Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Dan


« Elohim m'a jugée.

De plus, il a entendu ma voix et donné un fils.

Aussi, elle l'appela du nom de Dan. »

(Genèse 30.6)

Le jugement de Dieu

Le nom de Dan résulte d'un jeu de mot, en hébreu, avec « Elohim m'a jugée. »

En effet, le jugement se dit en hébreu "Diyn".

Pour Rachel, le jugement d'Elohim consiste à lui ôter sa stérilité.

Elle est ainsi réhabilitée aux yeux de ceux qui pouvaient lui reprocher (verset 23 ci-contre).

Ainsi justifiée, elle rend honneur à Elohim qui lui a rendu justice en appelant l'enfant : Dan.

La problématique du jugement de Dieu est abordée dans la Bible sous différentes approches et les exégètes de l'Ancien Testament, en particulier les rabbins, mettent parfois face à face le jugement d'un côté, et la grâce de Dieu, de l'autre.

Nous trouvons notamment cette approche de la relation entre la justice et la miséricorde ...

"En créant ce monde, D.ieu associa les attributs de justice et de miséricorde voyant que la justice seule ne pouvait le régir.

Il l'a alors adoucie par Sa miséricorde dans le seul but de nous permettre d'acquérir Son cadeau : le libre choix." (Cours vidéo : Din et 'Hessed)

Deux notions, deux faces du Seigneur sont ainsi associées pour régir le monde et s'expriment en deux termes hébreux :

- le "Din" : qui correspond au jugement, ou justice de Dieu,

- le "Hessed" : c'est-à-dire Sa miséricorde, Sa grâce.

Sur ce fondement, le Seigneur exerce Son libre choix que nul ne saurait lui discuter.

Et Il nous a créés à Son image, nous permettant d'exercer nous aussi notre libre choix entre justice et miséricorde, entre le "Din" et le "Hessed".

On rapproche parfois les différents noms de Dieu de ces deux attributs.

Dans les exégèses de la Kabbale, le "Din", appelé aussi "Guebourah", est rapproché de la manifestation de Dieu sous le nom de Elohim :

"Le Nom Divin associé à Guebourah est Elohim, ou Elohim Guibor, qui signifie puissant ou héros."

Symboliquement, il représente le côté gauche.

L'autre attribut divin, "Hessed", exprime une autre face de Dieu avec le tétragramme sacré : JHVH.

"Hessed" est l’ouverture des formes closes, le mouvement, le dynamisme. C'est la dynamique de l’être, le souffle vital.

"Hessed" se rencontre dans tous les gestes qui disent le don et l’amour. C’est aussi le désir, désir insatiable d’infini."

"Hessed" est représenté par la droite.

Dans l'approche de la Kabbale, une formule synthétique permet de mieux comprendre ce rapport entre "Hessed" = JHVH et "Din" = Elohim :

"Là où la force de Hessed brille sans aucune limite ou fin, Guebourah (ou Din) est la limite et la fin."

Comment apprécier cette affirmation ?

En se référant à la Bible, en particulier au dernier Livre, celui de l'Apocalypse.

Le "Din" exprimé par Elohim se trouve au commencement du Livre de la Genèse, dès le premier verset.

C'est Elohim qui crée les cieux et la terre, définissant ainsi la première limite : celle de l'espace et du temps.

La fin de cet espace-temps est annoncée avec le jugement dernier (le "Din") auquel succède la disparition de la terre que nous avons connue :

« Alors je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre. Car le premier ciel et la première terre avaient disparu et il n'y avait plus de mer. » (Apocalypse 21.1)

La limite finale du "Din, attribut d'Elohim, est ainsi fixée.

Qu'en est-il du Hessed, cette force qui, dans la vision de la Kabbale, brille sans aucune limite ou fin ?

Le Hessed, n'a ni commencement, ni fin ... il est donc éternel.

Les traducteurs emploient souvent ce terme pour exprimer le sens du tétragramme sacré JHVH.

Ce mot de quatre lettres, en hébreu, est difficile à traduire car JHVH se définit comme "Celui qui fait devenir".

Quand Moïse lui demande qui Il est, JHVH répond :

« Je suis qui je serai. » (Exode 3.14)

Cette formulation hébraïque correspond à une action inaccomplie, en perpétuel devenir.

Dieu est, Il était, Il sera ... Il est l'Eternel !

Lorsqu'Il se révèle à Jean, la formulation est équivalente :

« Je suis l’alpha et l’oméga ... Celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. » (Apocalypse 1.8)

Il est à la fois JHVH, l'Eternel ... et Elohim, le Tout-Puissant.

Après le jugement dernier, il est écrit :

« Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. » (Apocalypse 22.13)

Nous ne savons plus trop qui s'exprime ainsi.

Est-ce JHVH ? Est-ce Elohim ? Ou bien Jésus puisqu'il est ensuite écrit :

« Moi, Jésus, je vous ai envoyé mon ange pour en témoigner dans les Eglises. Moi, Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. » (Apocalypse 22.16)

Jésus, dont le nom signifie "Dieu sauve", a tout accompli dans le Nom du Père, toutes choses Lui sont remises pour l'éternité.

Et cette "étoile brillante du matin" n'est-ce pas :

"la force de Hessed qui brille sans aucune limite ou fin ..." ?

Pour illustrer ceci, et conclure cette étude, nous pouvons nous référer aux enfantements de Léa et de Rachel.

Que s'est-il passé pour Léa, délaissée par Jacob, qui inspirait de la pitié ?

« JHVH vit que Léa était détestée. Il ouvrit sa matrice et celle de Rachel fut fermée. » (Genèse 29.31)

Dieu est ici appelé JHVH.

C'est donc au nom du Hessed, de sa miséricorde envers Léa, qu'Il décide qu'elle doit avoir des enfants.

"Hessed" est l’ouverture des formes closes ... selon l'interprétation de la Kabbale.

Que se passe-t-il ensuite pour Rachel ?

« Elohim m'a jugée. » (Genèse 30.6)

Dieu est ici appelé Elohim.

C'est au nom du "Din", de Sa justice, qu'Il décide que Rachel doit avoir des enfants !

< < < Retour au sommaire < < < 226-GEN 30-6 > > > Les mandragores > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 30 ~ Versets 30.1 à 30.43
1. Rachel voyait qu'elle ne pouvait enfanter pour Jacob. Rachel devenait jalouse de sa sœur et elle dit à Jacob : « Donne-moi des fils ! Sinon je meurs. »

2. Jacob s'enflamma de colère contre Rachel et dit : « Suis-je à la place d'Elohim qui te refuse le fruit du ventre ? »

3. Alors elle dit : « Voici Bilha ma servante ! Va vers elle ! Elle enfantera sur mes genoux. Grâce à elle, je serai reconstruite. »

4. Elle lui donna Bilha, sa servante, pour femme et Jacob alla vers elle.

5. Bilha fut enceinte et donna un fils à Jacob.

6. Rachel dit : « Elohim m'a jugée. De plus, il a entendu ma voix et donné un fils. » Aussi, elle l'appela du nom de Dan.

7. Bilha, la servante de Rachel, fut de nouveau enceinte et donna naissance à un second fils pour Jacob.

8. Rachel dit : « Face aux épreuves d'Elohim, j'ai mis ma sœur à l'épreuve et j'ai triomphé. » Et elle l'appela du nom de Nephtali.

9. Léa vit qu'elle avait cessé d'enfanter. Alors elle prit Zilpa, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.

10. Et Zilpa, la servante de Léa, donna naissance à un fils pour Jacob.

11. Léa dit : « Quel bonheur, le bonheur est venu. » Et elle l'appela du nom de Gad.

12. Puis Zilpa, la servante de Léa, donna naissance à un second fils pour Jacob.

13. Léa dit : « Je suis heureuse car les filles me diront heureuse. » Et elle l'appela du nom de Asher.

14. Aux temps de la récolte des blés, Ruben s'en alla et trouva des mandragores dans le champ. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit à Léa : « Je t'en prie ! Donne-moi des mandragores de ton fils ! »

15. Elle lui répondit : « Est-ce peu d'avoir pris mon homme, pour prendre en plus les mandragores de mon fils ? » Rachel dit alors : « Aussi, il couchera avec toi cette nuit, en contrepartie des mandragores de ton fils. »

16. Jacob rentra du champ le soir. Léa s'avança à sa rencontre et dit : « Viens avec moi car pour te louer, je t'ai loué avec les mandragores de mon fils. » Et, cette nuit-là, il coucha avec elle.

17. Elohim exauça Léa. Elle fut enceinte et donna naissance à un cinquième fils pour Jacob.

18. Alors Léa dit : « Elohim m'a donné mon salaire pour avoir donné ma servante à mon homme. » Et elle l'appela du nom de Issacar.

19. Léa fut de nouveau enceinte et donna naissance à un sixième fils pour Jacob.

20. Aussi Léa dit : « Elohim m'a doté d'une bonne dot. Cette fois mon homme m'honorera car je lui ai donné six fils. » Et elle l'appela du nom de Zabulon.

21. Par la suite, elle donna naissance à une fille qu'elle appela du nom de Dina.

22. Elohim se souvint de Rachel et l'exauça en ouvrant sa matrice.

23. Elle fut enceinte et donna naissance à un fils. Alors elle dit : « Elohim a enlevé ce qui m'était reproché. »

24. Elle l'appela du nom de Joseph en disant : « JHVH m'ajoutera un autre fils. »

25. C'est quand Rachel eut donné naissance à Joseph, que Jacob dit à Laban : « Renvoie-moi, et je retournerai à ma place, dans ma terre !

26. Donne-moi mes femmes et mes enfants pour lesquels je t'ai servi, puis je partirai, car tu sais quel service je t'ai rendu ! »

27. Laban lui dit : « J'en suis satisfait d'avoir trouvé grâce à tes yeux ! J'ai deviné que JHVH m'a béni à cause de toi. »

28. Il ajouta : « Précise-moi ton salaire, et je te le donnerai. »

29. Il lui répondit : « Tu sais combien je t'ai servi et ce que ton bétail est devenu avec moi.

30. Le peu qu'il était avec toi est devenu une multitude face à moi. JHVH t'a béni par ma présence. Et maintenant, quand le ferai-je aussi pour ma maison ? »

31. Il reprit : « Que te donnerai-je ? » Jacob répondit : « Tu ne me donneras rien si tu fais quelque chose pour moi, je retournerai faire paître ton troupeau et je le garderai.

32. Aujourd'hui, je vais passer dans l'ensemble de ton troupeau pour en retirer tout mouton tacheté, moucheté ou brun et toute chèvre mouchetée ou tachetée, et ce sera mon salaire.

33. Et ma droiture répond pour moi. Aujourd'hui comme demain, ce sera mon salaire face à toi. Et tout ce qui ne sera pas tacheté ou moucheté parmi les chèvres, ou brun parmi les moutons, sera un vol de ma part. »

34. Laban dit : « Voici, qu'il en soit selon ta parole ! »

35. Ce même jour, il retira les boucs rayés et ceux qui étaient tachetés, toutes les chèvres mouchetées et celles qui étaient tachetées de tout ce qui était blanc, ainsi que tout ce qui était brun parmi les moutons, et les remis entre les mains de ses fils.

36. Puis il mit l'espace de trois jours de cheminement entre lui et Jacob, et Jacob fit paître le troupeau de Laban, ce qui lui en restait.

37. Jacob prit pour lui des branches de jeune peuplier lisses, du noisetier et du châtaignier. Il les pela, pelant les jeunes pousses en découvrant le blanc des branches.

38. Puis il mit les branches qu'il avait pelées dans les auges, les abreuvoirs où le troupeau vient boire de l'eau, pour les faire concevoir en venant boire.

39. Et le troupeau concevait devant les branches. Le troupeau donnait naissance à des rayés, des tachetés, des mouchetés.

40. Jacob répartit les moutons. Il mit ensemble les rayés et tout ce qui était brun dans le troupeau de Laban. Il se construisit ainsi un troupeau pour lui seul qu'il ne mêlait pas au troupeau de Laban.

41. Chaque fois que les plus vigoureux du troupeau concevaient, Jacob plaçait les branches dans les auges sous les yeux du troupeau afin qu'ils conçoivent devant les branches.

42. Il ne les mettaient pas devant les plus faibles, et de ce fait les plus faibles étaient pour Laban, et les plus vigoureux pour Jacob.

43. Et l'homme augmenta de plus en plus en troupeau, en servantes, en serviteurs, en chameaux et en ânes.