Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Jacob trompé


« Que m'as-tu fait ?

N'est-ce pas pour Rachel que je t'ai servi ?

Pourquoi m'as-tu trompé ? »

(Genèse 29.25)

Jacob trompé

Jacob avait démontré par le passé qu'il pouvait tromper son entourage, à commencer par Isaac, son propre père.

Il s'était fait passer pour Ésaü, son frère, afin de détourner la bénédiction paternelle à son profit (Genèse 27.19).

Mais il va être à son tour trompé par Laban qui lui a livré Léa au lieu de Rachel.

Pour justifier cet acte, Laban va se référer à la tradition :

« Cela ne se fait pas chez nous de donner la plus jeune avant l'aînée. » (verset 26 ci-contre)

Mais en fait Laban veut surtout profiter de la force de travail de Jacob en lui imposant sept années de service supplémentaire :

« Achève la semaine avec celle-ci ! Et nous te donnerons de plus celle-là pour le service que tu me rendras au cours de sept nouvelles années. » (verset 27 ci-contre)

Celle-ci (Léa) ... puis celle-là (Rachel) ... Laban vend ses filles l'une après l'autre.

Dans cette société patriarcale, la vie de sa propre fille se vend comme celle d'une esclave.

On pourrait en déduire que, sur le plan de la moralité, la Bible fait l'éloge de pratiques jugées ignobles de nos jours.

Mais en fait il s'agit de relater un état de faits ... et non de le mettre en valeur.

Ce genre d'enseignement ne vise pas à inciter le lecteur à en faire autant, mais bien au contraire à susciter chez lui une réaction de rejet de telles pratiques.

Les sociétés primitives se sont bien souvent développées au mépris des droits de l'homme ... et surtout des droits de la femme.

De nos jours encore, il est fréquent que des pratiques en vigueur il y a 4000 ans demeurent la règle !

Jacob avait trompé son père Isaac : était-ce bien moral ?

Jacob va passer une semaine avec Léa avant d'obtenir Rachel : est-ce bien moral ?

Jacob, le trompeur, est maintenant trompé par Laban : est-ce un juste retour des choses ?

Dans l'histoire de "L'Arroseur arrosé", on considère fréquemment que celui qui a provoqué l'autre récolte légitimement une sanction en retour.

La mésaventure de Jacob est différente ... mais n'incite pas pour autant à le plaindre de devoir s'acquitter de sept années supplémentaires au service de Laban.

Il n'est d'ailleurs pas écrit que lui-même s'en est plaint.

En complément de ses filles, Laban leur adjoint une servante.

Zilpa pour Léa (verset 24) et Bilha pour Rachel (verset 29).

L'une comme l'autre devront se soumettre à la volonté de leurs maîtresses qui imposeront qu'elles aient des relations avec Jacob pour avoir des enfants.

Ainsi va se constituer la famille de Jacob qui aura douze fils, lesquels seront à l'origine des douze tribus d'Israël.

Douze fils issus de quatre mères différentes, les uns seront frères, les autres demi-frères.

Déjà la Bible a souligné les rivalités entre les frères : Caïn et Abel, Ésaü et Jabob ... pour ne citer que ceux-là.

Si des frères se comportent ainsi, nous pouvons déjà anticiper que cette douzaine de demi-frères seront potentiellement porteurs de rivalités, jalousies, et autres discordes à l'origine de multiples tromperies et d'autant de guerres fraticides.

Jacob, le trompeur trompé sera ainsi le père d'un peuple qui va se déchirer entre frères pendant des siècles.

Peut-on encore parler de frères ?

Mais qui est mon frère ?

« Quiconque fait la volonté de mon Père céleste, celui-là est mon frère, ma sœur ou ma mère. » (Evangile selon Matthieu 12.50)

Cette parole de Jésus ne visait pas à renier sa propre famille ... mais à l'étendre au-delà du lien familial sur le fondement d'un lien spirituel.

En principe, sur le fondement de ce lien spirituel, il ne devrait y avoir nulle tromperie entre des hommes ou des femmes, qu'ils soient membres ou non de la même famille.

Car la volonté de Dieu, c'est l'honnêteté et la franchise.

La tromperie n'est pas le fruit de la volonté de notre Père céleste mais du père du mensonge : le Diable, incarné en serpent au début de la Genèse.

Face à ses détracteurs, Jésus répondit un jour :

« Vous avez le diable pour père, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Celui-là était un assassin dès le commencement. Il ne s'est pas maintenu dans la vérité car il n'y a pas de vérité en lui. Quand il diffuse le mensonge, il puise dans son patrimoine, parce qu'il est menteur et père du mensonge. » (Evangile selon Jean 8.44)

Cette réponse peut nous réconforter.

Elle démontre que la Bible ne se contente pas de relater des évènements immoraux ... elle nous donne aussi les moyens d'y répondre par la vérité morale !

< < < Retour au sommaire < < < 224-GEN 29.25 > > > La stérilité de Rachel > > >

Visiteurs du site


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 29 ~ Versets 29.1 à 29.35
1. Jacob leva le pied pour se rendre vers la terre des fils de l'Orient.

2. Il regarda et il vit un puits dans un champ. Et là, voici trois troupeaux d'ovins accroupis à côté, car c'est de ce puits que l'on abreuvait les troupeaux. Il y avait une grande pierre sur la bouche du puits.

3. Tous les troupeaux se rassemblent là. Alors ils roulent la pierre de la bouche du puits, donnent à boire aux troupeaux, puis ils remettent la pierre sur la bouche du puits à sa place.

4. Jacob leur dit : « Frères, d'où êtes-vous ? » Ils répondirent : « Nous sommes de Hâran. »

5. Il leur dit : « Connaissez-vous Laban, le fils de Nahor ? » Et ils répondirent : « Nous le connaissons. »

6. Il leur dit : « Est-il en paix ? » Alors ils répondirent : « Il est en paix et voici Rachel, sa fille, qui arrive avec le troupeau. »

7. Il dit : « Voyez, il fait encore grand jour. Ce n'est pas le moment de rassembler le bétail. Donnez à boire aux troupeaux ! Puis faites-les paître ! »

8. Ils répondirent : « Nous ne pouvons le faire avant que les troupeaux soient rassemblés. Ensuite nous roulons la pierre de la bouche du puits et nous donnons à boire aux ovins. »

9. Comme il leur parlait encore, Rachel arriva avec le troupeau de son père. Elle était bergère.

10. C'est alors que Jacob vit Rachel, fille de Laban, le frère de sa mère, et le troupeau de Laban, le frère de sa mère. Jacob s'approcha et roula la pierre de la bouche du puits puis donna à boire au troupeau de Laban, le frère de sa mère.

11. Jacob embrassa Rachel, éleva la voix et pleura.

12. Jacob dit à Rachel qu'il était frère de son père car il est fils de Rebecca. Alors elle courut pour le dire à son père.

13. En entendant ce qui lui était rapporté à propos de Jacob, le fils de sa sœur, Laban courut à sa rencontre. Il le prit dans ses bras et l'embrassa, puis le conduisit dans sa maison où il raconta à Laban ce qu'il en était.

14. Laban lui dit : « Oui, tu es mon os et ma chair. » Et il habita chez lui durant un mois.

15. Alors Laban dit à Jacob : « Quoi, tu es mon frère et tu me sers gratuitement ? Dis-moi ! Quel serait ton salaire ? »

16. Laban avait deux filles. La plus grande se nommait Léa et la plus jeune se nommait Rachel.

17. Les yeux de Léa étaient attendrissants. Rachel avait une jolie silhouette et belle apparence.

18. Jacob aimait Rachel et il répondit : « Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille, la plus jeune. »

19. Laban dit : « Il est bon que je te la donne plutôt qu'à un autre homme. Habite donc chez moi ! »

20. Pour Rachel, Jacob servit sept ans qui semblèrent à ses yeux comme quelques jours, parce qu'il l'aimait.

21. Puis Jacob dit à Laban : « Accorde-moi ma femme ! Car mes jours sont accomplis et je viens pour elle. »

22. Alors Laban rassembla tous les gens du lieu et il fit un festin.

23. Ensuite, dans la soirée, il conduisit Léa, sa fille, et lui amena. Il vint à elle.

24. Laban donna sa servante, Zilpa, comme servante à Léa, sa fille.

25. C'est au matin qu'il vit Léa et il dit à Laban : « Que m'as-tu fait ? N'est-ce pas pour Rachel que je t'ai servi ? Pourquoi m'as-tu trompé ? »

26. Laban répondit : « Cela ne se fait pas chez nous de donner la plus jeune avant l'aînée.

27. Achève la semaine avec celle-ci ! Et nous te donnerons de plus celle-là pour le service que tu me rendras au cours de sept nouvelles années. »

28. C'est ce que fit Jacob, qui acheva la semaine avec elle, puis il lui donna Rachel, sa fille, pour épouse.

29. Laban donna sa servante, Bilha, comme servante à Rachel, sa fille.

30. Il alla aussi vers Rachel. Il aimait plus Rachel que Léa et il le servit encore sept années supplémentaires.

31. JHVH vit que Léa était détestée. Il ouvrit sa matrice et celle de Rachel fut fermée.

32. Léa fut enceinte et donna naissance à un fils qu'elle appela du nom de Ruben. Elle dit alors : « JHVH a vu mon humiliation et maintenant mon homme m'aimera. »

33. Elle fut de nouveau enceinte et donna naissance à un fils. Alors elle dit : « JHVH a entendu que j'étais détestée et me donne celui-ci en plus. » Elle l'appela du nom de Shimeon.

34. Elle fut encore enceinte et donna naissance à un fils. Elle dit : « Maintenant, cette fois, mon homme s'attachera à moi car je lui ai enfanté trois fils. » Ainsi fut-il appelé du nom de Lévi.

35. De nouveau enceinte, elle donna naissance à un fils. Elle dit : « Cette fois, je louerai JHVH. » Elle l'appela du nom de Juda et cessa d'enfanter.