Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible


La connaissance du bien et du mal


« Voici que l'humain est devenu comme l'un de nous

par la connaissance du bien et du mal. »

(Genèse 3.22)

L'arbre de la connaissance


Genèse 1.26 nous enseigne que Dieu dit :

« Nous allons faire l’humain selon notre image, selon notre ressemblance. »

L'image ne reflète par un être identique, seulement une ressemblance.

Car il y avait au moins une différence entre le Créateur et la créature : Dieu savait distinguer le bien du mal mais l'homme ne le savait pas avant de rencontrer le serpent.

Sa découverte du bien et du mal le rapproche de Dieu ... mais l'en éloigne aussi.

Rapprochement du fait d'une croissance des connaissances humaines ... éloignement par l'entrée dans un monde nouveau : celui dans lequel devra désormais évoluer l'homme après avoir été chassé du jardin d'Eden.

« Vous deviendrez comme Elohim, en connaissant le bien et le mal. » (Genèse 3.5)

Sur ce point, le serpent n'a pas menti : désormais l'homme et la femme sont "comme Elohim" par l'acquisition d'un savoir nouveau, mais ce ne sera pas à leur avantage.

Car la promesse du serpent laissait miroiter une forme de promotion ... qui va se transformer en déchéance.

A la différence de Dieu, dont la puissance illimitée Lui permet de se contrôler dans l'appréhension du bien et du mal, l'homme est un être limité par ses capacités à s'autogérer.

L'homme aspire à un infini allant au-delà de sa condition première : c'est pourquoi il s'est laissé séduire par le discours du serpent.

Mais la facilité avec laquelle il fut séduit est le reflet de sa faiblesse, de son incapacité à se maîtriser.

Sans la maîtrise de ses limites, l'individu est en danger de perdition.

Aussi le Créateur ne pouvait laisser ses créatures s'exposer à une telle dérive permanente en disposant de la vie éternelle.

En instaurant une première limite, une frontière à la vie qui se nomme la mort, Dieu pourra ensuite dicter des règles de vie permettant aux humains de connaître leurs limites : ce sera la Torah, la loi donnée à Moïse pour le peuple juif.

« Voici que l'humain est devenu comme l'un de nous par la connaissance du bien et du mal.

Maintenant, il est à craindre qu'il tende sa main pour prendre aussi de l'arbre des vies, en mange et vive à jamais. » (Genèse 3.22)

Les limites ainsi inscrites dans la condition humaine sont autant de mesures permettant de sauvegarder l'homme, de le protéger en lui évitant de sombrer dans l'abîme d'un infini qu'il ne pourrait contrôler.

D'autres que lui s'y sont auparavant aventuré : ce sont les anges déchus.

La connaissance du bien et du mal ... ils en ont fait l'expérience.

Ils ont pu accéder d'une façon ou d'une autre à l'éternité. Qu'en ont-ils fait ?

Ils se sont enlisés dans le mal.

Lorsque Dieu s'exprime dans la Genèse, notamment dans ce verset 3.22, il est question de "l'un de nous", révélant ainsi que d'autres créatures disposent de l'éternité.

L'hypothèse des anges doit donc être avancée ... qu'il s'agisse de ceux qui Lui sont resté fidèles ou de ceux qui ont choisi un autre camp.

Ils sont par ailleurs appelés "fils de Dieu (Elohim)" dans le Premier Testament et parmi eux Satan se distingue ...

« Le jour advint où les fils d'Elohim se rendirent à l’audience de JHVH.

L’Adversaire vint de plus au milieu d'eux. » (Job 1.6)

En empêchant l'homme d'accéder à l'arbre des vies, Dieu lui évite de sombrer pour l'éternité aux côtés des anges déchus.

Cette barrière entre l'homme et l'éternité n'est que temporaire car la Bible nous enseigne que nous sommes appelés à ressusciter pour vivre éternellement ...

« Ne vous en étonnez pas, car l'heure vient ou tous entendront sa voix dans les tombeaux.

Et ils en sortiront. Ceux qui ont fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui ont mal agi ressusciteront pour le jugement. » (Jean 5.28-29)

... mais pas avant d'avoir connu l'expérience d'une vie terrestre limitée dans le temps et d'en retirer les enseignements qui s'imposent pour être aptes à la vie éternelle.

< < < Retour au sommaire < < 35-GEN 3.22 > > Un enfant avec Dieu > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 3 ~ Versets 3.1 à 3.24
1. Le serpent était le plus rusé de tous les animaux du champ que JHVH Elohim avait faits. Il dit à la femme : « Vraiment ? Elohim a-t-il dit que vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? »

2. La femme répondit au serpent : « Nous mangeons du fruit de tout arbre du jardin.

3. Mais à propos du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit : Vous n’en mangerez pas et vous ne le toucherez pas, de peur d'en mourir. »

4. Le serpent dit à la femme : « Vous ne mourrez pas !

5. Mais Elohim sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous deviendrez comme Elohim, en connaissant le bien et le mal. »

6. Alors la femme vit que l’arbre était bon à manger et attirait les yeux. Elle convoita l'arbre qui ouvre l’intelligence ; elle prit de son fruit et en mangea. De plus, elle en donna à son homme, qui était avec elle, et il en mangea.

7. Leurs yeux à tous deux s’ouvrirent, et ils connurent qu’ils étaient nus. Ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.

8. Ils entendirent le son de JHVH Elohim qui parcourait le jardin au souffle du jour. Adam et sa femme se cachèrent loin des faces de JHVH Elohim, au milieu de l'arbre du jardin.

9. JHVH Elohim appela Adam et lui dit : « Où es-tu ? »

10. Il répondit : « Je t’ai entendu dans le jardin, et j’ai eu peur car je suis nu, alors je me suis caché. »

11. Il dit alors : « Qui t’a dit que tu es nu ? As-tu mangé de l’arbre dont tu avais pour instruction de ne pas manger ? »

12. Adam répondit : « La femme que tu m'as donnée, qui est avec moi, m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé. »

13. JHVH Elohim dit à la femme : « Pourquoi as-tu fait cela ? » Et la femme répondit : « Le serpent m’a attirée, et j’en ai mangé. »

14. JHVH Elohim dit au serpent : « Pour avoir fait cela, tu es maudit parmi toute bête et parmi tout animal du champ. Tu iras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours à vivre.

15. Je mets l'hostilité entre toi et la femme, entre ton germe et son germe. Lui, il te blessera à la tête, et toi, tu lui blesseras le talon. »

16. Il dit à la femme : « J'accrois, j’augmente ta douleur et ta grossesse, tu enfanteras dans la douleur et tu seras poussée vers ton homme, et lui, il dominera sur toi. »

17. Il dit à Adam : « Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre dont tu avais pour instruction de ne pas manger, la terre est maudite à cause de toi. C’est dans la peine que tu t'en nourriras tous les jours à vivre.

18. Elle te fera pousser des épines et des chardons : mange l’herbe du champ !

19. C’est à la sueur des visages que tu mangeras du pain, jusqu’à ton retour à la terre d’où tu as été pris. Car tu es poussière, et à la poussière tu retourneras. »

20. Adam appela sa femme du nom d'Eve, car c'est elle qui devint la mère de tous les vivants.

21. JHVH Elohim fit pour Adam et sa femme des tuniques de peau, et il les en revêtit.

22. JHVH Elohim dit : « Voici que l'humain est devenu comme l'un de nous par la connaissance du bien et du mal. Maintenant, il est à craindre qu'il tende sa main pour prendre aussi de l'arbre des vies, en mange et vive à jamais. »

23. JHVH Elohim le renvoya du jardin d’Eden, pour qu’il serve la terre d’où il fut pris.

24. C’est ainsi qu’il chassa l'humain et qu'il fit demeurer à l’est du jardin d’Eden les chérubins, qui font tournoyer en tous sens une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre des vies.