Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La bénédiction universelle

« Toutes les nations de la terre seront elles-mêmes bénies

en ta semence dans la mesure où tu as écouté ma voix. »

(Genèse 22.18)

La bénédiction universelle

Qu'est-ce que la semence d'Abraham ?

C'est tout d'abord son fils Isaac ... mais aussi les descendants d'Isaac.

C'est aussi Ishmaël, qu'il a conçu avec Hagar ... et par conséquent les descendants d'Ishmaël.

Et bien au-delà, c'est l'ensemble des nations qui reçoit une bénédiction par l'intermédiaire d'Abraham.

Pourtant, pendant 2 000 ans, la parole de Dieu ne fut enseignée que par le peuple juif et pour le peuple juif.

Il n'était certes pas interdit aux non-juifs de l'entendre, mais ceux que l'on appelle les "goyim" (nations), n'avaient pas les privilèges d'être juifs ... si l'on veut considérer cela comme un privilège.

Car ce "privilège" impliquait l'observance de nombreuses "mitzvot" (prescriptions) qu'une tradition rabbinique évalue à 613.

Il va de soi que l'observance d'autant de prescriptions, issues de l'interprétation de la Loi de Moïse par les rabbins, risquait peu d'être respectée.

Or ne s'exposait-on pas au risque de perdre la bénédiction divine si l'on omettait de suivre ces prescriptions ?

Mais Dieu est-il soucieux des rituels ?

Les prophètes de l'Ancien Testament ont en leurs temps dénoncé le côté superficiel de telles pratiques ...

« Adonaï dit:

Quand ce peuple s'approche de moi, il m'honore de la bouche et des lèvres ; mais son cœur est éloigné de moi.

Et la crainte qu'il a de moi n'est qu'un précepte de tradition humaine. » (Esaïe 29.13)

Pour sa part, après avoir cité ce verset d'Esaïe, Jésus surenchérit en s'adressant à ses contemporains :

« Vous annulez la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses semblables. » (Evangile selon Marc 7.13)

Non, la bénédiction de Dieu ne dépend pas de l'observance de rituels ou de traditions religieuses mais d'un engagment du cœur fondé sur la foi.

C'est cela qui valut à Abraham de recevoir la bénédiction de JHVH « dans la mesure où tu as écouté ma voix. »

Certes toutes les nations de la terre sont bénies grâce à Abraham ce qui en fait une bénédiction universelle à la portée de tous.

Mais chacun est libre d'accepter ... ou de négliger la bénédiction de Dieu.

En effet, pour que celle-ci soit active, il y a une condition suspensive : avoir écouté la voix de Dieu ... comme Abraham.

Ecouter Dieu, ce n'est pas seulement croire en Dieu, en son existence, mais c'est croire Dieu lorsqu'il essaie de vous faire comprendre quel doit être votre comportement.

Et pour cela, il nous faut être attentif à sa Parole, à ses enseignements, notamment par la lecture de la Bible ...

« Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous prescris. » (Evangile selon Jean 15.14)

Lorsque Jésus s'adressait ainsi à ses disciples, il ne les invitait pas à observer des rituels ou des traditions mais à « écouter sa voix », la voix de son cœur qui s'adresse à notre cœur.

« Ce que je vous prescris, c'est de vous aimer les uns les autres. » (Evangile selon Jean 15.17)

Il n'y a pas 613 prescriptions, mais seulement deux !

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le plus grand et le premier commandement.

Le deuxième est semblable à celui-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » (Evangile selon Matthieu 22.37-40)

De ces deux commandements dépend la bénédiction universelle ...

< < < Retour au sommaire < < < 167-GEN 22.18 > > > La naissance de Rebecca > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 22 ~ Versets 22.1 à 22.24
1. Après ces évènements, il advint que Elohim éprouva Abraham en lui disant : « Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! »

2. Il dit : « Fais-moi plaisir ! Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes : Isaac. Puis rends-toi sur la terre de Moriya et offre-le ! Tu feras l'ascension de l'une des montagnes que je te dirai. »

3. Abraham se leva de bon matin et il sella son âne. Il prit deux de ses hommes avec lui ainsi que Isaac, son fils. Il fendit du bois pour l'offrande. Puis il se leva pour se rendre sur le lieu dont Elohim lui avait parlé.

4. Au troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.

5. Abraham dit à ses hommes : « Asseyez-vous, ici, avec l'âne ! Moi et le garçon nous irons plus loin. Ainsi, nous adorerons puis nous reviendrons vers vous. »

6. Abraham prit les bois pour l'offrande, il les mit sur son fils Isaac, et il prit dans sa main le feu et le couteau. Puis ils allèrent tous deux ensemble.

7. Isaac s'adressa à Abraham, son père, et il dit : « Mon père. » Il répondit : « Me voici, mon fils. » Il reprit : « Voici le feu et les bois. Où est l'agneau pour l'offrande ? »

8. Abraham répondit : « Mon fils, Elohim saura voir lui-même l'agneau de l'offrande. » Et ils allèrent tous deux ensemble.

9. Puis ils arrivèrent sur le lieu dont Elohim lui avait parlé. Abraham y édifia un autel et disposa les bois. Il attacha Isaac, son fils, et le mit sur l'autel par-dessus les bois.

10. Abraham étendit la main et prit le couteau pour égorger son fils.

11. Alors le messager de JHVH l'appela des cieux et dit : « Abraham ! Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »

12. Il dit : « N'étend pas ta main sur le garçon car tu ne dois rien lui faire. Je sais maintenant que tu crains Elohim. Pour moi, tu n'as pas épargné ton fils, ton unique. »

13. Abraham leva les yeux et regarda. Et voici, derrière dans un fourré, un bélier était retenu par les cornes. Abraham s'avança, prit le bélier et le présenta en offrande au lieu de son fils.

14. Abraham appela ce lieu du nom de JHVH Irae. Aussi dit-on aujourd'hui : « Sur la montagne de JHVH, il sera pourvu. »

15. Le messager de JHVH appela Abraham une seconde fois des cieux.

16. Il dit : « Je le jure par moi-même, parole de JHVH, puisque tu as fait cela, sans épargner ton fils, ton unique :

17. Sois béni ! Je te bénirai et te ferai croître. Je ferai croître ta semence comme les étoiles des cieux, comme le sable sur le bord de la mer. Et ta semence s'emparera de la porte de ses ennemis.

18. Toutes les nations de la terre seront elles-mêmes bénies en ta semence dans la mesure où tu as écouté ma voix. »

19. Abraham ratourna vers ses hommes. Ils se levèrent et partirent ensemble à Beér Shèba. Puis Abraham résida à Beér Shèba.

20. Après ces évènements, il advint que l'on rapporta à Abraham ces dires : « Voici ! Milca a aussi donné naissance à des fils pour Nahor, ton frère :

21. Uz, son premier-né, Buz, son frère, et Kamuel, le père d'Aram ;

22. Chesed, Hazu, Pildash, Jidlaph et Bethuel.

23. Bethuel a engendré Rebecca. Ces huit sont ceux auxquels Milca a donné naissance pour Nahor, le frère d'Abraham.

24. Sa concubine, du nom de Réumah, a aussi donné naissance à Tebah, Gaham, Thahash et Maachah.