Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Les mandragores


« Alors Rachel dit à Léa :

Je t'en prie !

Donne-moi des mandragores de ton fils ! »

(Genèse 30.14)

mandragores

La mandragore est une plante, riche en alcaloïdes aux propriétés hallucinogènes, qui parsème de nombreuses légendes, car on lui attribuait des vertus magiques.

La plante peut mesurer une trentaine de centimètress

La racine peut atteindre après plusieurs années des dimensions impressionnantes, de l'ordre du mètre et plusieurs kilogrammes.

Sa forme est souvent "anthropomorphe", c'est-à-dire que ses ramifications peuvent lui donner une apparence humaine, avec un tronc, des jambes et d'autres attributs, ce qui a inspiré de nombreuses légendes.

La plante est riche en alcaloïdes psychotropes et autres composants nocifs.

Ces substances entraînent notamment des hallucinations suivies d'une perte de conscience.

Prises en grandes quantités, ces substances peuvent être à l'origine d'une intoxication mortelle.

On prête à la mandragore des propriétés aphrodisiaques qui suggèrent un potentiel fertilisant.

De quoi faire rêver celles et ceux qui souhaitent accroître leurs capacités afin, entre autres, d'avoir des enfants ...

D'ailleurs, la baie de la mandragore était aussi appelée "pomme du diable", "ou pomme d'amour", du fait des rêves érotiques qu'elle pourrait susciter.

Pour ces différentes raisons, la mandragore est associée depuis l'Antiquité à des croyances et rituels magiques, à la sorcellerie.

Manifestement Rachel et Léa, les épouses de Jacob, sont sous l'emprise de croyances similaires.

Rachel est stérile (verset 1 ci-contre) et Léa n'arrive plus à enfanter (verset 9 ci-contre).

L'une comme l'autre utilisent leurs servantes pour avoir des enfants avec Jacob mais cette solution n'est pas satisfaisante.

De plus Jacob, qui préfère Rachel, se dispense de relations avec Léa, ce qui explique peut-être qu'elle n'ait plus d'enfant.

Jacob va ainsi être au centre d'une tractation entre Rachel et Léa.

Rachel "échange" Jacob contre les mandragores ...

« Aussi, il couchera avec toi cette nuit, en contrepartie des mandragores de ton fils. » (verset 15 ci-contre)

Dans ce marché, Rachel espère probablement pouvoir utiliser les vertus supposées des mandragores pour mettre un terme à sa stérilité.

Car le fait d'être la préférée de Jacob n'aboutit pas pour autant à la moindre conception.

Au contraire, pour Léa, il suffit d'une nuit avec Jacob pour qu'elle soit enceinte :

« Elohim exauça Léa. Elle fut enceinte et donna naissance à un cinquième fils pour Jacob. » (verset 17 ci-contre)

Léa n'a pas eu besoin de mandragores pour être enceinte ... car c'est Elohim qui en a décidé ainsi !

Plantes aphrodisiaques ou fertilisantes, croyances et rituels magiques, sont autant de pratiques illusoires qui n'ont rien à voir avec la volonté souveraine du Dieu unique.

« Jamais on n'a appris ni entendu dire, et jamais l'œil n'a vu qu'un autre dieu que toi fît de telles choses pour ceux qui se confient en lui. » (Esaïe 64.3)

Ni Léa, ni Rachel, n'auraient dû s'attarder sur la valeur supposée des mandragores.

En aucun cas ces plantes ne pouvaient apporter une solution à leurs désirs d'avoir des enfants.

On peut d'ailleurs considérer que le Seigneur a désaprouvé ce marchandage en exauçant Léa et en laissant encore pour un temps Rachel face à face avec sa stérilité.

Rachel a "loué" Jacob à sa sœur :

« Viens avec moi car pour te louer, je t'ai loué avec les mandragores de mon fils. » (verset 16 ci-contre)

Jacob accepte le marché.

Quel monde étonnant !

Croyances et pratiques occultes, marchandages ... l'époque de Jacob ne diffère guère de la nôtre.

Quatre mille ans se sont écoulés mais les mentalités humaines demeurent toujours sous l'emprise du Malin.

L'apôtre Paul résumait ainsi la condition humaine :

« Car je sais que ce qui est bon n’habite pas en moi, dans ma chair, puisque vouloir le bien est à ma portée, mais non le pouvoir de le faire.

Ainsi, je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. » (Epître aux Romains 7.18-19)

Dans le cas présent, ni Rachel, ni Léa, ni Jacob n'échappent à la domination du mal sur la chair.

Paul donnait une explication qui peut être considérée comme une circonstance atténuante :

« Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui l'accomplis, mais le péché qui habite en moi. » (Epître aux Romains 7.20)

En d'autres termes, l'être humain est contaminé par le péché, qui devient en quelque sorte une maladie.

Et ce ne sont pas les mandragores qui pourront servir de remède ...

< < < Retour au sommaire < < < 227-GEN 30-14 > > > Dieu se souvient de Rachel > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 30 ~ Versets 30.1 à 30.43
1. Rachel voyait qu'elle ne pouvait enfanter pour Jacob. Rachel devenait jalouse de sa sœur et elle dit à Jacob : « Donne-moi des fils ! Sinon je meurs. »

2. Jacob s'enflamma de colère contre Rachel et dit : « Suis-je à la place d'Elohim qui te refuse le fruit du ventre ? »

3. Alors elle dit : « Voici Bilha ma servante ! Va vers elle ! Elle enfantera sur mes genoux. Grâce à elle, je serai reconstruite. »

4. Elle lui donna Bilha, sa servante, pour femme et Jacob alla vers elle.

5. Bilha fut enceinte et donna un fils à Jacob.

6. Rachel dit : « Elohim m'a jugée. De plus, il a entendu ma voix et donné un fils. » Aussi, elle l'appela du nom de Dan.

7. Bilha, la servante de Rachel, fut de nouveau enceinte et donna naissance à un second fils pour Jacob.

8. Rachel dit : « Face aux épreuves d'Elohim, j'ai mis ma sœur à l'épreuve et j'ai triomphé. » Et elle l'appela du nom de Nephtali.

9. Léa vit qu'elle avait cessé d'enfanter. Alors elle prit Zilpa, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.

10. Et Zilpa, la servante de Léa, donna naissance à un fils pour Jacob.

11. Léa dit : « Quel bonheur, le bonheur est venu. » Et elle l'appela du nom de Gad.

12. Puis Zilpa, la servante de Léa, donna naissance à un second fils pour Jacob.

13. Léa dit : « Je suis heureuse car les filles me diront heureuse. » Et elle l'appela du nom de Asher.

14. Aux temps de la récolte des blés, Ruben s'en alla et trouva des mandragores dans le champ. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit à Léa : « Je t'en prie ! Donne-moi des mandragores de ton fils ! »

15. Elle lui répondit : « Est-ce peu d'avoir pris mon homme, pour prendre en plus les mandragores de mon fils ? » Rachel dit alors : « Aussi, il couchera avec toi cette nuit, en contrepartie des mandragores de ton fils. »

16. Jacob rentra du champ le soir. Léa s'avança à sa rencontre et dit : « Viens avec moi car pour te louer, je t'ai loué avec les mandragores de mon fils. » Et, cette nuit-là, il coucha avec elle.

17. Elohim exauça Léa. Elle fut enceinte et donna naissance à un cinquième fils pour Jacob.

18. Alors Léa dit : « Elohim m'a donné mon salaire pour avoir donné ma servante à mon homme. » Et elle l'appela du nom de Issacar.

19. Léa fut de nouveau enceinte et donna naissance à un sixième fils pour Jacob.

20. Aussi Léa dit : « Elohim m'a doté d'une bonne dot. Cette fois mon homme m'honorera car je lui ai donné six fils. » Et elle l'appela du nom de Zabulon.

21. Par la suite, elle donna naissance à une fille qu'elle appela du nom de Dina.

22. Elohim se souvint de Rachel et l'exauça en ouvrant sa matrice.

23. Elle fut enceinte et donna naissance à un fils. Alors elle dit : « Elohim a enlevé ce qui m'était reproché. »

24. Elle l'appela du nom de Joseph en disant : « JHVH m'ajoutera un autre fils. »

25. C'est quand Rachel eut donné naissance à Joseph, que Jacob dit à Laban : « Renvoie-moi, et je retournerai à ma place, dans ma terre !

26. Donne-moi mes femmes et mes enfants pour lesquels je t'ai servi, puis je partirai, car tu sais quel service je t'ai rendu ! »

27. Laban lui dit : « J'en suis satisfait d'avoir trouvé grâce à tes yeux ! J'ai deviné que JHVH m'a béni à cause de toi. »

28. Il ajouta : « Précise-moi ton salaire, et je te le donnerai. »

29. Il lui répondit : « Tu sais combien je t'ai servi et ce que ton bétail est devenu avec moi.

30. Le peu qu'il était avec toi est devenu une multitude face à moi. JHVH t'a béni par ma présence. Et maintenant, quand le ferai-je aussi pour ma maison ? »

31. Il reprit : « Que te donnerai-je ? » Jacob répondit : « Tu ne me donneras rien si tu fais quelque chose pour moi, je retournerai faire paître ton troupeau et je le garderai.

32. Aujourd'hui, je vais passer dans l'ensemble de ton troupeau pour en retirer tout mouton tacheté, moucheté ou brun et toute chèvre mouchetée ou tachetée, et ce sera mon salaire.

33. Et ma droiture répond pour moi. Aujourd'hui comme demain, ce sera mon salaire face à toi. Et tout ce qui ne sera pas tacheté ou moucheté parmi les chèvres, ou brun parmi les moutons, sera un vol de ma part. »

34. Laban dit : « Voici, qu'il en soit selon ta parole ! »

35. Ce même jour, il retira les boucs rayés et ceux qui étaient tachetés, toutes les chèvres mouchetées et celles qui étaient tachetées de tout ce qui était blanc, ainsi que tout ce qui était brun parmi les moutons, et les remis entre les mains de ses fils.

36. Puis il mit l'espace de trois jours de cheminement entre lui et Jacob, et Jacob fit paître le troupeau de Laban, ce qui lui en restait.

37. Jacob prit pour lui des branches de jeune peuplier lisses, du noisetier et du châtaignier. Il les pela, pelant les jeunes pousses en découvrant le blanc des branches.

38. Puis il mit les branches qu'il avait pelées dans les auges, les abreuvoirs où le troupeau vient boire de l'eau, pour les faire concevoir en venant boire.

39. Et le troupeau concevait devant les branches. Le troupeau donnait naissance à des rayés, des tachetés, des mouchetés.

40. Jacob répartit les moutons. Il mit ensemble les rayés et tout ce qui était brun dans le troupeau de Laban. Il se construisit ainsi un troupeau pour lui seul qu'il ne mêlait pas au troupeau de Laban.

41. Chaque fois que les plus vigoureux du troupeau concevaient, Jacob plaçait les branches dans les auges sous les yeux du troupeau afin qu'ils conçoivent devant les branches.

42. Il ne les mettaient pas devant les plus faibles, et de ce fait les plus faibles étaient pour Laban, et les plus vigoureux pour Jacob.

43. Et l'homme augmenta de plus en plus en troupeau, en servantes, en serviteurs, en chameaux et en ânes.