux du Déluge submergeaient la terre.

Mais ce fut quand même une vie de bénédictions par le seul fait que la foi de Noé lui a permis, avec sa proche famille, de survivre à l'épreuve qui fut fatale pour le reste de l'humanité.

Qu'en est-il de nous ?

Sommes-nous à l'image de ces trois patriarches qui vécurent dans la foi ?

Certes, nous ne vivrons pas aussi longtemps qu'eux sur cette terre ... mais le plus important n'est pas là.

L'apôtre Paul, lui dont la vie fut une succession d'épreuves souvent douloureuses, affirmait pourtant sa foi en ces termes :

« Nous savons d'autre part que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, eux qui sont appelés selon Son dessein. » (Epître aux Romains 8.28)

Paul était aussi un "ami" de Dieu ... et en retour de l'amour de Dieu envers sa personne, quelles que soient les circonstances de sa vie, il aimait Dieu.

Il ajoute un peu plus loin ...

« Ceux qu'Il a prédestinés, Il les a aussi appelés. Et ceux qu'Il a appelés, Il les a aussi justifiés. Ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés.

Que dire donc de plus à ce sujet ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Epître aux Romains 8.30-31)

La "prédestination" dans le cadre de la foi chrétienne, c'est le plan de Dieu, Son dessein qui trace le chemin de notre vie devant nous.

Nous sommes libres de suivre ce chemin ou de nous en écarter, libres d'aimer Dieu, de l'écouter ... ou de l'ignorer.

Mais ne venons pas lui reprocher ensuite le résultat.

Une vie de bénédictions peut se transformer en une vie de désolations.

Sommes-nous dans la lignée d'Hénok, Noé ou Abraham ?

Dira-t-on de nous comme on disait d'Abraham :

« Elohim est avec toi en tout ce que tu fais. » (Genèse 21.22)

Auquel cas nous pourrons proclamer comme Paul :

« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? »

< < < Retour au sommaire < < < 176-GEN 24.1 > > > Principe de précaution > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 24 ~ Versets 24.1 à 24.31
1. Abraham était âgé. Son temps était venu et JHVH avait béni Abraham en tout.

2. Alors Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, celui qui régissait tous ses biens : « Je t'en prie ! Mets ta main sous ma cuisse !

3. Et je te ferai jurer par JHVH, Elohim des cieux et Elohim de la terre, que tu ne prendras aucune femme pour mon fils parmi les filles des Cananéens au milieu desquels je réside.

4. Mais tu iras dans mon pays et dans ma parenté prendre une femme pour mon fils, pour Isaac. »

5. Le serviteur lui répondit : « La femme ne voudra peut-être pas venir avec moi dans ce pays. Au retour, ramènerai-je ton fils vers la terre d'où tu es sorti ? »

6. Abraham lui dit : « Garde-toi bien de ne pas ramener mon fils là-bas !

7. JHVH, Elohim des cieux et Elohim de la terre, qui me prit de la maison de mon père, et de la terre de mes parents, qui m'a parlé et m'a juré en disant : "Je donnerai cette terre à ta semence", lui-même enverra un messager face à toi et tu prendras là-bas une femme pour mon fils.

8. Et si la femme ne veut pas venir avec toi, tu seras quitte de ce serment envers moi, mais tu ne ramèneras pas mon fils là-bas. »

9. Alors le serviteur mit sa main sous la cuisse d'Abraham, son Adonaï, et lui prêta serment à ce sujet.

10. Puis le serviteur prit dix chameaux parmi les chameaux de son Adonaï et s'en alla. Il se leva avec tous les présents de son Adonaï en main et se rendit en Aram-des-deux-fleuves, à la ville de Nahor.

11. Il fit s'agenouiller les chameaux en dehors de la ville, près d'un puits d'eau en soirée, à l'heure où sortent celles qui viennent puiser.

12. Et il dit : « JHVH, Elohim de mon Adonaï : Abraham. Provoque cette rencontre, je t'en prie ! Qu'il en soit ainsi devant moi aujourd'hui ! Sois complaisant envers mon Adonaï : Abraham.

13. Voici ! Je vais me tenir près de la source d'eau où les filles des gens de cette ville viennent s'approvisionner en eau.

14. Que la jeune fille à qui je dirai : "Je t'en prie, tends ta jarre et je boirai !" Elle qui dira : "Bois ! Puis je ferai boire tes chameaux." Qu'elle soit celle qui est destinée à ton serviteur, Isaac. Ainsi je reconnaîtrai que tu es complaisant envers mon Adonaï. »

15. Il finissait de parler quand, voici, Rebecca sortit. Née de Bethuel, fils de Milka, femme de Nahor, le frère d'Abraham, elle avait sa jarre sur l'épaule.

16. La jeune fille avait belle apparence, tout à fait vierge car nul homme ne l'avait connue. Elle descendit à la source, remplit sa jarre et remonta.

17. Le serviteur courut à sa rencontre et lui dit : « Je t'en prie, laisse-moi un peu d'eau de ta jarre ! »

18. Elle répondit : « Bois, mon Adonaï ! » Et elle s'empressa de baisser sa jarre avec sa main pour lui donner à boire.

19. Elle acheva de lui donner à boire et ajouta : « Je vais aussi puiser pour tes chameaux jusqu'à ce qu'ils aient fini de boire. »

20. Elle s'empressa de vider sa jarre dans l'abreuvoir et courut jusqu'au puits pour puiser. Elle puisa pour tous ses chameaux.

21. Elle surprenait l'homme, qui restait silencieux. Comment savoir si JHVH l'avait conduit au terme de son chemin ?

22. Aussi, quand les chameaux eurent fini de boire, l'homme prit un pendentif en or, pesant un demi-sicle, et deux bracelets d'or, en pesant dix, pour ses poignets.

23. Il dit : « De qui es-tu la fille, je t'en prie, dis-le moi ? Y a-t-il dans la maison de ton père de la place pour nous loger ? »

24. Elle lui répondit : « Je suis fille de Bethuel, fils de Milka, qu'elle enfanta pour Nahor. »

25. Elle lui dit encore : « De plus nous avons chez nous de la paille broyée et du fourrage en abondance, et aussi de la place pour le logement. »

26. L'homme inclina la tête et se prosterna devant JHVH.

27. Il dit : « Béni soit JHVH, Elohim de mon Adonaï, Abraham, qui n'a pas négligé sa complaisance et sa fidélité envers mon Adonaï. Moi-même, JHVH m'a guidé sur le chemin de la maison des frères de mon Adonaï. »

28. La jeune fille courut à la maison de sa mère pour raconter tout ceci.

29. Rebecca avait un frère nommé Laban. Laban courut dehors vers l'homme jusqu'à la source.

30. Comme il avait vu le pendentif et les bracelets aux poignets de sa sœur, et entendu les paroles de Rebecca, sa sœur, qui disait : « C'est ainsi que l'homme m'a parlé », il alla vers l'homme et vit qu'il se tenait aux côtés des chameaux près de la source.

31. Il dit : « Viens ! Béni de JHVH. Comment resterais-tu dehors alors que j'ai préparé la maison et une place pour les chameaux ? »