Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



La sanction de Dieu

« JHVH frappa Pharaon de grands maux,

ainsi que sa maison, du fait de Saraï,

la femme d'Abram. »

(Genèse 12.17)

La sanction de Dieu


Abram avait, de sa propre initiative, demandé à Saraï, son épouse, de le protéger.

« Ecoute, s'il te plait. Je sais que tu es une femme de belle apparence.

Il adviendra, quand les Egyptiens te verront, qu'ils diront que tu es ma femme. Ils me tueront et te garderont en vie. » (Genèse 12.11-12)

De ce fait, elle se retrouve dans le harem de Pharaon :

« En effet, quand Abram entra en Egypte, les Egyptiens virent que la femme était très belle.

Des dignitaires de Pharaon la virent et la louèrent à Pharaon. La femme fut prise dans la maison de Pharaon. » (Genèse 12.14-15)

Dans l'Égypte antique, le harem est le lieu où résident les femmes de la famille royale avec les concubines.

C'est un lieu de plaisir permettant au Pharaon d'assouvir ses besoins.

C'est également un lieu où les concubines rivalisent pour étendre leurs prérogatives et essayer de placer leurs enfants à des postes importants.

De toute évidence, ce n'était pas la place de Saraï qui, non seulement était stérile et sans enfant, mais n'avait rien à voir avec les intrigues de palais.

Et JHVH décida d'intervenir ...

Pharaon convoque Abram :

« Que m'as-tu fait ? Tu ne m'as pas dit qu'elle était ta femme !

Pourquoi ? Tu as dit qu'elle était ta sœur et je l'ai prise pour femme et maintenant : regarde ! » (Genèse 12.18-19)

La Bible ne nous précise pas quelles sortes de "grands maux" ont frappé Pharaon.

Mais on connaît ce qui arriva quelques siècles plus tard aux Egyptiens lorsque Pharaon refusa à Moïse de partir avec son peuple.

C'est l'épisode des dix plaies d'Egypte relatées aux chapitres 7 à 12 du Livre de l'Exode.

(1) Les eaux du fleuve changées en sang ; (2) l'invasion des grenouilles ; (3) les moustiques (ou les poux) ; (4) les mouches (ou les taons ou les bêtes sauvages) ; (5) la mort des troupeaux ; (6) les furoncles ; (7) la grêle ; (8) les sauterelles ; (9) les ténèbres ; (10) la mort des premiers-nés.

Il est probable que ce qui advient au temps d'Abram est moins violent pour les Egyptiens car le contexte est différent.

A l'époque de Moïse, Pharaon résistait en refusant de laisser partir les Hébreux.

Dans le cas présent, il invite formellement Abram et Saraï à s'en aller (Genèse 12.19).

De plus Pharaon ignorait que Saraï était l'épouse d'Abram : il n'est donc pas fautif sur ce point.

Cependant, il a porté préjudice à l'encontre d'Abram auquel JHVH avait promis :

« Celui qui te portera ombrage, je le maudirai. » (Genèse 12.3)

Mais comment Pharaon a-t-il pu établir un lien entre les maux qui accablaient son palais et la présence de Saraï dans celui-ci ?

Une aventure similaire est arrivée par la suite au roi Abimélek.

Abram lui ayant dit que Saraï était sa sœur, Abimélek l'enleva (Genèse 20.2).

Dieu lui apparut en songe pour le mettre en garde.

C'est probablement par un songe que Pharaon fut informé du fait que les maux qui s'étaient abattus sur sa maison résultaient de la présence de Saraï dans son harem.

Alors Pharaon chassa Abram et Saraï ... avec tous leurs biens (Genèse 12.20).

< < < Retour au sommaire < < < 97-GEN 12.17 > > > La peur de Pharaon > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 12 ~ Versets 12.1 à 12.20
1. JHVH dit à Abram : « Va-t'en ! De ta terre, de ta famille, de la maison de ton père, vers la terre que je te montrerai.

2. Je ferai de toi une grande nation. Je te bénirai. Je ferai grandir ton nom. Sois une bénédiction !

3. Je bénirai ceux qui te béniront. Celui qui te portera ombrage, je le maudirai. En toi, toutes les familles de la Terre sont bénies. »

4. Alors Abram partit, comme JHVH le lui avait dit. Il partit avec Loth. Abram était un fils âgé de soixante-quinze ans quand il s'en alla de Hâran.

5. Abram prit Saraï, sa femme, et Loth, le fils de son frère, ainsi que tous les biens qu'ils avaient, avec les êtres vivants élevés en Hâran. Ils s'éloignèrent pour se rendre du côté de la terre de Canaan et arrivèrent en terre de Canaan.

6. Abram traversa le territoire jusqu'à Sichem, jusqu'au chêne de Moreh. Le Cananéen était alors sur cette terre.

7. Apparaissant à Abram, JHVH dit : « Je donnerai cette terre à ta semence. » Et là, il bâtit un autel à JHVH qui lui était apparu.

8. Puis il s'éloigna de là, vers la montagne, à l'est de Bethel. Il planta sa tente entre Bethel, vers la mer, et Aï, à l'est. Et là, il bâtit un autel à JHVH et proclama le nom de JHVH.

9. Abram repartit, allant plus avant vers le Négueb.

10. La famine sévit dans le pays et Abram descendit en Egypte pour y séjourner car la famine pesait sur le pays.

11. Comme il était proche de l'Egypte, il dit à Saraï, sa femme : « Ecoute, s'il te plait. Je sais que tu es une femme de belle apparence.

12. Il adviendra, quand les Egyptiens te verront, qu'ils diront que tu es ma femme. Ils me tueront et te garderont en vie.

13. Dis, s'il te plait, que tu es ma sœur. Ainsi, ils seront bon avec moi à cause de toi, et mon âme vivra grâce à toi. »

14. En effet, quand Abram entra en Egypte, les Egyptiens virent que la femme était très belle.

15. Des dignitaires de Pharaon la virent et la louèrent à Pharaon. La femme fut prise dans la maison de Pharaon.

16. Abram était bien traité à cause d'elle. Il reçut un cheptel, du bétail, ânes et serviteurs, servantes et ânesses, des chameaux.

17. JHVH frappa Pharaon de grands maux, ainsi que sa maison, du fait de Saraï, la femme d'Abram.

18. Pharaon appela Abram et lui dit : « Quoi ? Que m'as-tu fait ? Tu ne m'as pas dit qu'elle était ta femme !

19. Pourquoi ? Tu as dit qu'elle était ta sœur et je l'ai prise pour femme et maintenant : regarde ! Prends ta femme, et va-t'en ! »

20. Pharaon donna des instructions à ses gens, et ils furent renvoyés, lui, sa femme, et tout ce qu'il avait.