Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La poussière de la Terre

« Et je plante ta semence comme poussière de terre.

Si l'homme était capable de compter la poussière de la terre,

il pourrait en outre compter ta semence. »

(Genèse 13.16)

La poussière de la Terre


C'est une multitude de descendants qui sont annoncés.

La semence d'Abram s'étendra sur toute la Terre.

Telle était la promesse de Dieu envers celui qui lui était fidèle ... telle est aujourd'hui la réalité.

4 000 ans se sont écoulés et la promesse s'est accomplie : la Terre est peuplée de milliards d'êtres humains dont bon nombre sont issus de la lignée physique d'Abram.

Bien plus encore sont issus de la lignée spirituelle d'Abram ...

« Il est devenu le père de tous les croyants incirconcis, afin que la justice leur soit comptée.

Il est aussi le père des circoncis, qui sont non seulement circoncis, mais qui marchent aussi sur les traces de la foi de notre père Abraham, quand il était incirconcis. » (Epître aux Romains 4.11-12)

Que l'on soit circoncis ou non, Juif ou non, le signe distinctif c'est la foi.

La semence d'Abram, c'est la foi ...

Le monde compte actuellement plus de 2 milliards de chrétiens, mais aussi des croyants non chrétiens qui n'en sont pas moins sincères dans leurs convictions de foi.

Combien, au total, peuvent se considérer comme descendants d'Abram, le Père des croyants ?

Nul ne pourrait le dire car personne n'est en mesure de compter la poussière de la terre.

Cette même poussière qui fut pour l'homme une source de vie ...

« JHVH Elohim forma l'humain de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines le souffle de vie, et l'humain devint une âme vivante. » (Genèse 2.7)

La poussière, la semence, ne suffisent pas pour donner la vie.

Le souffle de Dieu, souffle de vie, est nécessaire pour que des molécules se transforment en êtres vivants, en âmes vivantes, capables de penser, de concevoir ... et d'aimer.

Cette semence d'Abram qui allait se répandre sur la Terre serait porteuse d'une espérance : couvrir la Terre d'un peuple qui vive dans la foi.

Certes, les 4 000 ans qui se sont écoulés, s'ils ont vu pousser le fruit de la bonne semence ont aussi vu pousser le fruit des mauvaises herbes : les ivraies.

Les bonnes comme les mauvaises semences vivent sur la même Terre, grandissent sur le même sol, pour le meilleur comme pour le pire.

« Le semeur de bonne semence, c’est le Fils de l’homme.

Le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du Royaume ; les ivraies, sont les fils du malin.

L’ennemi qui les a semées, c’est le diable. La moisson, c’est la fin des temps ... » (Matthieu 13.37-39)

En quelques versets, Jésus s'est efforcé de faire comprendre à Ses disciples ce qui fut, depuis le commencement, le drame de l'humanité.

Partout où Dieu a semé, depuis Adam jusqu'à nos jours en passant par Abram et toutes les générations qui ont succédé, le diable a aussi semé.

Le Père comme le Fils le savaient ...

Car lorsque Dieu s'est adressé à Abram, Jésus était présent :

« Oui, à vrai dire, avant qu'Abraham ne soit, moi "Je suis". » (Jean 8.58)

La semence d'Abram, c'est Sa volonté !

< < < Retour au sommaire < < < 104-GEN 13.16 > > > Lève-toi et marche ! > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 13 ~ Versets 13.1 à 13.18
1. Abram remonta d'Egypte vers le Négueb, lui, sa femme, et tout ce qu'il avait. Loth était avec lui.

2. Abram était très chargé en bétail, en argent et en or.

3. Puis il alla progressivement du Négueb jusqu'à Bethel, jusqu'au lieu où il avait planté sa tente. Au début, il avait campé entre Bethel et Aï.

4. Sur le lieu où il avait dressé un autel, en premier, Abram proclama le nom de JHVH.

5. Pour sa part, Loth qui allait avec Abram, avait du bétail, des troupeaux, des tentes.

6. Cette terre ne pouvait les accueillir simultanément, car ils avaient de nombreux biens et n'étaient donc pas en mesure d'habiter ensemble.

7. Il y eut un conflit entre les bergers du cheptel d'Abram et les bergers du cheptel de Loth. Cananéen et Perizzite habitaient alors le pays.

8. Abram dit à Loth : « Non ! Il ne doit pas y avoir de conflit entre moi et toi, entre mes bergers et tes bergers, nous ne sommes que des frères mortels.

9. Toute la terre n'est-elle pas devant tes yeux ? S'il te plait, sépare-toi de moi ! Si c'est à gauche, j'irai à droite. Si c'est à droite, j'irai à gauche. »

10. Loth leva les yeux et vit tout le bassin du Jourdain dont les versants étaient entièrement irrigués. Avant que JHVH anéantisse Sodome et Gomorrhe, c'était comme un jardin de JHVH jusqu'à Zoar, comme la terre d'Egypte.

11. Loth choisit pour lui tout le bassin du Jourdain. Loth se déplaça à l'est et ils se séparèrent, l'homme de son frère.

12. Abram habita en terre de Canaan et Loth habita dans les villes du bassin. Il dressa ses tentes jusqu'à Sodome.

13. Les gens de Sodome étaient extrêmement malfaisants et immondes devant JHVH.

14. JHVH dit à Abram après qu'il se soit séparé de Loth : « S'il te plaît, lève les yeux et regarde ! De l'endroit où tu es, vers le nord, vers le Négueb, vers l'est et vers la mer.

15. Toute cette terre que tu vois, je te la donne et à ta semence, pour toujours.

16. Et je plante ta semence comme poussière de terre. Si l'homme était capable de compter la poussière de la terre, il pourrait en outre compter ta semence.

17. Lève-toi ! Marche sur cette terre ! Dans sa longueur, dans sa largeur, car je te la donne. »

18. Abram prit ses tentes et vint habiter aux chênes de Mamré, qui sont à Hébron, et il bâtit là un autel pour JHVH.