Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



L'intercession d'Abraham

« Abraham pria Elohim.

Alors Elohim guérit Abimélek, sa femme et ses servantes,

et elles purent enfanter. »

(Genèse 20.17)

Intercession

Priver un peuple de sa descendance, c'est l'engager sur la voie de son extinction progressive, de sa disparition.

Or c'est ce qui aurait pu arriver à Abimélek dont la femme et les servantes ne pouvaient plus avoir d'enfants.

« Ce dont elles étaient privées, car JHVH avait ligaturé toutes les matrices de la maison d'Abimélek à cause de Sarah, la femme d'Abraham. » (verset 18)

Cette mesure conservatoire avait été prise par JHVH à titre d'avertissement envers Abimélek ... au cas où celui-ci ne se déciderait pas à restituer Sarah à Abraham.

Il est intéressant de relever dans ce passage que la prière d'Abraham s'adresse à Elohim ... afin de mettre un terme à la mesure qui avait été prise par JHVH.

L'Ancien Testament mentionne Elohim plus de 2000 fois et JHVH plus de 5800 fois.

Il n'est pas toujours aisé de comprendre pourquoi le Seigneur est désigné par différents noms, si ce n'est en analysant chaque situation ... soit plusieurs milliers d'études et de comparaisons à réaliser.

Un travail considérable !

N'ayant pas une telle ambition, nous nous contenterons dans le cas présent de suggérer que la prière d'Abraham, qui est une intercession, s'est adressée à Elohim car c'est sous ce Nom qu'il s'est révélé auprès d'Abimélek.

Mais on peut aussi envisager que Elohim ait une fonction de médiateur auprès de JHVH, fonction qui sera ultérieurement dévolue après l'incarnation du Seigneur en Jésus Christ :

« Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus Christ fait homme. » (1 Timothée 2.5)

Que ce soit dans le Premier ou le Nouveau Testament, l'unicité de Dieu n'est pas pour autant remise en cause du fait de ses différentes appellations.

Ce sont seulement ses faces (en hébreu paniyim) qui diffèrent, c'est-à-dire ses manifestations auprès des humains.

Lorsque l'apôtre Paul nous invitait à "prier sans cesse" (1 Thessaloniciens 5.17), il n'était pas mentionné de prier Elohim ou JHVH car la révélation de Jésus Christ s'est accompagnée d'une transmission de la Parole divine non plus en hébreu mais en grec.

« Rendez grâce en toute circonstance, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ. » (1 Thessaloniciens 5.18)

Dieu en Jésus Christ, c'était auparavant JHVH en Elohim dont l'unité s'est manifestée aux premiers temps lorsqu'il était question de JHVH Elohim (de Genèse 2.4 à 3.23).

Les prières d'intercession des chrétiens s'adressent souvent au Seigneur, un terme qui associe le Père au Fils et à l'Esprit Saint.

Mais ne sommes-nous pas aussi entrain de prier JHVH ...

Elohim ...

Adonaï ou encore El Shadaï ...

< < < Retour au sommaire < < < 154-GEN 20.17 > > > La parole de Dieu > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 20 ~ Versets 20.1 à 20.18
1. Abraham partit vers le Négueb. Il demeura entre Kadesh et Shour et s'installa à Guérar.

2. Abraham disait de sa femme Sarah : « C'est ma sœur. » Et Abimélek, roi de Guérar envoya prendre Sarah.

3. Alors Elohim vint vers Abimélek en songe, la nuit, et lui dit : « Voici ! Tu vas mourir car la femme que tu as prise appartient à son propriétaire. »

4. Abimélek, qui ne l'avait pas touchée, dit : « Adonaï, tuerais-tu en outre une nation juste ?

5. Ne m’a-t-il pas dit : "C’est ma sœur" ? Et elle disait aussi : "C’est mon frère". J'ai fait cela d'un cœur sincère et mes mains sont innocentes. »

6. Elohim lui dit en songe : « Moi aussi, je sais que tu as fait cela d'un cœur sincère. Aussi je t'ai retenu de pécher contre moi. Ainsi je ne te t'ai pas permis de la toucher.

7. Maintenant, restitue la femme à cet homme, c'est un prophète ! Il priera pour toi et tu vivras ! Car si tu ne la restitues pas, sache que tu mourras, toi, et tout ce qui est à toi ! »

8. Abimélek se leva tôt le matin et appela tous ses serviteurs. Il leur glissa aux oreilles toutes ces paroles et ces gens furent vivement effrayés.

9. Abimélek appela Abraham et il lui dit : « Que nous as-tu fait ? Ai-je péché contre toi que tu attires sur moi et mon royaume un si grand péché ? Tu as commis des actes envers moi qui ne devraient pas se faire. »

10. Puis Abimélek dit à Abraham : « Que projetais-tu en agissant de la sorte ? »

11. Abraham répondit : « Je me suis dit qu'il n'y avait aucune crainte d'Elohim en ce lieu et qu'ils me tueraient à cause de ma femme.

12. De plus, c'est vraiment ma sœur. C'est la fille de mon père, mais pas la fille de ma mère, et elle est devenue ma femme.

13. Il s'est produit qu'Elohim me fit m'éloigner de la maison de mon père et je lui ai dit : "Aie la bienveillance envers moi, en tous lieux où nous arriverons, de dire : c'est mon frère !" »

14. Abimélek prit du cheptel, du bétail, serviteurs et servantes, et les donna à Abraham. Il lui restitua Sarah, sa femme.

15. Abimélek dit : « Voici ! Ma terre est devant toi. Demeure où cela sera bon à tes yeux ! »

16. Puis il dit à Sarah : « Voici ! J'ai donné mille pièces d'argent à ton frère. Tu vois, cela te couvrira aux yeux de tous ceux qui sont avec vous, et ce sera un dédommagement. »

17. Abraham pria Elohim. Alors Elohim guérit Abimélek, sa femme et ses servantes, et elles purent enfanter.

18. Ce dont elles étaient privées, car JHVH avait ligaturé toutes les matrices de la maison d'Abimélek à cause de Sarah, la femme d'Abraham.