Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La famine

« Une famine survint sur le territoire,

distincte de la précédente qui fut aux jours d'Abraham.

Isaac alla vers Abimélek, roi des Philistins, à Guérar. »

(Genèse 26.1)

Guérar

Voici de nouveau la famine.

Comme aux jours d'Abraham (Genèse 12.10), Isaac est tenté de se rendre en Egypte pour assurer la subsistance des siens.

Il en sera de même lorsque Jacob enverra ses fils en Egypte pour se ravitailler (Genèse 42.1) lorsqu'une nouvelle famine va sévir.

Dans le monde antique, l'Egypte était très attractive pour les populations voisines plus susceptibles de subir les aléas du climat.

En Egypte, la crue annuelle du Nil venait fertiliser les sols et garantir les récoltes.

La crue du Nil a lieu chaque été et elle apportait en Égypte le limon noir et l'eau permettant la culture sur ses rives.

C'est de ce limon noir que vient le nom antique de l'Égypte, "Kemet", qui veut dire « la terre noire ».

Mais le risque était grand pour le petit peuple conduit par Isaac.

Abram en avait fait l'expérience.

Son épouse avait été prise pour la maison de Pharaon (Genèse 12.15).

Ce qui attendait Isaac en Egypte, c'était l'esclavage !

Outre ce risque non négligeable, il faut aussi prendre en considération la fragilité spirituelle du peuple de Dieu.

Seul peuple monothéiste sous la conduite d'Abraham, il serait exposé en Egypte à la puissance séductrice de croyances idolâtres.

Or, en Egypte, la crue du Nil pouvait être comprise comme une bénédiction des dieux.

Personne ne connaissait à cette époque les raisons naturelles de cette crue.

Ils ignoraient que le Nil Blanc, venant des régions de climat équatorial en Afrique centrale, fournit de l'eau toute l'année et permet au Nil de traverser le Sahara malgré une très forte évaporation.

La jonction du Nil Blanc avec le Nil Bleu, venant des régions de climat tropical humide, avec de fortes pluies saisonnières de printemps, accroit l'abondance de l'eau qui s'écoule vers le Nord pour aboutir à la crue annuelle ressentie en été en Égypte.

« Tu ne dois pas descendre en Egypte. Installe-toi sur la terre que je te dirai ! » (verset 2 ci-contre)

JHVH prend soin de son peuple.

Il veut le préserver de l'idolâtrie ... tout en lui assurant sa subsistance sur la terre qui lui sera indiquée.

Le temps du long séjour en Egypte qui était annoncé en Genèse 15.13 n'est pas encore venu :

« Sache ce que tu dois savoir : ta semence ira séjourner sur une terre qui n'est pas la vôtre. Ils y seront asservis, ils seront humiliés pendant quatre cent ans. »

Le séjour ultérieur des Israélites en Egypte a laissé des traces.

L'asservissement ne les a pas empêchés de regretter l'Egypte et ils reprocheront plusieurs fois à Moïse de les avoir sortis d'Egypte pour les emmener au travers du désert vers la Terre promise.

Pendant ces quatre cent ans, les Israélites seront contaminés par l'idolâtrie et l'épisode du veau d'or démontre à quel point il est facile de se détourner du seul vrai Dieu.

JHVH aime son peuple et veut le nourrir.

Il en était ainsi du temps d'Isaac.

Il les a aussi nourris au temps de Moïse dans le désert, pendant quarante ans avec la manne.

Et de nos jours encore il se tient prêt à nourrir ceux qui croient en Lui.

« Fixez le regard sur les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'assemblent pas non plus dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas davantage qu’eux ? » (Matthieu 6.26)

Mais outre la nourriture qui nous est nécessaire pour éviter la famine, il nous a donné une nourriture spirituelle.

« L'homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole sortant de la bouche de Dieu. » (Matthieu 4.4)

Cette parole de Jésus se réfère à un enseignement extrait de la Torah :

« Il t'a humilié, il t'a fait souffrir de la faim, et il t'a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n'avaient pas connue tes pères, afin de t'apprendre que l'homme ne vit pas de pain seulement, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de JHVH. » (Deutéronome 8.3)

L'Egypte, la famine, le désert, les souffrances et les épreuves sont autant d'enseignements qui visent à nous démontrer que la volonté de Dieu est souveraine et que la nôtre doit s'inscrire dans la sienne par la prière.

Et c'est par la prière, fondée sur la foi, que face aux épreuves comme la famine, nous pouvons proclamer :

« JHVH est mon berger, je ne manquerai de rien ! » (Psaume 23.1)

< < < Retour au sommaire < < < 197-GEN 26.1 > > > Le rappel de la promesse > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 26 ~ Versets 26.1 à 26.35
1. Une famine survint sur le territoire, distincte de la précédente qui fut aux jours d'Abraham. Isaac alla vers Abimélek, roi des Philistins, à Guérar.

2. Alors JHVH lui apparut et lui dit : « Tu ne dois pas descendre en Egypte. Installe-toi sur la terre que je te dirai !

3. Séjourne sur cette terre et je serai avec toi. Je te bénirai. C'est à toi et ta semence que je donnerai toutes ces terres. J'accomplirai le serment que j'ai fait à ton père, Abraham.

4. Je multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux et je donnerai toutes ces terres à ta semence. Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence.

5. Parce qu'Abraham a écouté ma voix, gardé mes recommandations, mes enseignements, mes règles et mes lois. »

6. Et Isaac demeura à Guérar.

7. Quand les gens du lieu posaient des questions au sujet de sa femme, il répondait : « C'est ma sœur ». Il craignait de dire « ma femme », de peur d'être tué par les gens du lieu à cause de Rebecca qui avait belle allure.

8. Et il arriva, alors que les jours s'écoulaient là, que le roi des Philistins, Abimélek, regarda par la fenêtre. Alors il vit Isaac qui batifolait avec sa femme Rebecca.

9. Abimélek appela Isaac et dit : « Eh, tiens ! C'est ta femme ? Tu disais c'est ma sœur ». Isaac lui répondit : « Je le disais de peur de mourir pour elle. »

10. Abimélek dit : « Que nous as-tu fait là ? Il s'est fallu de peu qu'un homme du peuple couche avec ta femme et tu nous aurais apporté la culpabilité. »

11. Abimélek donna des instructions à tout le peuple en disant : « Que quiconque touche cet homme ou sa femme soit mis à mort. Il sera mis à mort. »

12. Isaac sema sur cette terre et il trouva, cette année-là, cent mesures d'orge et JHVH le bénit.

13. Et l'homme grandit, et il continua de grandir jusqu'à devenir extrêmement grand.

14. Il fit l'acquisition d'un cheptel, de bétail, de nombreux serviteurs, et les Philistins devinrent envieux.

15. Tous les puits qui furent creusés par les serviteurs de son père, aux jours d'Abraham, son père, les Philistins les comblèrent, les remplirent de terre.

16. Abimélek dit à Isaac : « Va-t-en de chez nous. Car tu es beaucoup trop puissant pour nous. »

17. Isaac partit de là pour s'établir près du torrent de Guérar et il s'y installa.

18. Isaac revint fouiller les puits d'eau qui avaient été creusés aux jours d'Abraham, son père, qui avaient été comblés par les Philistins après la mort d'Abraham. Et il leur donna pour noms les mêmes noms par lesquels son père les avaient appelés.

19. Les serviteurs d'Isaac fouillèrent le torrent et trouvèrent là un puits d'eaux vives.

20. Les bergers de Guérar se disputèrent avec les bergers d'Isaac en disant : « Les eaux sont à nous. » Et il donna pour nom à ce puits "Esek" parce qu'ils s'étaient montrés intraitables avec lui.

21. Ils creusèrent un autre puits, qui leur fut aussi disputé, et il lui donna pour nom "Sitnah".

22. Il se déplaça de là et creusa un autre puits, qui ne fut pas contesté, et il lui donna pour nom "Rehoboth". Il dit : « Maintenant JHVH nous a mis au large et nous allons fructifier sur cette terre. »

23. Et il monta de là vers Beér Shèba.

24. Cette nuit-là, JHVH lui apparut et il dit : « C'est moi, l'Elohim d'Abraham, ton père. Tu ne dois pas avoir peur car Moi, je suis avec toi. Je te bénis et ferai croître ta semence à cause d'Abraham, mon serviteur. »

25. Et là, il édifia un autel, il invoqua JHVH par son nom. Puis il y installa sa tente et les serviteurs d'Isaac creusèrent un puits.

26. Abimélek vint à lui depuis Guérar, avec Ahuzath son allié, et Phikol, le chef de son armée.

27. Isaac leur dit : « Pour quelle raison venir à moi puisque vous, vous me haïssez, et vous m'avez renvoyé loin de vous ? »

28. Ils répondirent : « Voici, nous voyons que JHVH est venu à toi. Aussi nous disons : S'il te plait, qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et nous couperons l'alliance avec toi.

29. Tu ne devrais nous faire aucun mal puisque nous ne t'avons pas touché, et nous ne t'avons fait que du bien en te laissant partir en paix. Tu es maintenant béni de JHVH. »

30. Alors il leur prépara un festin. Ils mangèrent et ils burent.

31. Le matin, ils se levèrent tôt. Ils jurèrent, comme l'homme à son frère. Isaac les laissa partir et ils le quittèrent en paix.

32. Ce même jour, il advint que les serviteurs d'Isaac vinrent l'informer à propos d'un puits qu'ils avaient creusé et ils lui dirent : « Nous avons trouvé de l'eau. »

33. Et il l'appela "Shèba". C'est pourquoi la ville de Beér Shèba porte ce nom jusqu'à ce jour.

34. Ésaü, âgé de quarante ans, prit Judith pour femme, fille de Beéri le Hittite, ainsi que Basmath, fille d'Élon le Hittite.

35. Elles furent une source d'amertume pour Isaac et Rebecca.