Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La stérilité de Rachel


« Rachel voyait qu'elle ne pouvait enfanter pour Jacob.

Rachel devenait jalouse de sa sœur ... »

(Genèse 30.1)

Rachel

Sarah, l'épouse d'Abraham était stérile ...

« Saraï, la femme d'Abram, ne lui avait pas donné d'enfant. » (Genèse 16.1)

Rebecca, l'épouse d'Isaac était stérile ...

« Isaac intercéda auprès de JHVH à propos de sa femme qui était stérile, et JHVH intercéda pour lui. » (Genèse 25.21)

Rachel, la bien-aimée de Jacob est stérile ...

Est-ce une malédiction qui pèse sur les épouses des trois patriarches ?

Ou n'est-ce pas plutôt le même enseignement qui se renouvelle à chaque fois :

c'est Dieu qui décide !

C'est Lui qui décide de faire de Sarah une mère, la maman d'Isaac, à l'âge de 90 ans :

« JHVH visita Sarah comme il l'avait dit et JHVH intervint pour Sarah conformément à sa parole. » (Genèse 21.1)

Nous avons noté ci-dessus que c'est Lui aussi qui intercède en faveur de Rebecca.

C'est aussi Lui qui a rendu Rachel stérile au profit de Léa ...

« JHVH vit que Léa était détestée. Il ouvrit sa matrice et celle de Rachel fut fermée. » (Genèse 29.31)

Et ce sera aussi Lui qui décidera de mettre un terme à la stérilité de Rachel ...

« Elohim se souvint de Rachel et l'exauça en ouvrant sa matrice. » (Genèse 30.22)

Dieu n'intervient pas pour tout et pour tous ... mais il est présent aux côtés de ceux qui vivent dans la foi pour les questions déterminantes.

Or, le fait d'avoir un enfant est déterminant ... surtout pour ceux qui ont compris le sens de la vie tel qu'il fut ordonné dès le commencement :

« Fructifiez ! Multipliez ! Remplissez la terre et maîtrisez-la ! » (Genèse 1.28)

Car le fait de ne pas avoir d'enfant va à l'encontre de cette première directive divine, ce qui explique la détresse de Rachel quand elle dit à Jacob :

« Donne-moi des fils ! Sinon je meurs. » (verset 1 ci-contre)

Des fils ... et pourquoi pas des filles ?

Car comment la vie sur terre aurait-elle pu se développer sans la femme ?

« Adam appela sa femme du nom d'Eve, car c'est elle qui devint la mère de tous les vivants. » (Genèse 3.20)

N'oublions pas que le prénom "Eve" signifie en hébreu "dispensatrice de vie".

Pour Rachel, c'est la vie ou la mort ... si elle ne peut procréer.

Mais du fait de la tradition qui règne sur cette société patriarcale, Rachel privilégie d'avoir des fils dans son désir d'enfant.

Il faut aussi ajouter que la jalousie envers sa sœur Léa, qui a déjà donné quatre fils à Jacob, explique le fait que Rachel demande des fils plutôt que des filles.

Etre stérile, ne pas avoir d'enfant, était souvent conçu dans les sociétés antiques ... mais aussi par la suite ... comme un déshonneur, voire une malédiction divine.

La femme stérile, même si elle n'en est nullement responsable, pouvait se voir reprocher sa stérilité.

C'est probablement le cas de Rachel qui proclame lorsqu'elle est enfin enceinte et accouche de son premier fils :

« Elohim a enlevé ce qui m'était reproché. » (verset 23 ci-contre)

De ce fait, elle reconnaît qu'il appartenait à Dieu d'en décider.

De même, Jacob avait déclaré en réponse à Rachel :

« Suis-je à la place d'Elohim qui te refuse le fruit du ventre ? » (verset 2 ci-contre)

L'un comme l'autre s'inscrivaient dans la foi ... pourquoi Dieu n'aurait-il pas mis un terme à cette stérilité ?

En attendant, Rachel va rechercher un subterfuge semblable à celui qui fut employé par Saraï quand elle invita Abram à enfanter avec sa servante, Hagar (Genèse 16.2).

Rachel dit à Jacob :

« Voici Bilha ma servante ! Va vers elle ! Elle enfantera sur mes genoux. Grâce à elle, je serai reconstruite. » (verset 3 ci-contre)

Cette "solution" a ses avantages ... et ses inconvénients.

L'initiative de Saraï, avec l'accord d'Abram, ne faisait nullement apparaître un quelconque assentiment préalable du Seigneur.

Les problèmes qu'elle rencontrera ensuite avec Hagar, la mère d'Ishmaël, résultent peut-être de cette absence d'accord divin.

Rachel agit de même en dirigeant Jacob vers Bilha.

C'est ainsi que nous prenons souvent des décisions importantes ... à nos risques et périls !

Rachel a, certes, des circonstances atténuantes : elle se sent amoindrie face à Léa, détruite faute d'être mère.

La solution de la servante est une solution extrême pour Rachel qui espère ainsi se reconstruire.

Heureusement, le Seigneur interviendra afin qu'elle soit vraiment reconstruite en lui donnant un premier fils : Joseph !

< < < Retour au sommaire < < < 225-GEN 30-1 > > > Dan > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 30 ~ Versets 30.1 à 30.43
1. Rachel voyait qu'elle ne pouvait enfanter pour Jacob. Rachel devenait jalouse de sa sœur et elle dit à Jacob : « Donne-moi des fils ! Sinon je meurs. »

2. Jacob s'enflamma de colère contre Rachel et dit : « Suis-je à la place d'Elohim qui te refuse le fruit du ventre ? »

3. Alors elle dit : « Voici Bilha ma servante ! Va vers elle ! Elle enfantera sur mes genoux. Grâce à elle, je serai reconstruite. »

4. Elle lui donna Bilha, sa servante, pour femme et Jacob alla vers elle.

5. Bilha fut enceinte et donna un fils à Jacob.

6. Rachel dit : « Elohim m'a jugée. De plus, il a entendu ma voix et donné un fils. » Aussi, elle l'appela du nom de Dan.

7. Bilha, la servante de Rachel, fut de nouveau enceinte et donna naissance à un second fils pour Jacob.

8. Rachel dit : « Face aux épreuves d'Elohim, j'ai mis ma sœur à l'épreuve et j'ai triomphé. » Et elle l'appela du nom de Nephtali.

9. Léa vit qu'elle avait cessé d'enfanter. Alors elle prit Zilpa, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.

10. Et Zilpa, la servante de Léa, donna naissance à un fils pour Jacob.

11. Léa dit : « Quel bonheur, le bonheur est venu. » Et elle l'appela du nom de Gad.

12. Puis Zilpa, la servante de Léa, donna naissance à un second fils pour Jacob.

13. Léa dit : « Je suis heureuse car les filles me diront heureuse. » Et elle l'appela du nom de Asher.

14. Aux temps de la récolte des blés, Ruben s'en alla et trouva des mandragores dans le champ. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit à Léa : « Je t'en prie ! Donne-moi des mandragores de ton fils ! »

15. Elle lui répondit : « Est-ce peu d'avoir pris mon homme, pour prendre en plus les mandragores de mon fils ? » Rachel dit alors : « Aussi, il couchera avec toi cette nuit, en contrepartie des mandragores de ton fils. »

16. Jacob rentra du champ le soir. Léa s'avança à sa rencontre et dit : « Viens avec moi car pour te louer, je t'ai loué avec les mandragores de mon fils. » Et, cette nuit-là, il coucha avec elle.

17. Elohim exauça Léa. Elle fut enceinte et donna naissance à un cinquième fils pour Jacob.

18. Alors Léa dit : « Elohim m'a donné mon salaire pour avoir donné ma servante à mon homme. » Et elle l'appela du nom de Issacar.

19. Léa fut de nouveau enceinte et donna naissance à un sixième fils pour Jacob.

20. Aussi Léa dit : « Elohim m'a doté d'une bonne dot. Cette fois mon homme m'honorera car je lui ai donné six fils. » Et elle l'appela du nom de Zabulon.

21. Par la suite, elle donna naissance à une fille qu'elle appela du nom de Dina.

22. Elohim se souvint de Rachel et l'exauça en ouvrant sa matrice.

23. Elle fut enceinte et donna naissance à un fils. Alors elle dit : « Elohim a enlevé ce qui m'était reproché. »

24. Elle l'appela du nom de Joseph en disant : « JHVH m'ajoutera un autre fils. »

25. C'est quand Rachel eut donné naissance à Joseph, que Jacob dit à Laban : « Renvoie-moi, et je retournerai à ma place, dans ma terre !

26. Donne-moi mes femmes et mes enfants pour lesquels je t'ai servi, puis je partirai, car tu sais quel service je t'ai rendu ! »

27. Laban lui dit : « J'en suis satisfait d'avoir trouvé grâce à tes yeux ! J'ai deviné que JHVH m'a béni à cause de toi. »

28. Il ajouta : « Précise-moi ton salaire, et je te le donnerai. »

29. Il lui répondit : « Tu sais combien je t'ai servi et ce que ton bétail est devenu avec moi.

30. Le peu qu'il était avec toi est devenu une multitude face à moi. JHVH t'a béni par ma présence. Et maintenant, quand le ferai-je aussi pour ma maison ? »

31. Il reprit : « Que te donnerai-je ? » Jacob répondit : « Tu ne me donneras rien si tu fais quelque chose pour moi, je retournerai faire paître ton troupeau et je le garderai.

32. Aujourd'hui, je vais passer dans l'ensemble de ton troupeau pour en retirer tout mouton tacheté, moucheté ou brun et toute chèvre mouchetée ou tachetée, et ce sera mon salaire.

33. Et ma droiture répond pour moi. Aujourd'hui comme demain, ce sera mon salaire face à toi. Et tout ce qui ne sera pas tacheté ou moucheté parmi les chèvres, ou brun parmi les moutons, sera un vol de ma part. »

34. Laban dit : « Voici, qu'il en soit selon ta parole ! »

35. Ce même jour, il retira les boucs rayés et ceux qui étaient tachetés, toutes les chèvres mouchetées et celles qui étaient tachetées de tout ce qui était blanc, ainsi que tout ce qui était brun parmi les moutons, et les remis entre les mains de ses fils.

36. Puis il mit l'espace de trois jours de cheminement entre lui et Jacob, et Jacob fit paître le troupeau de Laban, ce qui lui en restait.

37. Jacob prit pour lui des branches de jeune peuplier lisses, du noisetier et du châtaignier. Il les pela, pelant les jeunes pousses en découvrant le blanc des branches.

38. Puis il mit les branches qu'il avait pelées dans les auges, les abreuvoirs où le troupeau vient boire de l'eau, pour les faire concevoir en venant boire.

39. Et le troupeau concevait devant les branches. Le troupeau donnait naissance à des rayés, des tachetés, des mouchetés.

40. Jacob répartit les moutons. Il mit ensemble les rayés et tout ce qui était brun dans le troupeau de Laban. Il se construisit ainsi un troupeau pour lui seul qu'il ne mêlait pas au troupeau de Laban.

41. Chaque fois que les plus vigoureux du troupeau concevaient, Jacob plaçait les branches dans les auges sous les yeux du troupeau afin qu'ils conçoivent devant les branches.

42. Il ne les mettaient pas devant les plus faibles, et de ce fait les plus faibles étaient pour Laban, et les plus vigoureux pour Jacob.

43. Et l'homme augmenta de plus en plus en troupeau, en servantes, en serviteurs, en chameaux et en ânes.