Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible


Un enfant avec Dieu


« Adam connu Ève, sa femme.

Elle fut enceinte et donna naissance à Caïn. Elle dit alors :

J'ai acquis un homme avec JHVH ! »

(Genèse 4.1)

La nudité originelle ...


Le nom de Caïn, ou "Qayin" en hébreu, signifie "parce que j’ai acquis".

"J'ai acquis" (qanithi en hébreu) peut aussi se traduire par "j'ai fait naître" ou "j'ai procréé".

Le texte hébreu mot à mot fait peser une ambigüité du fait de sa sobriété :

« J'ai acquis un homme avec JHVH ! ».

La traduction du rabbinat introduit l'adverbe "conjointement" ce qui laisse supposer que la femme fit un enfant "avec" Dieu pour conjoint.

Pour nuancer cette approche, la traduction Segond préfère :

« J’ai formé un homme avec l’aide de l’Eternel ».

Que faut-il en penser ?

Le Dieu de la Bible ne nous a pas habitués à descendre sur terre pour s'accoupler avec des femmes.

Il diffère sur ce point fondamentalement des divinités de différentes mythologies qui se livrent à ce type de "croisements".

Héraclès, notamment, était un "demi-dieu", fils de Zeus et d'une mortelle nommée Alcmène.

Cette croyance, voire cette espérance que la femme puisse enfanter un enfant avec une divinité, n'est pas neutre.

Elle donne à l'enfant-dieu une toute autre dimension que n'importe quel fils d'homme.

Avoir un enfant exceptionnel, n'est-ce-pas le rêve de nombreux parents ?

Il semble bien que la première femme, Eve, soit à l'origine de cette fabuleuse espérance.

Certes, le Dieu de la Bible n'a nullement procréé avec Eve.

Mais cela n'empêche pas la femme de le croire ou de le laisser croire.

Il peut être intéressant d'envisager un parallèle entre Eve et Marie avec la conception virginale de l'enfant Jésus.

Mais la suite des évènements nous écarte de cette hypothèse d'une préfiguration : la vie de Jésus est bien différente de celle de Caïn.

De plus, Marie reçut la visite d'un ange venu lui annoncer cette conception par l'Esprit Saint. Il n'y a rien de tel pour Eve.

Enfin, Eve semble se vanter d'avoir conçu un enfant avec Dieu tandis que Marie, loin de toute vantardise, est remplie d'humilité :

« Je suis l'esclave du Seigneur. Qu’il m'advienne selon ce que tu as dit ! » (Luc 1.38)

Au travers de la naissance de Caïn, et de l'illusion semée sur son origine divine, il faut plutôt voir la naissance de "l'humanité caïnique".

L'humanité caïnique, c'est celle du droit d'aînesse où chacun ambitionne d'être le premier.

C'est le monde de l'arrivisme, du combat des chefs, un combat impitoyable qui ne trouve d'issue que dans l'élimination du concurrent, y compris son propre frère.

Etre le premier, c'est ce qui est arrivé à Caïn, le premier-né d'Eve.

Mais ce droit d'aînesse tel qu'il s'est développé dans l'humanité est générateur d'un orgueil que Dieu s'emploie à casser : c'est ainsi que l'aîné est, le plus souvent dans la Bible, écarté des faveurs divines.

Cela commence avec Caïn et son jeune frère Abel :

« JHVH prêta de l'attention à Abel et à son offrande.

Mais il ne prêta pas attention à Caïn et à son offrande. » (Genèse 4.4-5)

La naissance de "l'humanité caïnique" va accroître la déchéance qui a déjà frappé Adam.

Le couple primitif a été chassé du jardin d'Eden, mais il demeurait encore proche de la face de Dieu.

Suffisamment proche pour que la femme puisse prétendre avoir conçu un enfant avec Dieu.

Cette hérésie sera lourde de conséquences pour l'enfant et sa descendance.

Frustré de ne pas être mieux considéré malgré sa position d'aîné, Caïn va sombrer dans la jalousie : « Caïn en fut très irrité, prenant des allures assombries. » (Genèse 4.5)

Et ce venin mortel le conduira à commettre l'irréparable « car la jalousie met un homme en fureur, et il est sans pitié au jour de la vengeance ... » (Proverbes 6.34)

< < < Retour au sommaire < < 36-GEN 4.1 > > Par la foi ... > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 4 ~ Versets 4.1 à 4.26
1. Adam connu Ève, sa femme. Elle fut enceinte et donna naissance à Caïn. Elle dit alors : « J'ai acquis un homme avec JHVH ! »

2. Puis elle entreprit de mettre au monde son frère, Abel. Abel devint berger d'un troupeau. Caïn devint au service de la terre.

3. Quand les jours furent venus, Caïn apporta du fruit de la terre en offrande à JHVH.

4. Abel offrit, de plus, des premiers-nés de son troupeau, de leurs parties grasses. JHVH prêta de l'attention à Abel et à son offrande.

5. Mais il ne prêta pas attention à Caïn et à son offrande. Caïn en fut très irrité, prenant des allures assombries.

6. JHVH dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité ? Pourquoi ces allures assombries ?

7. Si tu agis bien, ne te relèveras-tu pas ? Mais si tu n'agis pas bien, le péché est tapi au portail : il se pousse vers toi, mais toi, domine-le ! »

8. Caïn parla à son frère Abel et il le suivit. Arrivés au champ, Caïn se dressa contre Abel, son frère, et le tua.

9. JHVH dit à Caïn : « Où est Abel, ton frère ? » Il répondit : « Je ne sais pas. Suis-je gardien de mon frère ? »

10. « Qu'as-tu fait ! » dit-Il : « La voix des sangs de ton frère pousse des cris vers moi depuis la terre.

11. Et maintenant tu es maudit depuis la terre qui a ouvert sa bouche béante pour recevoir de ta main les sangs de ton frère.

12. Que tu serves la terre ! Elle cessera de te donner sa vitalité. Tu seras errant et vagabond sur terre. »

13. Alors Caïn dit à JHVH : « Ma perversion est trop grande pour être supportée.

14. Vois ! Tu me chasses aujourd'hui sur les faces de la terre et je serai caché loin de tes faces. Je vais errer et vagabonder sur la terre, et il adviendra que, quiconque me trouve, me tuera. »

15. JHVH lui dit : « Donc, si quelqu’un tuait Caïn, il serait vengé sept fois. » Et JHVH mit un signe sur Caïn afin que quiconque le trouve ne le frappe pas.

16. Caïn se retira des faces de JHVH et résida dans le pays de Nod, à l'est d'Éden.

17. Caïn connut sa femme. Elle fut enceinte et donna naissance à Hénoc. Puis il bâtit une ville. Il donna pour nom à cette ville le nom de son fils Hénoc.

18. Puis Irad naquit à Hénok et Irad engendra Mehouyaél. Mehouyaél engendra Metoushaél et Metoushaél engendra Lémec.

19. Lémec prit deux femmes pour lui. Le nom de l’une était Ada, et le nom de la seconde Tsilla.

20. Ada donna naissance à Jabal. C'est lui qui fut le père de tout éleveur qui demeure sous la tente.

21. Son frère se nommait Jubal. C'est lui qui fut le père de celui qui manie la harpe et le chalumeau.

22. Et Tsilla donna aussi naissance à Tubal-Caïn qui forgeait toute sorte d'outils de cuivre et de fer. Tubal-Caïn eut pour sœur Naama.

23. Lémec dit à ses femmes : « Ada et Tsilla, écoutez ma voix ! Femmes de Lémec, entendez ce que j'ai à dire ! Car j'ai tué un homme qui m'avait blessé, et un garçon pour une meurtrissure.

24. Si Caïn est vengé sept fois, Lémec soixante-dix-sept fois. »

25. Adam connut encore sa femme. Elle donna naissance à un fils, et l'appela du nom de Seth « car Elohim m'a suscité une autre semence à la place d'Abel, que Caïn a tué. »

26. A Seth, lui aussi, naquit un fils. Il lui donna pour nom Énosh. C'est alors que l'on commença à invoquer le nom de JHVH.