Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Abraham


« Et tu ne seras plus appelé désormais du nom d'Abram,

car ton nom devient Abraham.

Je te fais père d'une multitude de nations. »

(Genèse 17.5)

Abraham : père d'une multitude de nations

ABRAM ... devient ABRAHAM.

Celui dont le nom signifiait "Père élevé" devient le "Père d'une multitude de nations" par l'adjonction d'une simple lettre dans son nom : le H.

Cette lettre de l'alphabet hébreu n'est pas anodine : elle figure deux fois dans le nom sacré de JHVH.

Quand JHVH introduit cette lettre H dans le nom de ABRAM, il introduit la lettre de la puissance de la création.

, cinquième lettre de l'alphabet hébreu, correspond au "Souffle divin".

C'est grâce à ce souffle créateur que Abraham est créé de nouveau en changeant de nom.

Il va pouvoir devenir père, et même "père d’une multitude", non pas au travers d'Ishmaël qui a été enfanté par Abram avant de devenir Abraham.

Il sera père d'une multitude au travers d'Isaac (verset 19).

Changer de nom est porteur d'une nouvelle orientation, d'une nouvelle naissance, d'une nouvelle destinée ... ou destination.

Abram, c'était un Hébreu, c'est-à-dire un homme issu d'un "peuple errant" ... tel est le sens du mot Hébreu.

Abram était un nomade dépourvu d'une terre fixe ... même si JHVH lui avait déjà promis la terre de Canaan pour ses descendants.

Car JHVH avait mis sa confiance en Abram, le père de la foi, père des croyants, Père élevé spirituellement.

Maintenant, la promesse reçue par ABRAM va devenir une réalité pour ABRAHAM qui devient propriétaire de la terre où Abram errait comme un nomade :

« Et je te donne, ainsi qu'à ta semence après toi, la terre où tu passes tes séjours, toute la terre de Canaan, comme possession perpétuelle, et je serai leur Elohim. » (verset 8)

Abram était aussi un père "bien élevé", bien éduqué dans son enfance, qui s'est développé en homme de droit jusqu'à l'âge de 99 ans.

Et JHVH l'encourage à poursuivre, à marcher dans cette juste voie :

« C'est moi, El Shadaï. Marche, face à mes yeux sois sans défaut ! » (verset 1)

El Shadaï ... Dieu a aussi changé son nom.

Nous avons d'abord rencontré depuis le début de la Genèse le nom de « Elohim » puis celui de « JHVH ».

Pendant un temps (Genèse 2.4 à 3.23), les deux noms sont aussi associés sous la forme « JHVH Elohim ».

Par la suite, lorsque Abram s'adresse à JHVH, il l'appelle mon Adonaï (Genèse 15.2 et 15.8).

Adonaï est la forme plurielle de Adon, un terme qui signifie "mon maître", un pluriel qui exprime les faces multiples du Dieu qui se révèle aux humains.

Cette fois, JHVH décide de se révéler sous la face de El Shadaï.

El Shadaï est souvent traduit par "Tout puissant" ou le "Dieu puissant".

Mais le sens de ce mot demeure discuté et la traduction ... discutable.

C'est pourquoi, dans le texte que nous avons traduit à partir de l'hébreu, El Shadaï demeure intact, tout comme Elohim, Adonaï et surtout l'imprononçable JHVH.

Laissons à Dieu le soin de se traduire ... lui-même, en se révélant comme il l'entend, en changeant son nom quand il le juge nécessaire.

Changer de nom, porter un nom nouveau est fréquent dans la Bible.

Pour les humains, c'est le reflet d'une conversion, d'un passage à un état supérieur de l'âme.

C'est Dieu qui décide de l'attribution d'un nom nouveau au moment de la vie qui lui semble opportun.

Et cela n'est pas réservé aux grands personnages bibliques ... mais peut être donné à chacun d'entre nous !

« Le vainqueur, J'en ferai une colonne dans le temple de Mon Dieu. Il ne risquera pas d'en sortir.

Et J'inscrirai sur lui le nom de Mon Dieu et le nom de la cité de Mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de Mon Dieu, ainsi que Mon nouveau Nom. » (Apocalypse 3.12)

Voici ce qui est promis au vainqueur ... un Nom prestigieux.

Non pas celui d'une gloire éphémère et terrestre à laquelle aspirent ceux qui disent :

"Je vais me faire un nom !"

Car ce n'est pas nous qui pouvons nous descerner un tel Nom ... mais le Seul qui en soit le propriétaire éternel et qui peut l'inscrire sur notre front !

< < < Retour au sommaire < < < 127-GEN 17.5 > > > Une propriété perpétuelle > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 17 ~ Versets 17.1 à 17.27
1. Abram était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans quand JHVH est apparu à Abram pour lui dire : « C'est moi, El Shadaï. Marche, face à mes yeux sois sans défaut !

2. Je passe mon alliance entre moi et toi, et je te ferai croître en abondance, infiniment. »

3. Abram tomba sur ses faces. Elohim lui parla pour lui dire :

4. « Voici mon alliance avec toi. Tu deviendras le père d'une multitude de nations.

5. Et tu ne seras plus appelé désormais du nom d'Abram, car ton nom devient Abraham. Je te fais père d'une multitude de nations.

6. Je te rends fécond en abondance, infiniment. Je te donne aux nations ; des rois sortiront de toi.

7. J'établis mon alliance entre moi, entre toi et ta semence après toi. C'est une alliance perpétuelle pour ces générations afin de devenir ton Elohim, comme pour ta semence après toi.

8. Et je te donne, ainsi qu'à ta semence après toi, la terre où tu passes tes séjours, toute la terre de Canaan, comme possession perpétuelle, et je serai leur Elohim. »

9. Puis Elohim dit à Abraham : « Et tu garderas mon alliance, toi et ta semence après toi, pour ceux qu'ils engendreront.

10. Voici mon alliance que vous garderez entre moi, entre toi et ta semence après toi : vous circoncirez tout mâle parmi vous.

11. Vous circoncirez la chair de votre prépuce. Cela deviendra le signe de l'alliance entre moi et vous.

12. Tout fils sera circoncis à l'âge de huit jours, tout mâle parmi vos générations, né dans la maison ou acquis à prix d'argent, tout fils d'étranger qui ne soit pas issu de votre semence.

13. Pour être circoncis, qu'il soit circoncis le natif de votre maison et celui qui est acquis à prix d'argent, et mon alliance deviendra dans votre chair une alliance perpétuelle.

14. Pour le mâle incirconcis, celui dont la chair du prépuce n'a pas été circoncise, son âme est coupée de son peuple. Il annule mon alliance. »

15. Elohim dit à Abraham : « Saraï, ta femme, tu ne l'appelleras plus du nom de Saraï, car son nom est Sarah.

16. Je la bénis, et je vais lui donner un fils pour toi, oui je la bénis, et d'elle seront issues des nations, des rois de peuples sortiront d'elle. »

17. Abraham tomba sur ses faces. Il rit et dit en son cœur : « Un fils naîtrait à un centenaire ? Et Sarah, une nonagénaire, lui donnerait naissance ? »

18. Abraham dit à Elohim : « Puisse Ishmaël vivre devant tes faces ! »

19. Elohim répondit : « Malgré tout, Sarah, ta femme, donnera naissance à ton fils. Et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui, une alliance perpétuelle pour sa semence après lui.

20. Pour Ishmaël, je t'ai entendu. Vois ! Je le bénis et je le rends fécond. Je le ferai croître en abondance, excessivement. Il engendrera douze princes et je le destine à une grande nation.

21. Mais j'établirai mon alliance avec Isaac, auquel Sarah donnera naissance pour toi au temps fixé, l'année prochaine. »

22. Elohim termina de parler avec lui et s'éleva au-dessus d'Abraham.

23. Alors Abraham prit Ishmaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison ou acquis à prix d'argent, tout mâle parmi les gens de la maison d'Abraham. Il circoncit la chair de leur prépuce, le jour même, comme Elohim lui avait dit.

24. Puis Abraham, âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, fut circoncis dans la chair de son prépuce.

25. Ishmaël, son fils, âgé de treize ans, fut circoncis dans la chair de son prépuce.

26. Le jour même, Abraham fut circoncis ainsi qu'Ishmaël, son fils.

27. Et tous les gens de sa maison, natif de la maison ou acquis à prix d'argent, fils de l'étranger, furent circoncis avec lui.