Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Le rappel de la promesse

« Séjourne sur cette terre et je serai avec toi. Je te bénirai.

C'est à toi et ta semence que je donnerai toutes ces terres.

J'accomplirai le serment que j'ai fait à ton père, Abraham. »

(Genèse 26.3)

La promesse

Quand Abram était revenu d'Egypte, il s'arrêta en terre de Canaan.

JHVH s'adressa à lui en des termes très explicites ...

« Lève les yeux et regarde ! De l'endroit où tu es, vers le nord, vers le Négueb, vers l'est et vers la mer.

Toute cette terre que tu vois, je te la donne et à ta semence, pour toujours.

Et je plante ta semence comme poussière de terre. Si l'homme était capable de compter la poussière de la terre, il pourrait en outre compter ta semence.

Lève-toi ! Marche sur cette terre ! Dans sa longueur, dans sa largeur, je te la donne. » (Genèse 13.14-17)

Quand il s'adresse à Isaac, JHVH rappelle sa promesse mais le texte est moins précis pour détailler l'étendue de la Terre promise.

Peut-être n'est-il pas nécessaire de reprendre l'intégralié du message adressé à son père, Abram ?

Ou bien la longueur du premier message reflète l'intensité de la relation entre Abram, qui devient ensuite Abraham, et JHVH.

Ce qui ne veut pas dire qu'Isaac ne soit pas un homme de Dieu.

Mais la relation avec JHVH était différente.

Abraham était l'Ami de Dieu !

Isaac est l'héritier de la promesse que JHVH fit à son père.

Il en est l'héritier « parce qu'Abraham a écouté ma voix, gardé mes recommandations, mes enseignements, mes règles et mes lois. » (verset 5 ci-contre).

Par la suite, Isaac se rend à Beér Shèba.

Il fait alors un rêve où JHVH lui dit (verset 24) :

« C'est moi, l'Elohim d'Abraham, ton père. Tu ne dois pas avoir peur car Moi, je suis avec toi. Je te bénis et ferai croître ta semence à cause d'Abraham, mon serviteur. »

Tout s'accomplit à cause d'Abraham, serviteur de JHVH.

JHVH est l'Elohim d'Abraham.

Cette formulation reflète la profondeur du lien, l'intimité de la relation qui unissait cet homme à Dieu.

Mais faut-il parler de cette relation au passé du fait de la mort d'Abraham ?

Celle-ci s'est-elle éteinte avec son décès ? Non, car Dieu dit de lui-même :

« Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob.

Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ! » (Matthieu 22.32 ~ Marc 12.26-27 ~ Luc 20.37-38)

Lorsque Jésus cite ce passage du Livre de l'Exode (3.6), il rappelle dans quels termes JHVH s'est révélé à Moïse.

Et Jésus précise à propos des trois patriarches morts depuis longtemps que pour Dieu « tous sont vivants. » (Luc 20.38)

Tout comme la promesse de Dieu envers Abraham a traversé les âges, la relation qu'il avait avec cet homme de foi a dépassé le seuil de la mort.

« Car les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables. » (Epître aux Romains 11.29)

En conséquence, le fait qu'Abraham ait quitté la Terre ne remet rien en question.

Isaac, Jacob et le peuple héritier d'Israël seront bénéficiaires de la promesse ... à cause d'Abraham.

Mais il y a aussi une autre composante de la promesse faite à Abraham qui va se perpétuer de générations en générations.

JHVH le rappelle à Isaac :

« Toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence. » (verset 4 ci-contre)

Combien, parmi nos contemporains sont conscients qu'ils ont reçu une bénédiction depuis Abraham quelle que soit leur appartenance ethnique ?

Comment cela s'est-il traduit par la suite ?

Nous trouvons la réponse à cette interrogation dans l'Evangile selon Jean :

« Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas. Nous, nous adorons ce que nous connaissons parce que le salut vient des Juifs. » (Jean 4.22)

Jésus a dit cela à une femme samaritaine qui était représentative de tous ces peuples, hommes et femmes qui ont vécu et vivront sans connaître Dieu.

Beaucoup ont ignoré, ou ignorent encore, que le salut vient des Juifs parce que Dieu s'est incarné dans un Juif pour sauver l'humanité pécheresse : Jésus !

La bénédiction de Dieu envers la semence d'Abraham s'est ainsi transmise par Jésus, descendant d'Abraham et Fils de Dieu, jusqu'à ce jour.

Jusqu'à ce jour ?

Oui, parce que le fait que Jésus soit monté au ciel n'ôte rien à la promesse de Dieu qui annonçait une bénédiction éternelle.

Et cette pérennité de la bénédiction est relayée depuis 2000 ans par ceux que Jésus appela les vrais adorateurs :

« Mais l'heure vient, et c'est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité.

Car c'est ceux qui l'adorent ainsi que le Père recherche. » (Jean 4.23)

Le Père recherchait de vrais adorateurs il y a 2000 ans.

Le Père en recherche toujours, et en trouve, afin de transmettre la promesse de bénédiction.

< < < Retour au sommaire < < < 198-GEN 26.3 > > > Isaac à Guérar > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 26 ~ Versets 26.1 à 26.35
1. Une famine survint sur le territoire, distincte de la précédente qui fut aux jours d'Abraham. Isaac alla vers Abimélek, roi des Philistins, à Guérar.

2. Alors JHVH lui apparut et lui dit : « Tu ne dois pas descendre en Egypte. Installe-toi sur la terre que je te dirai !

3. Séjourne sur cette terre et je serai avec toi. Je te bénirai. C'est à toi et ta semence que je donnerai toutes ces terres. J'accomplirai le serment que j'ai fait à ton père, Abraham.

4. Je multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux et je donnerai toutes ces terres à ta semence. Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence.

5. Parce qu'Abraham a écouté ma voix, gardé mes recommandations, mes enseignements, mes règles et mes lois. »

6. Et Isaac demeura à Guérar.

7. Quand les gens du lieu posaient des questions au sujet de sa femme, il répondait : « C'est ma sœur ». Il craignait de dire « ma femme », de peur d'être tué par les gens du lieu à cause de Rebecca qui avait belle allure.

8. Et il arriva, alors que les jours s'écoulaient là, que le roi des Philistins, Abimélek, regarda par la fenêtre. Alors il vit Isaac qui batifolait avec sa femme Rebecca.

9. Abimélek appela Isaac et dit : « Eh, tiens ! C'est ta femme ? Tu disais c'est ma sœur ». Isaac lui répondit : « Je le disais de peur de mourir pour elle. »

10. Abimélek dit : « Que nous as-tu fait là ? Il s'est fallu de peu qu'un homme du peuple couche avec ta femme et tu nous aurais apporté la culpabilité. »

11. Abimélek donna des instructions à tout le peuple en disant : « Que quiconque touche cet homme ou sa femme soit mis à mort. Il sera mis à mort. »

12. Isaac sema sur cette terre et il trouva, cette année-là, cent mesures d'orge et JHVH le bénit.

13. Et l'homme grandit, et il continua de grandir jusqu'à devenir extrêmement grand.

14. Il fit l'acquisition d'un cheptel, de bétail, de nombreux serviteurs, et les Philistins devinrent envieux.

15. Tous les puits qui furent creusés par les serviteurs de son père, aux jours d'Abraham, son père, les Philistins les comblèrent, les remplirent de terre.

16. Abimélek dit à Isaac : « Va-t-en de chez nous. Car tu es beaucoup trop puissant pour nous. »

17. Isaac partit de là pour s'établir près du torrent de Guérar et il s'y installa.

18. Isaac revint fouiller les puits d'eau qui avaient été creusés aux jours d'Abraham, son père, qui avaient été comblés par les Philistins après la mort d'Abraham. Et il leur donna pour noms les mêmes noms par lesquels son père les avaient appelés.

19. Les serviteurs d'Isaac fouillèrent le torrent et trouvèrent là un puits d'eaux vives.

20. Les bergers de Guérar se disputèrent avec les bergers d'Isaac en disant : « Les eaux sont à nous. » Et il donna pour nom à ce puits "Esek" parce qu'ils s'étaient montrés intraitables avec lui.

21. Ils creusèrent un autre puits, qui leur fut aussi disputé, et il lui donna pour nom "Sitnah".

22. Il se déplaça de là et creusa un autre puits, qui ne fut pas contesté, et il lui donna pour nom "Rehoboth". Il dit : « Maintenant JHVH nous a mis au large et nous allons fructifier sur cette terre. »

23. Et il monta de là vers Beér Shèba.

24. Cette nuit-là, JHVH lui apparut et il dit : « C'est moi, l'Elohim d'Abraham, ton père. Tu ne dois pas avoir peur car Moi, je suis avec toi. Je te bénis et ferai croître ta semence à cause d'Abraham, mon serviteur. »

25. Et là, il édifia un autel, il invoqua JHVH par son nom. Puis il y installa sa tente et les serviteurs d'Isaac creusèrent un puits.

26. Abimélek vint à lui depuis Guérar, avec Ahuzath son allié, et Phikol, le chef de son armée.

27. Isaac leur dit : « Pour quelle raison venir à moi puisque vous, vous me haïssez, et vous m'avez renvoyé loin de vous ? »

28. Ils répondirent : « Voici, nous voyons que JHVH est venu à toi. Aussi nous disons : S'il te plait, qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et nous couperons l'alliance avec toi.

29. Tu ne devrais nous faire aucun mal puisque nous ne t'avons pas touché, et nous ne t'avons fait que du bien en te laissant partir en paix. Tu es maintenant béni de JHVH. »

30. Alors il leur prépara un festin. Ils mangèrent et ils burent.

31. Le matin, ils se levèrent tôt. Ils jurèrent, comme l'homme à son frère. Isaac les laissa partir et ils le quittèrent en paix.

32. Ce même jour, il advint que les serviteurs d'Isaac vinrent l'informer à propos d'un puits qu'ils avaient creusé et ils lui dirent : « Nous avons trouvé de l'eau. »

33. Et il l'appela "Shèba". C'est pourquoi la ville de Beér Shèba porte ce nom jusqu'à ce jour.

34. Ésaü, âgé de quarante ans, prit Judith pour femme, fille de Beéri le Hittite, ainsi que Basmath, fille d'Élon le Hittite.

35. Elles furent une source d'amertume pour Isaac et Rebecca.