Livre de LA GENESE ... Etudes et commentaires de la Bible



Le départ de Térah

« Ils s'en allèrent ensemble depuis Ur des Chaldéens

pour se rendre en terre de Canaan.

Ils arrivèrent jusqu'en Harân et ils y résidèrent. »

(Genèse 11.31)

De Ur à Haran


« Térah prit Abram, son fils, et son petit-fils Loth, fils de Haran, ainsi que Saraï, sa belle-fille, femme d'Abram, son fils ... »

Pourquoi sont-ils partis pour se rendre en terre de Canaan ?

Pourquoi Térah s'est-il arrêté en Harân, sans aller plus loin ?

Le trajet depuis Ur jusqu'en Harân représente plus de 900 kilomètres.

Il restait bien quelques centaines de kilomètres à parcourir pour atteindre Canaan mais Térah préféra ne pas poursuivre sa route.

Au chapitre suivant de la Genèse, nous apprenons comment Abram fut appelé par Dieu pour se rendre en terre de Canaan ... mais nous ignorons si Térah, le père d'Abram avait reçu un appel identique.

La Bible ne nous dit pas quelles raisons ont pu pousser Térah à quitter Ur des Chaldéens ... une cité parmi d'autres au sein d'un monde où régnait l'idolatrie païenne comme nous le rappelle Josué :

« Vos pères, Térah, père d’Abraham et père de Nahor, habitaient anciennement de l’autre côté du fleuve, et ils servaient d’autres dieux. » (Josué 24.2)

Térah avait 70 ans à la naissance de son fils Abram (Genèse 11.26).

75 ans plus tard, Abram décide de quitter son père en réponse à l'appel de Dieu (Genèse 12.4).

Térah est resté en terre d'Harân jusqu'à sa mort, à l'âge de 205 ans (Genèse 11.31).

Pourquoi un tel attachement à cette terre ?

Est-ce parce qu'elle portait un nom proche de celui de son fils, Haran, qui mourut sous les yeux de son père ? (Genèse 11.28)

Mais il est aussi possible que Térah ait jugé opportun de s'établir en Harân pour des raisons économiques.

Térah a pu se rendre à Harân, dans le Haut-Euphrate, car idolâtrie et commerce étaient fortement liés.

Le commerce d'objets sacrés était très rentable sous l'Antiquité.

Souvenons-nous des mésaventures de Paul à Ephèse lorsque sa prédication mit en péril le commerce des païens.

Les idolâtres se réunirent pour proclamer :

« Hommes, vous savez que notre richesse dépend de cette industrie.

Et vous constatez et entendez dire que, non seulement à Ephèse, mais dans presque toute l’Asie, ce Paul a persuadé et détourné une foule de gens. Il leur dit que les dieux faits de main d’homme n'en sont pas. » (Actes 19.25-26)

Nous avons vu dans une précédente étude (Le Dieu des vivants) que le seul patriarche, de Shem jusqu'à Térah, dont la mort soit soulignée, est Térah (Genèse 11.32).

Dans son commentaire de ce passage, le rabbin Rachi écrivait au XIè siècle :

« Les scélérats, en effet, sont appelés des morts déjà de leur vivant, et les justes, même après leur mort, continuent d’être appelés des vivants. »

Térah était-il un "scélérat" du fait de sa pratique de l'idolâtrie ?

Quand Abram répondit à l'appel de Dieu, Térah avait 145 ans.

Il aurait pu suivre son fils mais il a préféré finir sa vie dans un monde où régnait l'idolâtrie.

Tout comme son père, Abram a grandi dans ce monde où l'on sert d'autres dieux.

Mais à la différence de son père, il a entendu et écouté l'appel de Dieu.

Il fallait choisir ... tout comme chacun d'entre nous peut choisir :

« Nul ne peut s'asservir à deux seigneurs ; en effet, ou il haïra l'un et il aimera l'autre, ou il s'attachera à un seul et méprisera l'autre.

Vous ne pouvez vous asservir à Dieu et à Mamon. » (Matthieu 6.24)

"Mamon" est un terme araméen qui signifie "la richesse".

Si Térah a choisi "la richesse" qu'il pouvait tirer d'un commerce idolâtre, il ne pouvait donc pas suivre son fils Abram pour servir Dieu.

< < < Retour au sommaire < < < 91-GEN 11.31 > > > L'appel d'Abram > > >


Traduction interlinéaire
de la Genèse

Chapitre 11 ~ Versets 11.1 à 11.32
1. Toute la terre avait une seule langue avec les mêmes mots.

2. Comme ils migraient en venant de l'est, ils trouvèrent une vallée en terre de Shinéar, et ils y résidèrent.

3. Ils se dirent l'un à l'autre : « Allons ! Nous allons mouler des briques et les cuire à la flamme. » Et ils eurent la brique pour pierre, et le bitume pour mortier.

4. Ils dirent : « Allons ! Nous nous bâtirons une ville, et une tour avec le sommet dans les cieux, et nous nous ferons un nom, afin de ne pas être dispersés sur toutes les faces de la terre. »

5. JHVH descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'homme.

6. Alors JHVH dit : « Voilà ! Un seul peuple, une seule langue pour tous, et ils commencent à faire cela. Ainsi, maintenant, il n'y aurait aucune limite pour eux dans tout ce qu'ils prévoient de faire.

7. Allons ! Descendons et semons ici la confusion dans leur langage. Que chacun ne puisse entendre la langue de son associé. »

8. JHVH les dispersa de ce lieu vers les faces de toute la terre et ils cessèrent de bâtir la ville.

9. Aussi on l'appela du nom de Babel car c'est ici que JHVH a semé la confusion des langues sur toute la terre. De là, JHVH les a dispersés vers les faces de toute la terre.

10. Voici la généalogie de Shem. Shem a cent ans. Son fils, Arphaxad, est engendré deux ans après le déluge.

11. Après avoir engendré Arphaxad, Shem vécut cinq cent ans, et il engendra des fils et des filles.

12. Arphaxad avait vécu trente-cinq ans quand il engendra Schélach.

13. Après avoir engendré Schélach, Arphaxad vécut quatre cent trois ans, et il engendra des fils et des filles.

14. Schélach avait vécu trente ans quand il engendra Eber.

15. Après avoir engendré Eber, Schélach vécut quatre cent trois ans, et il engendra des fils et des filles.

16. Eber vécut trente-quatre ans puis engendra Peleg.

17. Après avoir engendré Peleg, Eber vécut quatre cent trente ans, et il engendra des fils et des filles.

18. Peleg vécut trente ans puis engendra Reou.

19. Après avoir engendré Reou, Peleg vécut deux cent neuf ans, et il engendra des fils et des filles.

20. Reou vécut trente-deux ans puis engendra Seroug.

21. Après avoir engendré Seroug, Reou vécut deux cent sept ans, et il engendra des fils et des filles.

22. Seroug vécut trente ans puis engendra Nahor.

23. Après avoir engendré Nahor, Seroug vécut deux cent ans, et il engendra des fils et des filles.

24. Nahor vécut vingt-neuf ans puis engendra Térah.

25. Après avoir engendré Térah, Nahor vécut cent dix-neuf ans, et il engendra des fils et des filles.

26. Térah vécut soixante-dix ans puis engendra Abram, Nahor et Haran.

27. Et voici la généalogie de Térah. Térah engendra Abram, Nahor et Haran. Haran engendra Loth.

28. Haran mourut, sous les yeux de Térah, son père, dans son pays natal : Ur des Chaldéens.

29. Abram et Nahor prirent femme. La femme d'Abram se nommait Saraï. La femme de Nahor se nommait Milka, fille de Haran, le père de Milka et père de Yiska.

30. Saraï était stérile, car elle n'avait pas d'enfant.

31. Térah prit Abram, son fils, et son petit-fils Loth, fils de Haran, ainsi que Saraï, sa belle-fille, femme d'Abram, son fils. Ils s'en allèrent ensemble depuis Ur des Chaldéens pour se rendre en terre de Canaan. Ils arrivèrent jusqu'en Harân et ils y résidèrent.

32. Les jours de Térah s'écoulèrent. Térah mourut à deux cent cinq ans, en Hâran.