Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible

>

La femme de Loth

« Alors sa femme regarda en arrière

et se transforma en monument de sel. »

(Genèse 19.26)

Explosion atomique

« Sauve-toi ! Pour ton âme, tu de dois pas regarder derrière toi et tu ne dois stationner nulle part dans la plaine. » (verset 17)

Telle était la consigne donnée à Loth par les messagers de JHVH.

Ne pas regarder en arrière !

Pourquoi ?

Au cours d'une explosion atomique, la quasi totalité des bâtiments et les arbres sont volatilisés.

La détente explosive de l'énergie de la bombe crée un éclair aveuglant.

Aussi est-il recommandé de ne pas regarder un tel phénomène ... à plus forte raison si l'on est à proximité.

Est-ce une explosion comparable à un phénomène nucléaire qui s'est abattu sur la plaine de Sodome ?

Ceci expliquerait, sur le plan physique, pourquoi les messagers de JHVH ont recommandé de ne pas regarder ce qui allait se passer.

Toujours dans le cadre d'une explosion atomique, on peut constater que les buildings, les ponts comme les arbres sont balayés et réduits en charpie quand ils ne sont pas pyrolisés par la chaleur.

C'est ce que l'on a pu constater notamment à Hiroshima.

La pyrolyse, ou thermolyse, est la décomposition chimique d'un composé organique par une augmentation importante de sa température.

On obtient ainsi d'autres éléments (gaz et matière) qu'il ne contenait pas, en général un solide carboné, une huile et un gaz.

Dans le cas qui nous intéresse, celui de la femme de Loth, sa transformation en une structure solide de sel peut être le résultat d'une pyrolise sous l'effet de la chaleur :

« JHVH fit pleuvoir des cieux sur Sodome et Gomorrhe du soufre et le feu de JHVH. » (verset 24)

La matière vivante est constituée d'éléments minéraux (eau et sels minéraux) et d'éléments organiques.

La pyrolise du corps de la femme de Loth a donné une structure solide qui ressemblait à un monument de sel ... sachant qu'il y a en chimie une multitude de composés que l'on appelle sels.

La puissance du feu de JHVH est incomparable.

Songeons que la puissance de sa parole a permis de créer l'univers.

A côté de cela, une explosion atomique n'est rien.

Mais dans le cas présent, nous sommes conduits à comparer ce qui a pu ravager la plaine de Sodome aux évènements nucléaires que l'on a pu connaître depuis le XXème siècle ... et qui étaient bien sûr inconcevables aux temps d'Abraham et de Loth.

Ne pas regarder en arrière !

Nous venons d'avoir une explication d'ordre physique sur les raisons qui ont pu pousser les messagers de JHVH à donner cette recommandation à Loth.

Mais le plus souvent, il faut chercher dans les textes bibliques un sens spirituel.

Il est fréquent d'entendre ce conseil lorsque l'on vous invite à ne plus regarder votre passé, votre vie antérieure.

Qu'en est-il pour Loth et sa famille ?

Après avoir vécu à Sodome, une ville profondément pervertie, Loth est sauvé par la volonté de JHVH qui lui envoie deux messagers chargés de l'entraîner avec sa famille en dehors de Sodome.

Regarder en arrière, c'était regarder vers Sodome, vers la perversion, comme si l'on affichait une certaine nostalgie des moments passés dans cette ville.

La femme de Loth qui s'est retournée avait-elle quelques regrets en quittant une telle ville ?

La Bible ne nous le dit pas ... mais la question peut se poser.

Car le fait de regarder en arrière et d'exprimer des regrets après avoir quitté un territoire va se retrouver ultérieurement non pas pour une personne ... mais notamment pour les milliers d'Hébreux qui ont été arrachés avec Moïse à la servitude en Egypte.

« Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d'Égypte ? N'est-ce pas là ce que nous te disions en Égypte :

Laisse-nous servir les Égyptiens, car nous aimons mieux servir les Égyptiens que de mourir au désert ? » (Exode 14.11-12)

Ces protestations vont par la suite se multiplier et l'incrédulité des Hébreux sera sanctionnée par 40 années dans le désert du Sinaï.

Bien que libérés d'Égypte, le deuil des Israélites par rapport à l'Égypte n'est pas fait, ils ne sont pas encore libérés des Égyptiens, ils restent aliénés.

L'Égypte reviendra souvent sous forme de regrets. Ils préféraient l'esclavage en Égypte aux risques de la liberté, de la renaissance comme un peuple libre.

Aliénés par l’esclavage et par les Égyptiens, au lieu de voir en eux des persécuteurs, ils les voyaient presque comme des bienfaiteurs.

Ne pas regarder en arrière !

Savoir tourner la page de son passé lorsque l'on vient d'en être délivré.

Tel est le message que les Israélités n'arrivaient pas à intégrer ... mais ils ne sont pas les seuls !

Combien de chrétiens convertis et baptisés ont regretté leur passé et regardé en arrière ?

« Car si, en ayant échappé aux souillures du monde par la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, ils se laissent de nouveau entortiller et dominer, cette dernière situation devient pour eux pire que la première.

En effet, il aurait mieux valu pour eux n'avoir jamais connu la voie de la justice plutôt que de s'en être détourné après avoir connu le saint commandement qui leur avait été transmis. Il leur est arrivé ce que dit justement le proverbe :

Le chien est retourné à son vomissement, et la truie à peine lavée se vautre dans le bourbier. » (2 Pierre 2.20-22)

Ainsi, dans son épître, l'apôtre Pierre a résumé ce qui attend celui ou celle qui, après avoir été sauvé, méprise son salut.

Dans cette même épître, Pierre évoque l'épisode de Sodome en évoquant ce que fit Dieu :

« Il a condamné à l'anéantissement les villes de Sodome et de Gomorrhe, réduites en cendres, un exemple à montrer aux impies des temps à venir.

Il a délivré Lot, un juste, qui était accablé par la conduite immorale des hommes sans loi.

Car ce juste qui habitait au milieu d'eux voyait et entendait leurs actes immoraux, jour après jour, et son âme était torturée. » (2 Pierre 2.6-8)

Comme le souligne Pierre, seul Loth était juste dans cette ville ... ce n'était pas le cas de sa femme, ni de ses filles qui ont accompagné Loth.

Sa femme a péri en regardant vers le passé ... ses filles se sont livrées à l'inceste !

< < < Retour au sommaire < < < 146-GEN 19.26 > > > L'inceste > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 19 ~ Versets 19.1 à 19.38
1. Deux des messagers arrivèrent à Sodome en soirée. Loth, assis à la porte de Sodome les aperçut. Il se leva à leur rencontre et se prosterna, ses narines touchaient terre.

2. Il dit : « Voici ! S'il vous plaît, mes seigneurs ! Je vous prie de vous installer dans la maison de votre serviteur pour y loger. Lavez-vous les pieds ! Vous vous lèverez tôt et reprendrez votre chemin ! » Ils répondirent : « Non, nous nous installerons sur la place. »

3. Il les pressa avec une telle insistance qu'ils s'en remirent à lui en venant dans sa maison. Il leur prépara un festin et fit cuire des pains sans levain et ils mangèrent.

4. Avant qu'ils ne soient couchés, les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, du plus jeune à l'homme âgé, toute la population venant des quartiers les plus éloignés.

5. Ils appelèrent Loth et lui dirent : « Où sont les personnes qui sont venues chez toi cette nuit ? Montre-les nous que nous les connaissions ! »

6. Loth s'avança vers eux sur le pas de porte et ferma la porte derrière lui.

7. Il dit : « Je vous en prie mes frères. Vous allez commettre le mal !

8. S'il vous plaît ! Voici mes deux filles qui n'ont pas connu d'homme. Je vous en prie, je vous les amènerai et vous leur ferez ce qui est bien à vos yeux. Mais vous ne devez rien faire à ces personnes, car elles sont venues à l'ombre de mon toit. »

9. Ils répondirent : « Eloigne-toi ! » Et ajoutèrent : « Celui-là vient séjourner ici et il s'adjuge de juger. Aussi, nous allons te faire plus de mal qu'à eux. » Ils le poussèrent avec insistance, Loth, et s'avancèrent pour enfoncer la porte.

10. Les personnes étendirent leur main et attirèrent Loth vers elles, dans la maison, puis fermèrent la porte.

11. Elles frappèrent d'éblouissement les gens qui étaient à l'entrée de la maison, du plus petit au plus grand, et ils s'épuisèrent à trouver l'entrée.

12. Les personnes dirent à Loth : « Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et tout ce qui est à toi dans la ville : emporte-le hors de ce lieu !

13. Car nous allons détruire ce lieu parce que le cri à son encontre est grand face à JHVH et JHVH nous a envoyés pour le détruire. »

14. Loth sortit pour parler à ses gendres, ceux qui avaient pris ses filles, et il leur dit : « Levez-vous ! Partez de ce lieu, de cette ville que JHVH va détruire ! » Mais il passa pour un plaisantin aux yeux de ses gendres.

15. Comme l'aube se levait, les messagers se précipitèrent vers Loth pour lui dire : « Lève-toi ! Prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne sois exterminé avec l'iniquité de cette ville. »

16. Comme il s'attardait, les personnes attrapèrent sa main, la main de sa femme, la main de ses deux filles : JHVH voulait l'épargner. Puis ils l'emmenèrent pour le laisser en dehors de la ville

17. Ensuite, après qu'ils l'ait emmené au dehors, l'un d'eux dit : « Sauve-toi ! Pour ton âme, tu de dois pas regarder derrière toi et tu ne dois stationner nulle part dans la plaine. Sauve-toi dans la montagne de peur d'être exterminé ! »

18. Loth leur répondit : « Seigneur, non, je t'en prie !

19. Vois ! S'il te plaît ! Ton serviteur a trouvé grâce à tes yeux et tu as magnifié ta bienveillance à mon égard afin de préserver ma vie, mon âme, mais je ne serai pas capable de me sauver jusqu'à la montagne avant que la malédiction m'atteigne, et je mourrai.

20. Vois ! S'il te plaît ! Cette ville là est moindre et assez proche pour me sauver. S'il t'en plaît, je m'y réfugierai ! N'est-elle pas petite ? Et mon âme vivra. »

21. Il lui répondit : « Voici ! Je te concède cela en plus. Aussi je ne dévasterai pas la ville dont tu parles.

22. Hâte-toi ! Sauve-toi ! Car je ne peux rien faire tant que tu n'y es pas arrivé. » C'est ainsi que l'on a appelé cette ville du nom de Zoar.

23. Le soleil se leva sur la terre et Loth atteint Zoar.

24. JHVH fit pleuvoir des cieux sur Sodome et Gomorrhe du soufre et le feu de JHVH.

25. Il dévasta ces villes et toute la plaine, tous ceux qui y résidaient et ce qui poussait du sol.

26. Alors sa femme regarda en arrière et se transforma en monument de sel.

27. Abraham se leva de bon matin pour se rendre à l'endroit où il fut face à JHVH.

28. Il se tourna face à Sodome et Gomorrhe et face à tout le territoire de la plaine et voici ce qu'il vit : une fumée montait de la terre comme la fumée d'une fournaise.

29. Ainsi, quand Elohim a détruit les villes de la plaine, Elohim s'est souvenu d'Abraham et a sorti Loth du milieu de cette dévastation alors que Loth habitait les villes qui furent dévastées.

30. Loth s'éleva au-dessus de Zoar et s'établit dans la montagne avec ses deux filles car il craignait d'habiter Zoar. Il habita dans une grotte, lui et ses deux filles.

31. L'aînée dit à la cadette : « Notre père est vieux et il n'y a nul homme dans ce territoire pour venir vers nous comme cela se fait partout sur terre.

32. Viens ! Nous ferons boire du vin à notre père et nous coucherons avec lui. Ainsi nous donnerons vie à la semence de notre père. »

33. Elles donnèrent du vin à boire à leur père cette nuit-là. L'aînée vint coucher avec son père qui n'en sut rien de son coucher jusqu'à son lever.

34. Le lendemain, l'aînée dit à la cadette : « Voici ! J'ai couché avec mon père la nuit dernière. Nous lui ferons encore boire du vin cette nuit. Viens ! Couche avec lui ! Nous donnerons vie à la semence de notre père. »

35. Et elles firent encore boire du vin à leur père cette nuit-là et la cadette se leva pour coucher avec lui. Il n'en sut rien de son coucher jusqu'à son lever.

36. Les deux filles de Loth furent enceintes de leur père.

37. L'aînée donna naissance à un fils qu'elle appela du nom de Moab. C'est le père des Moabites jusqu'à ce jour.

38. La cadette donna aussi naissance à un fils qu'elle appela du nom de Ben-Ammi. C'est le père des fils d'Ammôn jusqu'à ce jour.