Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Une propriété perpétuelle

« Et je te donne, ainsi qu'à ta semence après toi,

la terre où tu passes tes séjours, toute la terre de Canaan,

comme possession perpétuelle, et je serai leur Elohim. »

(Genèse 17.8)

Canaan : terre promise

Abram, un Hébreu, "peuple errant", peuple de nomades qui séjournait sur des terres quelques temps ... puis s'en allait ailleurs avec ses troupeaux.

Lorsque JHVH décide de le nommer Abraham, afin qu'il devienne « le père d'une multitude de nations », JHVH enracine Abraham et ses descendants dans cette terre de Canaan.

C'est comme un arbre que l'on plante ... pour des millénaires, afin qu'il porte des fruits sur place.

Car un arbre ne peut plus se déplacer.

Singulièrement, avant de prendre définitivement racine en terre de Canaan, les Hébreux vont demeurer un peuple errant.

D'abord avec le départ de Jacob et de toute sa famille en Egypte pour 400 ans.

Puis ce sera 40 ans dans le désert derrière Moïse.

Certes, les héritiers d'Abraham prendront possession de la terre de Canaan avec Josué, mais ils seront ensuite déportés.

Avec la chute de Samarie (en - 722) puis celle de Jérusalem (en - 587) commence la diaspora des Juifs au travers du monde.

Ils reviendront progressivement à Jérusalem sous Cyrus (- 538), mais pas tous.

Beaucoup sont redevenus des Hébreux, des itinérants sur la terre et sans terre, pour certains des conquérants, dont les implantations permettront de véhiculer la foi envers un Dieu unique dans un monde où régnait le paganisme.

En 70 après Jésus Christ, commence une nouvelle diaspora.

Les Romains détruisent le Temple de Jérusalem et il restera aux Juifs le souvenir de la Terre promise, Eretz Israël, au travers de la lecture et de la relecture de la Torah et des autres textes constitutifs de l'Ancien Testament.

Pourtant, la promesse de JHVH demeure intacte :

« Et je te donne, ainsi qu'à ta semence après toi, la terre où tu passes tes séjours, toute la terre de Canaan, comme possession perpétuelle, et je serai leur Elohim. »

En 1947, la renaissance de l'état d'Israël, au terme de 1 877 années d'exil, réactive la promesse de JHVH.

Mais doit-on pour autant en déduire que les Juifs considèrent JHVH comme leur Dieu, « leur Elohim » ?

Ont-ils encore un Dieu lorsqu'ils revendiquent le territoire de Canaan dans son intégralité ... ou ne sont-ils, pour certains, que simplement animés par des considérations purement matérialistes ?

Le débat est ouvert ... car autant peut-il être fondé de revendiquer des territoires selon une conviction de foi, en l'occurence la promesse de JHVH, autant il semble douteux de croire en la sincérité de ceux qui pourraient s'appuyer sur cette promesse pour seulement satisfaire des intérêts personnels ou financiers.

Nous ne trouverons pas dans cette page une remise en cause du message divin.

Canaan, est la terre d'Israël sur le fondement de la promesse, et c'est pour le peuple héritier d'Abraham par Isaac (verset 19) une « possession perpétuelle. »

Mais aucune terre ne saurait être la propriété perpétuelle de qui que ce soit en vertu d'ambitions humaines.

Quant à savoir quelle est l'étendue de cette « possession perpétuelle », il faut se reporter en amont dans la Bible, lorsque JHVH décrit à Abram l'étendue du territoire :

« Je donne à ta semence cette terre, celle-ci, depuis le fleuve d'Egypte jusqu'au grand fleuve, le fleuve Euphrate :

la Kénite, la Kenizzite, la Kadmonite, la Hittite, la Perizzite, la Refaïte, l'Amorite, la Cananéenne, la Girgashite et la Jébusite. » (Genèse 15.18-21)

Depuis le Nil jusqu'à l'Euphrate ...

Mais attention, lorsque JHVH décrit ce territoire, il s'adresse à Abram, père d'Isaac ... et d'Ishmaël, qui sera aussi l'ancêtre d'une "multitude" (Genèse 16.10) appelée à vivre "face à tous ses frères" (Genèse 16.12).

La promesse "perpétuelle" adressée à Abraham, père du futur Isaac, et par Jacob de l'ensemble des Juifs, se limite au territoire de Canaan.

Or cette terre Cananéenne n'est qu'une partie d'un ensemble plus vaste allant du Nil à l'Euphrate.

De ce fait, toute extension historique au-delà de la « possession perpétuelle » de Canaan, qu'elle soit ou non légitime au regard de la protection de l'état d'Israël, ne peut durer éternellement !

< < < Retour au sommaire < < < 128-GEN 17.8 > > > La circoncision > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 17 ~ Versets 17.1 à 17.27
1. Abram était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans quand JHVH est apparu à Abram pour lui dire : « C'est moi, El Shadaï. Marche, face à mes yeux sois sans défaut !

2. Je passe mon alliance entre moi et toi, et je te ferai croître en abondance, infiniment. »

3. Abram tomba sur ses faces. Elohim lui parla pour lui dire :

4. « Voici mon alliance avec toi. Tu deviendras le père d'une multitude de nations.

5. Et tu ne seras plus appelé désormais du nom d'Abram, car ton nom devient Abraham. Je te fais père d'une multitude de nations.

6. Je te rends fécond en abondance, infiniment. Je te donne aux nations ; des rois sortiront de toi.

7. J'établis mon alliance entre moi, entre toi et ta semence après toi. C'est une alliance perpétuelle pour ces générations afin de devenir ton Elohim, comme pour ta semence après toi.

8. Et je te donne, ainsi qu'à ta semence après toi, la terre où tu passes tes séjours, toute la terre de Canaan, comme possession perpétuelle, et je serai leur Elohim. »

9. Puis Elohim dit à Abraham : « Et tu garderas mon alliance, toi et ta semence après toi, pour ceux qu'ils engendreront.

10. Voici mon alliance que vous garderez entre moi, entre toi et ta semence après toi : vous circoncirez tout mâle parmi vous.

11. Vous circoncirez la chair de votre prépuce. Cela deviendra le signe de l'alliance entre moi et vous.

12. Tout fils sera circoncis à l'âge de huit jours, tout mâle parmi vos générations, né dans la maison ou acquis à prix d'argent, tout fils d'étranger qui ne soit pas issu de votre semence.

13. Pour être circoncis, qu'il soit circoncis le natif de votre maison et celui qui est acquis à prix d'argent, et mon alliance deviendra dans votre chair une alliance perpétuelle.

14. Pour le mâle incirconcis, celui dont la chair du prépuce n'a pas été circoncise, son âme est coupée de son peuple. Il annule mon alliance. »

15. Elohim dit à Abraham : « Saraï, ta femme, tu ne l'appelleras plus du nom de Saraï, car son nom est Sarah.

16. Je la bénis, et je vais lui donner un fils pour toi, oui je la bénis, et d'elle seront issues des nations, des rois de peuples sortiront d'elle. »

17. Abraham tomba sur ses faces. Il rit et dit en son cœur : « Un fils naîtrait à un centenaire ? Et Sarah, une nonagénaire, lui donnerait naissance ? »

18. Abraham dit à Elohim : « Puisse Ishmaël vivre devant tes faces ! »

19. Elohim répondit : « Malgré tout, Sarah, ta femme, donnera naissance à ton fils. Et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui, une alliance perpétuelle pour sa semence après lui.

20. Pour Ishmaël, je t'ai entendu. Vois ! Je le bénis et je le rends fécond. Je le ferai croître en abondance, excessivement. Il engendrera douze princes et je le destine à une grande nation.

21. Mais j'établirai mon alliance avec Isaac, auquel Sarah donnera naissance pour toi au temps fixé, l'année prochaine. »

22. Elohim termina de parler avec lui et s'éleva au-dessus d'Abraham.

23. Alors Abraham prit Ishmaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison ou acquis à prix d'argent, tout mâle parmi les gens de la maison d'Abraham. Il circoncit la chair de leur prépuce, le jour même, comme Elohim lui avait dit.

24. Puis Abraham, âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, fut circoncis dans la chair de son prépuce.

25. Ishmaël, son fils, âgé de treize ans, fut circoncis dans la chair de son prépuce.

26. Le jour même, Abraham fut circoncis ainsi qu'Ishmaël, son fils.

27. Et tous les gens de sa maison, natif de la maison ou acquis à prix d'argent, fils de l'étranger, furent circoncis avec lui.