Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Elohim notre père

« Je vois que la face de votre père n'est plus envers moi comme avant.

Mais l'Elohim de mon père est avec moi. »

(Genèse 31.5)

Les bénédictions de Dieu

Le nom "Elohim" est souvent restitué par le mot "Dieu" dans de nombreuses traductions de la Bible.

Sachant que le mot "Dieu" est dérivé du latin "Deus", qui provient probablement lui-même du grec "Zeus", cette traduction ne nous semble pas satisfaisante.

Par respect pour Elohim, nous avons donc choisi de ne pas traduire Son nom, même si nous employons couramment le terme "Dieu" pour désigner notre Seigneur.

Dans le verset 5 de ce chapitre 31, si nous remplaçons "Elohim" par "Dieu", nous obtenons :

« Mais le Dieu de mon père est avec moi. »

Si Elohim est le Dieu d'Isaac, et celui d'Abraham, pourquoi Jacob ne l'appelle-t-il pas "Mon Elohim" plutôt que de se référer à son père, Isaac ?

Quelques siècles plus tard lorsque JHVH se révèle à Moïse, Il lui dit :

« Je suis l'Elohim de ton père, Elohim d'Abraham, Elohim d'Isaac, Elohim de Jacob. » (Exode 3.6)

Implicitement, Moïse en déduit que l'Elohim de ses pères est aussi le sien.

Mais la foi est-elle héréditaire ?

Non, une révélation est nécessaire pour l'individu conscient, adolescent ou adulte, comme ce fut le cas pour Moïse qui peut ainsi reconnaître que le Dieu unique est aussi le sien.

De même pour Jacob qui a déjà reçu sa révélation, notamment lors du songe de Bethel.

On ne naît pas croyant, on le devient !

La transmission de la foi ne relève pas du patrimoine génétique et le fait de grandir dans une famille ou un milieu social où règne une idéologie religieuse ne fera pas pour autant des enfants imprégnés par la foi.

Ils seront peut-être culturellement juifs, chrétiens ou musulmans ... mais pas pour autant enfants de Dieu.

Ils resteront des enfants de ce monde si le Seigneur ne leur offre pas le don de la foi.

« Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi. Et ceci ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. » (Epître aux Ephésiens 2.8)

C'est cette grâce fondée sur la foi qui en fera des enfants de Dieu.

L'individu ainsi converti pourra alors apprécier toute la dimension de cette simple expression : "Notre Père".

Car il se trouvera alors dans la filiation spirituelle des patriarches bibliques.

C'est ce que Jésus a rappelé quand Il fut confronté à ses adversaires :

« Que les morts se réveillent, Moïse l'a aussi indiqué devant le buisson quand il appelle le Seigneur "le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac et Dieu de Jacob."

Dieu n’est pas Dieu des morts, mais des vivants, car pour Lui tous sont vivants. » (Evangile selon Luc 20.37-38)

Tous sont vivants !

Tous les enfants de Dieu sont vivants ... même quand ils nous ont quittés.

Si nous avons tous un père terrestre, souvent affectueux, parfois indifférent, violent ou inexistant par son absence ... nous avons en commun un Père céleste unique.

Aussi Jésus nous recommande :

« N’appelez aucun de vous sur la terre votre Père. Car un seul est votre Père : le Père céleste. » (Evangile selon Matthieu 23.9)

Ceci n'ôte rien à l'affection et au respect que nous pouvons porter envers notre père terrestre, mais un seul Père spirituel mérite ce titre.

Il est d'ailleurs en première position de la prière fondamentale du chrétien qui commence par ...

« Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. » (Evangile selon Matthieu 6.9)

Il faut remarquer que la première recommandation de Jésus dans cette prière, c'est que le nom divin soit sanctifié, c'est-à-dire mis à part, clairement identifié comme Unique !

Elohim est notre père !

Depuis le premier verset de la Bible (Genèse 1.1), où nous apprenons que ce fut Elohim qui créa les cieux et la terre, il en découle qu'Il est le Père de toute créature en Sa qualité de Père de la Création.

Libres à nous de l'accepter, de Le reconnaître comme tel et de se considérer comme enfants de Dieu ... ou simples créatures terrestres.

Pour accepter la filiation spirituelle, la foi est nécessaire.

Une foi qui doit nous imprégner de la présence de Dieu dans nos vies, dans notre esprit, comme le résumait si bien l'apôtre Paul quand il a écrit :

« Pour ses fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'esprit de Son Fils qui crie :

Abba, Père ! » (Epître aux Galates 4.6)

< < < Retour au sommaire < < < 233-GEN 31-5 > > > Le rêve de Jacob > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 31 ~ Versets 31.1 à 31.55
1. Alors il entendit les paroles des fils de Laban qui disaient : « Jacob a pris tout ce qui était à notre père. Et il tire cette gloire de tout ce qui était à notre père. »

2. Puis Jacob vit la face de Laban. Et voici : elle n'était plus envers lui comme avant.

3. Et JHVH dit à Jacob : « Retourne vers la terre de tes pères et de ta parenté ! Et je serai avec toi. »

4. Jacob fit appeler Rachel et Léa depuis le champ de son troupeau.

5. Puis il leur dit : « Je vois que la face de votre père n'est plus envers moi comme avant. Mais l'Elohim de mon père est avec moi.

6. Et vous, vous savez que j'ai servi votre père de toute mon énergie.

7. Votre père s'est moqué de moi et a changé mon salaire dix fois. Mais Elohim ne lui a pas permis de me faire du mal.

8. Ainsi, quand il disait : "Les tachetés feront ton salaire ..." tout le troupeau donnait naissance à des tachetés, et quand il disait : "Les rayés feront ton salaire ..." tout le troupeau donnait naissance à des rayés.

9. Elohim a délivré le troupeau de votre père et me l'a donné.

10. Et quand est venue la saison où le troupeau se reproduit, je levais les yeux et vis ceci en rêve : c'était les boucs tachetés, rayés et grisés qui couvraient le troupeau !

11. Alors le messager d'Elohim me dit en rêve : "Jacob ..." et j'ai répondu : "Me voici !"

12. Il dit alors : "Lève tes yeux et vois ! Tous les boucs qui couvrent le troupeau sont les tachetés, les rayés et les grisés car j'ai vu tout ce que Laban t'a fait.

13. Je suis le Dieu de Bethel, où tu as oint un monument que tu m'as voué par un vœu. Maintenant lève-toi ! Va-t'en de cette terre ! Et retourne sur la terre de ta parenté ! »

14. Rachel et Léa répondirent. Elles dirent : « Avons-nous encore une part, un héritage, dans la maison de notre père ?

15. Ne comptons-nous pas comme des étrangères pour lui ? Car il nous a vendues et il mange bien notre argent.

16. Ainsi toute richesse délivrée de notre père par Elohim est à nous et à nos fils. Et maintenant, fais tout ce qu'Elohim t'a dit ! »

17. Jacob se leva et fit monter ses fils et ses femmes sur les chameaux.

18. Il conduisit tout son bétail, tous ses biens, ce bétail qu'il avait acquis, ce qu'il avait eu à Padan-Aram, pour retourner vers Isaac, son père, en terre de Canaan.

19. Laban était parti tondre son troupeau. Et Rachel vola les idoles domestiques de son père.

20. Jacob vola le cœur de Laban, l'Araméen, en ne lui disant pas qu'il se sauvait.

21. Il se sauva, lui et tout ce qui était à lui. Il se leva pour traverser le fleuve et se diriger face à la montagne de Gaalad.

22. Le troisième jour, on annonça à Laban que Jacob s'était sauvé.

23. Il prit ses frères avec lui, le poursuivit sept jours de route et le rattrapa à la montagne de Gaalad.

24. Mais Elohim vint en songe pendant la nuit à Laban, l'Araméen, et lui dit : « Garde-toi de parler à Jacob en bien ou en mal ! »

25. Laban rejoint Jacob. Jacob avait dressé sa tente sur la montagne. Laban dressa sa tente avec ses frères sur la montagne de Galaad.

26. Laban dit à Jacob : « Tu as volé mon cœur et tu emmènes mes filles comme des captives par l'épée.

27. Pourquoi te cacher pour te sauver en me volant, sans m'avertir ? Je t'aurais renvoyé avec joie, au chant du tambourin et de la harpe.

28. Tu ne m'as pas laissé embrasser mes fils et mes filles. Ainsi, tu es insensé d'avoir fait cela.

29. Ma main se disposait à te faire du mal mais l'Elohim de ton père m'a parlé la nuit dernière pour me dire : "Garde-toi de parler à Jacob en bien ou en mal !"

30. Te voilà parti car tu es parti trop longtemps de la maison de ton père. Mais pourquoi voler mes Elohim ? »

31. Jacob répondit et dit à Laban : « C'est que j'étais dans la crainte en pensant que tu m'arracherais tes filles.

32. Mais quiconque serait trouvé avec tes Elohim ne survivrait point. En présence de nos frères, identifie ce qui est à toi chez moi, et prends-le pour toi ! » Jacob ne savait pas que Rachel les avait volés.

33. Laban alla dans la tente de Jacob, dans la tente de Léa, dans la tente des deux servantes, et ne les trouva pas. Il sortit de la tente de Léa et alla dans la tente de Rachel.

34. Rachel prit les idoles domestiques et les mit dans le bât du chameau puis s'assit dessus. Laban fouilla toute la tente et ne les trouva pas.

35. Alors elle dit à son père : « Qu'il n'en déplaise aux yeux de mon Adonaï, mais je suis dans l'incapacité de me lever devant toi, car il m'arrive ce qu'ont les femmes. » Il chercha et ne trouva point les idoles domestiques.

36. Jacob s'en irrita et se disputa avec Laban. Il dit en réponse à Laban : « Quelle est ma faute ? Quel est mon péché pour me poursuivre ainsi ?

37. Quand tu as fouillé toutes mes affaires, qu'as-tu trouvé comme affaires provenant de ta maison ? Pose-les ici, devant mes frères et devant tes frères, et ils jugeront de nous deux.

38. Ces vingt années où j'étais avec toi, tes brebis comme tes chèvres n'ont pas perdu leurs petits et je n'ai pas mangé de béliers de ton troupeau.

39. Je ne t'ai pas rapporté de bêtes déchiquetées, j'en supportais la perte de ma main. Tu redemandais ce qui était volé de jour, ce qui était volé de nuit.

40. Le jour, la sécheresse me dévorait et j'étais glacé la nuit. Le sommeil fuyait mes yeux.

41. Il en fut ainsi pour moi des vingt années dans ta maison. Je t'ai servi quatorze ans pour tes deux filles, et six ans pour ton troupeau, et tu fis changer dix fois mon salaire.

42. Si l'Elohim de mon père, Elohim d'Abraham, l'admiration d'Isaac, n'avait été avec moi, tu m'aurais renvoyé les mains vides. Elohim a vu mon humiliation et mes mains fatiguées et il en a jugé la nuit dernière. »

43. Laban répondit, et il dit à Jacob : « Les filles sont mes filles, les fils sont mes fils, le troupeau est mon troupeau, et tout ce que tu vois est à moi. Mais que ferai-je pour mes filles, celles-ci, aujourd'hui, ou pour leurs fils qu'elles ont mis au monde ?

44. Allons maintenant ! Nous allons couper l'alliance, moi et toi, et ce sera un témoignage entre moi et toi. »

45. Jacob prit une pierre et dressa une stèle.

46. Puis Jacob dit à ses frères : « Ramassez des pierres ! » Ils prirent des pierres et firent un monceau. Ils mangèrent là, sur le monceau.

47. Laban l'appela "Monceau du témoignage" et Jacob l'appela "Monceau du témoin".

48. Alors Laban dit : « Ce monceau témoigne de ce jour entre moi et toi. » Aussi il l'appela "Monceau du témoin".

49. Et "Lieu de veille", car il dit : « JHVH veillera, entre moi et entre toi, quand nous serons séparés, homme éloigné de son associé.

50. Si tu humilies mes filles, si tu prends des femmes en plus de mes filles, aucun homme ne sera entre nous. Vois, c'est Elohim le témoin entre moi et toi ! »

51. Puis Laban dit à Jacob : « Là le monceau ! Et voici cette stèle jetée entre moi et toi !

52. Que ce monceau soit témoin, et que cette stèle soit témoin, que je ne passerai pas ce monceau vers toi, et que tu ne passeras pas ce monceau vers moi, ainsi que la stèle, pour agir en mal.

53. L'Elohim d'Abraham et l'Elohim de Nahor seront juges entre nous, l'Elohim de leurs pères. » Jacob jura par celui qu'Isaac admirait.

54. Alors Jacob fit un sacrifice sur la montagne et appela ses frères à manger le pain. Ils mangèrent le pain et logèrent dans la montagne.

55. Laban se leva de bon matin. Il embrassa ses fils et ses filles, et il les bénit. Puis il partit. Laban s'en retourna chez lui.