Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible


Les noms de Dieu


« JHVH, Elohim de mon Adonaï : Abraham. »

(Genèse 24.12)

יְהוָֹה



Par quel terme doit-on ... ou peut-on désigner Dieu ?

Dans la Genèse, Dieu est d’abord nommé « Elohim », de Genèse 1.1 à 2.3.

De Genèse 2.4 à 3.23, c’est « JHVH Elohim » (que l'on traduit souvent par l’Eternel Dieu ou le Seigneur Dieu).

« JHVH » apparaît seul à partir du chapitre 4 de la Genèse.

A partir du chapitre 15 apparaît un nouveau terme : « Adonaï » qui est l'équivalent de Seigneur.

Puis « JHVH » va se révéler à Abraham sous un nouveau nom :

« C'est moi, El Shadaï. » (Genèse 17.1)

El Shadaï est souvent traduit par "Tout puissant" ou le "Dieu puissant".

D'autres qualificatifs suivront, et l'emploi de certains noms, comme celui d'Adonaï va être rapidement employé d'une façon plus large.

Nous avons vu dans une précédente étude sur « Adonaï » comment le qualificatif de "Seigneur" réservé par Abraham à Dieu, s'est diffusé dans le langage courant pour désigner n'importe qui.

Mais avant d'en arriver là, le qualificatif d'Adonaï était réservé aux personnes de haut rang.

Ainsi, quand le serviteur d'Abraham dit : « JHVH, Elohim de mon Adonaï : Abraham. »

... il faut comprendre « JHVH, Dieu de mon seigneur : Abraham. »

Toutefois, dans la bouche des croyants, Adonaï et Seigneur ont conservé une dimension particulière.

Dans le Judaïsme, pour éviter de profaner le tétragramme sacré « JHVH » lors de la lecture de la Torah et des autres écrits bibliques, les Juifs le remplacent le plus souvent par "Adonaï" (Seigneur).

Pour les chrétiens, Seigneur est un terme usuel qui désigne aussi bien le Père, le Fils, et l'Esprit Saint, ou encore les trois personnes de la Trinité réunies dans leur Unité.

Ainsi, Adonaï et Seigneur restent des qualificatifs réservés à la divinité.

Mais au-delà des proclamations verbales, des lectures ou des prières à haute voix, qu'elle sera notre approche de Dieu lorsque nous nous retirons en nous-mêmes pour prier ?

« Mais toi, quand tu pries, entre à l'intérieur de toi, ferme ta porte, prie ton Père en secret et ton Père, qui te voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6.6)

Jésus nous invite à nous isoler pour avoir une relation personnelle avec le Seigneur, notre Père spirituel.

Lui-même, quand il se retire pour prier dans le jardin de Gethsémané, s'exprime en ces termes :

« Abba, Père, tout est possible pour toi. » (Marc 14.36)

"Abba, Père" ... Paul va reprendre par deux fois cette expression dans ses épîtres.

« Vous n'avez pas reçu un esprit de servitude, qui vous ramène dans la peur, mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions :

Abba ! Père ! » (Romains 8.15)

« Pour ses fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'esprit de Son Fils qui crie :

Abba, Père ! » (Galates 4.6)

Pouvons-nous en faire autant ?

Si notre Seigneur, notre Adonaï est notre Père, s'il nous a adoptés en nous envoyant l'esprit de son Fils, Jésus, ne pouvons-nous donc pas l'appeler aussi : Abba, mot araméen qui signifie Père, c'est-à-dire : Papa !

Car ce mot Abba est tellement facile à prononcer qu'il peut être l'un des premiers balbutiements d'un enfant âgé de six mois ... même s'il ne parle pas araméen !

En hébreu, ce mot s'écrit :

אבא

Il est formé des deux premières lettres de l'alphabet hébreu, sa valeur numérique est :

1 + 2 + 1 = 4

Ceci n'est pas dépourvu de signification.

Le carré, le cube ou la quaternité sont des symboles de totalité ou de perfection.

La Trinité associe le Père au Fils et à l'Esprit Saint.

En ajoutant l'humanité sanctifiée, nous obtenons le quatrième élément de cette quaternité.

Aussi, nés de nouveau dans l'Esprit, de craignons pas de balbutier comme des enfants nouveau-nés :

Abba

< < < Retour au sommaire < < 179-GEN 24.12 > > La prière > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 24 ~ Versets 24.1 à 24.31
1. Abraham était âgé. Son temps était venu et JHVH avait béni Abraham en tout.

2. Alors Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, celui qui régissait tous ses biens : « Je t'en prie ! Mets ta main sous ma cuisse !

3. Et je te ferai jurer par JHVH, Elohim des cieux et Elohim de la terre, que tu ne prendras aucune femme pour mon fils parmi les filles des Cananéens au milieu desquels je réside.

4. Mais tu iras dans mon pays et dans ma parenté prendre une femme pour mon fils, pour Isaac. »

5. Le serviteur lui répondit : « La femme ne voudra peut-être pas venir avec moi dans ce pays. Au retour, ramènerai-je ton fils vers la terre d'où tu es sorti ? »

6. Abraham lui dit : « Garde-toi bien de ne pas ramener mon fils là-bas !

7. JHVH, Elohim des cieux et Elohim de la terre, qui me prit de la maison de mon père, et de la terre de mes parents, qui m'a parlé et m'a juré en disant : "Je donnerai cette terre à ta semence", lui-même enverra un messager face à toi et tu prendras là-bas une femme pour mon fils.

8. Et si la femme ne veut pas venir avec toi, tu seras quitte de ce serment envers moi, mais tu ne ramèneras pas mon fils là-bas. »

9. Alors le serviteur mit sa main sous la cuisse d'Abraham, son Adonaï, et lui prêta serment à ce sujet.

10. Puis le serviteur prit dix chameaux parmi les chameaux de son Adonaï et s'en alla. Il se leva avec tous les présents de son Adonaï en main et se rendit en Aram-des-deux-fleuves, à la ville de Nahor.

11. Il fit s'agenouiller les chameaux en dehors de la ville, près d'un puits d'eau en soirée, à l'heure où sortent celles qui viennent puiser.

12. Et il dit : « JHVH, Elohim de mon Adonaï : Abraham. Provoque cette rencontre, je t'en prie ! Qu'il en soit ainsi devant moi aujourd'hui ! Sois complaisant envers mon Adonaï : Abraham.

13. Voici ! Je vais me tenir près de la source d'eau où les filles des gens de cette ville viennent s'approvisionner en eau.

14. Que la jeune fille à qui je dirai : "Je t'en prie, tends ta jarre et je boirai !" Elle qui dira : "Bois ! Puis je ferai boire tes chameaux." Qu'elle soit celle qui est destinée à ton serviteur, Isaac. Ainsi je reconnaîtrai que tu es complaisant envers mon Adonaï. »

15. Il finissait de parler quand, voici, Rebecca sortit. Née de Bethuel, fils de Milka, femme de Nahor, le frère d'Abraham, elle avait sa jarre sur l'épaule.

16. La jeune fille avait belle apparence, tout à fait vierge car nul homme ne l'avait connue. Elle descendit à la source, remplit sa jarre et remonta.

17. Le serviteur courut à sa rencontre et lui dit : « Je t'en prie, laisse-moi un peu d'eau de ta jarre ! »

18. Elle répondit : « Bois, mon Adonaï ! » Et elle s'empressa de baisser sa jarre avec sa main pour lui donner à boire.

19. Elle acheva de lui donner à boire et ajouta : « Je vais aussi puiser pour tes chameaux jusqu'à ce qu'ils aient fini de boire. »

20. Elle s'empressa de vider sa jarre dans l'abreuvoir et courut jusqu'au puits pour puiser. Elle puisa pour tous ses chameaux.

21. Elle surprenait l'homme, qui restait silencieux. Comment savoir si JHVH l'avait conduit au terme de son chemin ?

22. Aussi, quand les chameaux eurent fini de boire, l'homme prit un pendentif en or, pesant un demi-sicle, et deux bracelets d'or, en pesant dix, pour ses poignets.

23. Il dit : « De qui es-tu la fille, je t'en prie, dis-le moi ? Y a-t-il dans la maison de ton père de la place pour nous loger ? »

24. Elle lui répondit : « Je suis fille de Bethuel, fils de Milka, qu'elle enfanta pour Nahor. »

25. Elle lui dit encore : « De plus nous avons chez nous de la paille broyée et du fourrage en abondance, et aussi de la place pour le logement. »

26. L'homme inclina la tête et se prosterna devant JHVH.

27. Il dit : « Béni soit JHVH, Elohim de mon Adonaï, Abraham, qui n'a pas négligé sa complaisance et sa fidélité envers mon Adonaï. Moi-même, JHVH m'a guidé sur le chemin de la maison des frères de mon Adonaï. »

28. La jeune fille courut à la maison de sa mère pour raconter tout ceci.

29. Rebecca avait un frère nommé Laban. Laban courut dehors vers l'homme jusqu'à la source.

30. Comme il avait vu le pendentif et les bracelets aux poignets de sa sœur, et entendu les paroles de Rebecca, sa sœur, qui disait : « C'est ainsi que l'homme m'a parlé », il alla vers l'homme et vit qu'il se tenait aux côtés des chameaux près de la source.

31. Il dit : « Viens ! Béni de JHVH. Comment resterais-tu dehors alors que j'ai préparé la maison et une place pour les chameaux ? »