Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La théophanie


« Elohim termina de parler avec lui

et s'éleva au-dessus d'Abraham. »

(Genèse 17.22)

Théophanie

La théophanie est un terme provenant du grec "théo", qui se traduit par « dieu », et "phan", qui signifie « apparition ».

Il s'agit donc d'une manifestation divine au cours de laquelle a lieu la révélation d'un message ou d'un avertissement destiné aux hommes.

Mais à la différence d'une Parole que l'on peut recevoir du Seigneur, la théophanie s'accompagne d'une apparition ou vision d'un phénomène que l'on considère comme réel.

La théophanie comporte un risque : celui de tomber dans l'idolâtrie !

Car s'attacher à la vision, à la matérialisation du message divin, plutôt qu'à son contenu, peut nous détourner de la foi.

« Personne n’a jamais vu Dieu » (Evangile selon Jean 1.18) ... car Dieu est Esprit !

Et le Dieu-Esprit est immatériel ... donc invisible.

Mais alors, que s'est-il passé pour Abraham et tant d'autres qui furent confrontés à une théophanie ?

Qu'en est-il par exemple de Moïse ?

« L'ange de JHVH lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson.

Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. » (Exode 3.2)

Est-ce Dieu ... ou seulement un ange ?

Et cet ange est-il physiquement présent ou seulement manifesté au travers d'un phénomène, une "flamme de feu" ?

A propos de Moïse, JHVH dit :

« Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de JHVH. » (Nombres 12.8)

Une représentation, c'est un spectacle ... mais ce n'est pas l'incarnation du Dieu que personne ne peut voir : JHVH

Concernant Abraham, il est écrit :

« Elohim termina de parler avec lui et s'éleva au-dessus d'Abraham. » (verset 22)

Celui qui s'est manifesté aux yeux d'Abraham lors de cette théophanie, se nomme Elohim ... et non JHVH !

Pourtant Dieu est unique ... mais les textes hébreux évoquent toujours les "paniyim" de Dieu, c'est-à-dire ses faces au pluriel.

Lui-même se révèle sous différents noms :

« C'est moi, El Shadaï. » (Genèse 17.1)

Pourtant il est écrit au même verset :

« Abram était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans quand JHVH est apparu à Abram ... »

Et dans la suite du texte, il n'est plus question de JHVH ou El Shaddaï ... car c'est Elohim qui prend la parole pour s'adresser à Abram (verset 3).

Il s'agit donc bien d'une seule et même personne, du Dieu unique aux faces multiples, aux noms multiples, qui apparaît ... tout en restant invisible.

Car s'il y a une théophanie, une apparition visible, il doit surtout y avoir une révélation intérieure.

« JHVH s'adressa en ces mots à Abram au cours d'une vision et lui dit :

Tu ne dois pas être craintif, Abram, je te protège, ta récompense sera infiniment accrue. » (Genèse 15.1)

Il est ici question d'une vision de JHVH, mais manifestement, cette vision est intérieure.

Face à la crainte que Abram peut ressentir, JHVH l'encourage, le protège de sa Parole.

C'est le Dieu-Esprit, le Dieu de l'intérieur, qui s'installe pour s'exprimer au plus profond de l'âme humaine.

Nous sommes ainsi confrontés à deux approches de la relation avec Dieu.

1. La relation intérieure qui s'effectue au contact direct de JHVH, le Dieu invisible et immatériel dont le Nom ne peut être prononcé car l'âme n'a pas besoin de parler quand la prière est intérieure.

2. La relation externe au travers de multiples théophanies, certes très exhaltantes "J'ai vu Dieu !" ... mais dangereuses si l'on tombe dans le penchant de l'idolâtrie.

Il appartient bien sûr au Seigneur tout puissant de savoir comment Il doit se révéler à chacun d'entre nous ... au gré de notre foi.

Si nous sommes convaincus de ce qui est écrit à propos de la foi ...

« La foi est la garantie des biens que l'on espère, la démonstration des réalités invisibles. » (Hébreux 11.1)

... notre relation par la foi avec le Dieu-Esprit nous suffira, nous n'aurons pas besoin de "voir" mais seulement de "croire", et nous marcherons par la foi avec ou sans théophanies.

Pour conclure sur ce thème, nous rappellerons qu'il fut un temps où l'homme comme la femme ont vécu une relation intime avec Dieu qui leur permettait de "vivre à nu" face à Dieu, corps et âme.

A cette époque, dans le jardin d'Eden, Dieu ne s'appelait pas Elohim, JHVH, El Shadaï ou Adonaï ...

Il portait un Nom unique associant « JHVH Elohim » en hébreu ... de Genèse 2.4 à 3.23.

C’est le temps de l'unité entre Dieu et l'humanité, entre le Dieu-Esprit que l'on ressent à l'intérieur comme à l'extérieur par Sa présence.

Un temps béni, un temps révolu ... dont nous espérons la renaissance.

Le Dieu intérieur s'affichera alors sur notre face par son Nom ... et nous verrons la face de JHVH :

« Et ils verront Son visage et Son nom sur leurs fronts. » (Apocalypse 22.4)

< < < Retour au sommaire < < < 133-GEN 17.22 > > > Les chênes de Mamré > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 17 ~ Versets 17.1 à 17.27
1. Abram était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans quand JHVH est apparu à Abram pour lui dire : « C'est moi, El Shadaï. Marche, face à mes yeux sois sans défaut !

2. Je passe mon alliance entre moi et toi, et je te ferai croître en abondance, infiniment. »

3. Abram tomba sur ses faces. Elohim lui parla pour lui dire :

4. « Voici mon alliance avec toi. Tu deviendras le père d'une multitude de nations.

5. Et tu ne seras plus appelé désormais du nom d'Abram, car ton nom devient Abraham. Je te fais père d'une multitude de nations.

6. Je te rends fécond en abondance, infiniment. Je te donne aux nations ; des rois sortiront de toi.

7. J'établis mon alliance entre moi, entre toi et ta semence après toi. C'est une alliance perpétuelle pour ces générations afin de devenir ton Elohim, comme pour ta semence après toi.

8. Et je te donne, ainsi qu'à ta semence après toi, la terre où tu passes tes séjours, toute la terre de Canaan, comme possession perpétuelle, et je serai leur Elohim. »

9. Puis Elohim dit à Abraham : « Et tu garderas mon alliance, toi et ta semence après toi, pour ceux qu'ils engendreront.

10. Voici mon alliance que vous garderez entre moi, entre toi et ta semence après toi : vous circoncirez tout mâle parmi vous.

11. Vous circoncirez la chair de votre prépuce. Cela deviendra le signe de l'alliance entre moi et vous.

12. Tout fils sera circoncis à l'âge de huit jours, tout mâle parmi vos générations, né dans la maison ou acquis à prix d'argent, tout fils d'étranger qui ne soit pas issu de votre semence.

13. Pour être circoncis, qu'il soit circoncis le natif de votre maison et celui qui est acquis à prix d'argent, et mon alliance deviendra dans votre chair une alliance perpétuelle.

14. Pour le mâle incirconcis, celui dont la chair du prépuce n'a pas été circoncise, son âme est coupée de son peuple. Il annule mon alliance. »

15. Elohim dit à Abraham : « Saraï, ta femme, tu ne l'appelleras plus du nom de Saraï, car son nom est Sarah.

16. Je la bénis, et je vais lui donner un fils pour toi, oui je la bénis, et d'elle seront issues des nations, des rois de peuples sortiront d'elle. »

17. Abraham tomba sur ses faces. Il rit et dit en son cœur : « Un fils naîtrait à un centenaire ? Et Sarah, une nonagénaire, lui donnerait naissance ? »

18. Abraham dit à Elohim : « Puisse Ishmaël vivre devant tes faces ! »

19. Elohim répondit : « Malgré tout, Sarah, ta femme, donnera naissance à ton fils. Et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui, une alliance perpétuelle pour sa semence après lui.

20. Pour Ishmaël, je t'ai entendu. Vois ! Je le bénis et je le rends fécond. Je le ferai croître en abondance, excessivement. Il engendrera douze princes et je le destine à une grande nation.

21. Mais j'établirai mon alliance avec Isaac, auquel Sarah donnera naissance pour toi au temps fixé, l'année prochaine. »

22. Elohim termina de parler avec lui et s'éleva au-dessus d'Abraham.

23. Alors Abraham prit Ishmaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison ou acquis à prix d'argent, tout mâle parmi les gens de la maison d'Abraham. Il circoncit la chair de leur prépuce, le jour même, comme Elohim lui avait dit.

24. Puis Abraham, âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, fut circoncis dans la chair de son prépuce.

25. Ishmaël, son fils, âgé de treize ans, fut circoncis dans la chair de son prépuce.

26. Le jour même, Abraham fut circoncis ainsi qu'Ishmaël, son fils.

27. Et tous les gens de sa maison, natif de la maison ou acquis à prix d'argent, fils de l'étranger, furent circoncis avec lui.